L’extinction du titane

On poursuit la série sur la fin des matières premières non renouvelables en se penchant aujourd’hui sur la fin du titane. Ce n’est pas pour demain mais l’occasion de découvrir un métal stratégique fort intéressant.

Rédigé par Jean-Marie, le 10 Oct 2011, à 14 h 48 min

Le titane est une ressource naturelle qui, elle aussi, va s’épuiser progressivement au fil du temps.

2137, la fin du titane (Ti22)

Le titane est un métal très intéressant, un matériau découvert en 1790 et considéré comme révolutionnaire (vu l’époque !). Un métal très en vue.

Le titane est un matériau amagnétique, de faible densité, biocompatible, très résistant dans bien des environnements.  Trois qualités sont très appréciées par les industriels :

  • sa résistance mécanique élevée (le quotient résistance à la traction / masse volumique)
  • Sa capacité à se passiver en formant une mince film protecteur d’oxyde, lui confère étonnante résistance à la corrosion et aux attaques chimiques dans des environnements agressifs.
  • Le titane résiste également fort bien à l’érosion due à des fluides chargés en produits abrasif (ex : sable dans l’eau de mer). De plus, le titane résiste parfaitement à tous les milieux naturels (atmosphère, eau de mer,…) et à de nombreux produits chimiques, en particulier à ceux qui contiennent du chlore

Une résistance titanesque !

Vous l’avez compris, le nom de ce métal n’a pas été donné par hasard mais en référence à la mythologie grecque et à la “force des Titans“. Résistant à tous les environnements les plus agressifs, le titane est digne d’un tel nom ! (2)

A quoi sert le titane

Le titane et les alliages de titane sont utilisés par l’industrie depuis qu’on sait le produire peu cher, c’est à dire depuis le début des années 50 avec des usages qui se sont multipliés.

95 % du Titane servent sous forme de dioxyde de titane (TiO2) dans l’industrie du papier et des papiers pour le blanchiment mais il se trouve dans bien des filières industrielles qui aime l’usiner en pièces fines, légères et inoxydables :

  • Bâtiment : le permet de réaliser des canalisations, des pompes, des couvertures ou structures de bâtiments, etc.
93% de la structure du BlackBird SR-71 sont en Titane

93% de la structure du BlackBird SR-71 est constituée de Titane

  • Aéronautique et aérospatial :les alliages de titane sont utilisés pour leur exceptionnel rapport propriétés mécaniques / densité et leur bonne tenue en température jusqu’à 600°C. pour fabriquer des turbines et turboréacteurs. Le titante sert à faire des avions plus légers moins voraces en kérosène.
  • Automobile  : on se sert de la faible densité du titane, pour fabriquer des pièces allégées (bielles, ressorts, soupapes de moteurs…)Plus légères, les pièces en mouvement ont une moindre inertie. Son module d’élasticité 2 fois plus faible que celui de l’acier, le rende utile pour faire des ressorts  .
  • Armée : on se sert du titane et de ses propriétés mécaniques comme substitut à l’acier, notamment pour fabriquer des blindages.
  • Dentisterie et chirurgie : métal biocompatible, inaltérable et peu dense, le titane sert pour fabriquer des prothèses. Il sert aussi à réaliser des prothèses de hanche, stimulateurs cardiaques, mâchoires artificielles, etc…
    Montre avec de la céramique de titane
  • Montre avec de la céramique de titane

  • Le titane sert également pour fabriquer  des articles de sport (cannes de golf) , pour l’horlogerie, la lunetterie, etc.

*

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Jean-Marie Boucher est le fondateur de consoGlobe en 2005 avec le service de troc entre particuliers digitroc. Rapidement, il convertit ses proches et sa...

2 commentaires Donnez votre avis
  1. Ceci me semble assez bizard. Aucun pays a part l’ex-URSS qui maintenant est principalement régie en grande partie par l’ex-RSFSR qui est maintenant la Fédération de Russie a construit des sous-marins avec un grande partie de sa coque en Ti qui demande des technologies de cristallographie assez évoluée(en grande échelle en plus) ne fasse pas partie des grands pays producteurs. J’en conclue dans ce cas-là que le dioxyde de titane n’aie une part plutôt négligeable dans tout ce qui est produit du titane. Donc il faut montrer ce qui fait partie du non négligeable. Pas les petites productions de petite chimie inorganique qui n’influent aucunement les vraies cours des matériaux. Il n’y a pas non plus que le mélange TiO2 qui est dans nos sous-sols. Cette article n’est pas suffisament complet.

    • nébuleux et grammaticalement délirant

Moi aussi je donne mon avis