La fin du phosphore menace l’agriculture mondiale

Suite et bientôt fin de la série sur l’épuisement des ressources naturelle en se penchant aujourd’hui avec le phosphore. L’occasion de découvrir un élément dont on parle peu mais pourtant indispensable à la vie et notamment à l’agriculture. Le phosphore est abondant mais pas inépuisable.

Rédigé par Jean-Marie, le 1 Jan 2013, à 12 h 41 min

Les stocks de phosphore en voie d’épuisement rapide

L’épuisement du phosphore était jusqu’à présent envisagée dans une période assez lointaine : de 2110 à 2350 selon les estimations. Mais tout dépend de l’utilisation que l’on fait des ressources en minerais de phosphates dont le pic de production devrait se produire vers 2030. Or, une étude récente (1) montre que les stocks mondiaux de phosphore sont en train de s’épuiser :

«Le phosphore se trouve en quantités limitées dans le monde, des risques de pénurie sont à craindre d’ici une vingtaine d’années», explique le professeur à l’origine de l’étude.

Combien de phosphore dans le monde  ?

Les Réserves de phosphore

  • En 2010 les réserves mondiales de phosphore économiquement exploitables étaient estimées à 16 milliards de tonnes dont un tiers situées au Maroc et au Sahara occidental,
  • Selon les estimations officielles américaines, au rythme d’extraction actuel, il n’y aura plus de gisement de phosphates dans 90 ans, vers 2100,
  • L’Inde est le 1er importateur mondial d’engrais phosphatés,
  • Plus encore que pour la potasse, les gisements de phosphates sont rares et mal répartis entre les pays du globe. Les stocks de phosphore se trouvent principalement dans trois pays : les Etats-Unis, la Chine et le Maroc.

Production annuelle de phosphore

  • La production moyenne de phosphate dans le monde, entre 1996 et 2005 (selon le US Geological Survey) a été de 137,6 millions de tonnes, contenant 42,9 millions de tonnes de P2O5 (anhydride phosphorique) qui est la base de l’industrie de l’acide phosphorique et des engrais phosphorés.
  • La Chine et le Maroc produisent les 2/3 de la production mondiale et cela va s’accentuer car le seul gisement d’importance que possèdent les Etats-Unis sera épuisé en 2050.

*

Suite > Trop de phosphore est une menace pour l’environnement

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Jean-Marie Boucher est le fondateur de consoGlobe en 2005 avec le service de troc entre particuliers digitroc. Rapidement, il convertit ses proches et sa...

7 commentaires Donnez votre avis
  1. Tant mieux ! Ce sera tout simplement le retour au bon sens. Puis il y a d’autres moyens naturels d’amener du phosphore, et nous serons moins dépendant des groupes tels que Monsanto. Du phosphore, vous en avez dans les cendres, dans la os broyés et calcinés et dans le purin de consoude par exemple.

  2. il y a quand même un paradoxe, l’agriculture utilise donc du phosphore, pour faire pousser l’herbe et les légumes, qu’elle donne en partie à manger au bétail, qui lui même pour finir doit être transformé en farine animale, qui devra remplacer cet élément venant à manquer !!!!
    Il parait aussi qu’on mange trop de viande !
    Cela me rappelle qqchose : manger moins de viande, plus de légumes, d’1 part pour éviter la déforestation, l’élevage intensif (source de souffrance et pollution) et pour économiser l’eau. nous aurons peut être , moins besoin de P.
    On peut aussi arrêter de vouloir faire pousser des fleurs et légumes n’importe quand dans les pays chaud à grand renfort d’engrais, pour que nous puissions offrir des roses à Noël et manger des tomates sans goût toute l’année.

    • A savonnette: bravo pour votre article, avec une mention particulière pour le dernier paragraphe sur les fleurs cultivées ou elles ne seront pas utilisées, par des salariés très mal payés et dont les conditions de travail sont plus que douteuses, comme celles de tous ceux qui produisent pour notre « confort »….
      PS/ j’ai lu un bouquin de Fabrice Nicolino, qui m’a quasi coupé l’envie de manger de la viande, notamment de boeuf ! Je viens d’en acquérir un autre dont le titre est « QUI A TUÉ L’ECOLOGIE » disponible dans la collection points. Cette lecture est du style  » décoiffant » !

  3. encore une info bidon pour justifier une fantasitique augmentation des engrais !!!!

    marre de la désinformation de journalistes à la solde des lobbyistes !

    et puis marre aussi de ces agriculteurs qui ne pensent qu’au rendement !!!

    • Jean-Marie

      Bonjour Sandenico
      Pouvez vous nous expliquer votre ras-le-bol et en quoi l’info sur le phosphore est bidon ?…
      merci !

  4. Vu que les phosphates sont interdits dans les lessives, ça fait déjà moins de consommation.
    L’utilisation des engrais est optimale quand on n’ajoute que ce qui manque et non trop par défaut, mais ça complique, il faut faire des analyses.

  5. l’homme ne cesse de détruire la planète, en vivant avec pour devise  » après moi le déluge »..et surtout en voulant TOUT tout de suite.;
    Il exploite tout ce qui est en son pouvoir et tous le monde animal..Quand il aura terminé de faire de cette planète un enfer, il lui restera le « soleil vert »..et là pas besoin d’ engrais !!

Moi aussi je donne mon avis