L’éolienne horizontale d’autoroute

Rédigé par Consoglobe, le 14 Jun 2007, à 15 h 34 min

Pour générer de l’énergie propre ce ne sont pas les idées qui manquent, pas toujours efficaces mais parfois spectaculaires.

Une éolienne horizontale pour autoroute

L’idée qui suit, originale mais pas franchement réaliste, a été imaginée par un étudiant de l’université de l’Arizona.

Il s’agit de récupérer l’air mis en mouvement par les véhicules pour faire tourner des éoliennes.

C’est sans doute une belle utopie car il faudrait un sacré paquet de ces éoliennes pour produire suffisamment d’électricité. De plus, cela augmenterait sans doute la résistance à l’air des véhicules qui auraient du coup besoin de plus d’énergie pour avancer.

 

Cela a malgré tout le mérite d’être une idée.

*

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




7 commentaires Donnez votre avis
  1. Oui c’est une T.bonne idée d’instaler une eolienne vertical chaque km sur nos routes
    Cela risque d’être énorme et surprenant
    L’éolienne récupère l’air laisser par les véhicules sans rien changer au niveau de consommation
    Ni de résistance en l’air
    Bravo et chich

  2. Il me semble au contraire que c’est en considerant ce genre de projet et en explorant un maximum de pistes que nous trouverons “la” ou “les” bonnes solutions énergétiques de demain….

    Certes, celui-ci peut présenter un certains nombres d’inconvénients, mais rassures-toi ALM, d’une façon ou d’une autre c’est toujours le consommateur final qui paye l’addition. Et je préfere savoir mes impôts financés ce genre de projet … pas toi ?

  3. Je crois rêver!!! Il est évident comme souligné dans l’article que l’énergie fournie ne pourrait qu’être emprunté aux véhicules, et donc en ajoutant les pertes, contribuera globalement à une augmentation de la dépense énergétique. Simplement ce sont les usagers qui paieront en carburant un péage supplémentaire.
    Comment peut-on prendre en considération des projets aussi stupides?

    • Faux. L’énergie utilisée est tirée de l’énergie cinétique de l’air mis en mouvement par la voiture, énergie qui de toutes façons sera dissipée par la viscosité de l’air. Il ne s’agit donc pas d’augmenter l’énergie à dépenser par la voiture mais de récupérer l’énergie qui aurait été dissipée par viscosité.
      De l’énergie qui part en fumé ça existe bel et bien, et c’est justement là qu’il faut chercher.

    • c’est vrai que l’énergie est prise au véhicule mais que d’un autre cote elle serait dissipée sinon. Mais elle ne serait pas totalement dissipée vu que de un le vehicule suivant aurait pu en profiter et de deux si on reduit la vitesse de l’air due à la trainee du vehicule le vehicule va d’office etre freiné legerement par la depression que ca cause deriere lui.
      Ca se calcule surement si c’est rentable ou pas 🙂

  4. Bonjour,

    ce projet existe déjà en France,
    La société d’autoroute Paris Rhin Rhône, a conçu avec l’aide d ela société Cita et du lycée Eiffel de Dijon un prototype concluant.

    Puissance entre 2 et 6 KW/h

    à méditer…

    • Drole de maniere de calculer la puissance… une puissance en KW par heure! Ca fait des joules/seconde² donc une acceleration d’énergie :p

Moi aussi je donne mon avis