Entretien écolo : ce qu’il faut savoir

Rédigé par Elwina, le 10 Feb 2009, à 11 h 16 min

Les produits d’entretien continuent à malmener la nature. Rejetés directement à la mer avec les eaux usées ou par des réseaux d’épuration, les détergents empoisonnent le plancton, la flore et la faune du littoral méditerranéen. Le constat est très inquiétant, il y a urgence à passer aux produits “verts“.

Trouver le label sur l’emballage

Les produits “propres” enregistrent une progression annuelle de 30 % de leur chiffre d’affaires, ainsi les fabricants et les distributeurs s’appliquent à rendre leurs emballages plus respectueux de l’environnement.

Mais pour qu’un produit puisse vraiment se vanter de préserver la planète, il doit aller au delà des règlementations en vigueur qui prévoient pour la totalité des détergents :

  • Une biodégradabilité de 60 % en vingt-huit jours pour chacun des composants d’un produit.
  • L’absence de phosphates dans les lessives destinées au lave-linge depuis le 1er juillet 2007.

Aujourd’hui le consommateur dispose de repères plus fiables sous la forme de labels ou de certifications reconnus.

L’Ecolabel Européen

Il garantit des impacts environnementaux réduits sur l’ensemble du cycle de vie du produit et un niveau de performance comparable à celui d’un produit classique équivalent.

Ce label officiel, aux contrôles indépendants, exclut certaines substances dangereuses (EDTA, NTA…) et apporte l’assurance d’un détergent dont les composants ont une biodégradabilité supérieure à celle d’un équivalent de la gamme classique pour une efficacité au lavage identique. Le produit certifié utilise également moins d’emballages.

>>> En savoir plus

Limites  : les produits ne sont pas obligés d’être composés d’ingrédients naturels renouvelables. Et l’écolabel européen autorisait encore en 2009 les azurants optiques pour les lessives ainsi que les phosphates pour les produits lave-vaisselle. Certaines marques prennent ainsi le soin d’aller au-delà de ce référentiel, telles que l’Arbre Vert.

Ecocert

Crée en 2006 par l’organisme de certification du même nom, le label Ecocert des détergents écologiques garantit des produits détergents à base d’ingrédients naturels.

Il autorise seulement les composants de synthèse indispensables à la formulation de produit ; les parfums de synthèse sont ainsi interdits.

Les substances toxiques telles que les phosphates, chlore, azurants optiques ou silicones sont également interdites, de même que l’utilisation d’OGM.

>>>En savoir plus

Limites  : ce label ne garantit pas une efficacité des détergents écolo équivalent à un produit classique, notamment au niveau de la concentration des formules. Aucun test d’hypoallergenicité n’est  non plus exigé

Nature & Progrès

Crée en 2001 pour les produits d’entretien, ce label non officiel certifie que les matières premières utilisées pour la formulation sont végétales et issues de l’agriculture bio, avec une liste très précise des ingrédients utilisés.

Il exclut certaines substances dangereuses pour l’environnement telles que les azurants optiques, NTA, chlore, phosphates, silicones… ainsi que les OGM. Les emballages des produits ne doivent pas être en PVC.

>>> En savoir plus

Limites  : ce référentiel exigeant ne peut être délivré à une multinationale ni à ses filiales, donc les produits porteurs de ce label sont très rares en grande distribution.

Les règles “vertes” à savoir… et à appliquer

Acheter des produits verts c’est bien mais réduire au maximum l’impact de l’entretien de la maison c’est mieux. Pour cela, quelques réflexes s’imposent…

  • Préférer les produits solides aux liquides. Ils sont plus concentrés et produisent moins d’emballages, ce qui signifie moins de transport.
  • Respecter les conseils d’utilisation qui apparaissent sur l’étiquetage.
  • Mieux vaut laver en employant des détergents à base de produits naturels 100 % biodégradables, le linge n’en sera pas moins propre, au contraire.
  • Optez si possible pour les produits d’entretien avec recharges. Elles permettent de réduire la quantité d’emballages de 50 à 70 %.

Attention ne pas confondre ! Un produit “bio”

Ce terme est réservé aux produits qui contiennent au minimum 95 % d’ingrédients d’origine naturelle ou issus de l’agriculture biologique, sans parfum ni colorants de synthèse, sans OGM, sans tests sur les animaux, et avec des emballages biodégradables ou recyclables.

Un produit “naturel”

Ce terme s’applique à un produit issu directement de la nature et qui n’a subi aucune transformation due à la main de l’homme.

Un produit “vert” ou “écolo”

Ces qualificatifs impliquent un produit respectueux de l’environnement, de sa fabrication à son élimination. Ils sont représentés par des signes officiels tels que l’Ecolabel européen ou une certification reconnue comme Ecocert ou Nature & Progrès.

*

Sur l’entretien ménager écolo

Arbre Vert

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Elle est une des rédactrices historiques de consoGlobe et en connait un vaste rayon sur le développement durable

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis