Des enfants de 10 pays rédigent une Déclaration des droits de la planète

En écho aux discours de Greta Thunberg, d’autres enfants essaient eux aussi de se faire entendre par les décideurs politiques sur le thème du climat. Cette fois-ci, cela se passe au Parlement européen.

Rédigé par Anton Kunin, le 28 Nov 2019, à 11 h 14 min

310 enfants de 10 pays européens, épaulés par des professeurs, ont rédigé ensemble une « Déclaration des droits de la planète », qu’ils espèrent faire intégrer au droit européen.

18 articles pour une première Déclaration des droits de la planète

C’est l’aboutissement d’un projet scolaire européen qui a réuni les professeurs de 10 pays, et surtout leurs élèves. Le 27 novembre 2019, ils avaient le projet de présenter leur « Déclaration des droits de la planète » lors d’une plénière au Parlement européen. Divers sujets y sont abordés, comme la pollution plastique, l’air, les forêts, les océans, l’agriculture, l’énergie, les transports et les peuples premiers. Le texte, relu par un juriste, comporte 18 articles.

declaration climat jeunes

Les jeunes pour le climat ©Dante Busquets Shutterstock

Et même si le texte de cette Déclaration est concis, sa rédaction a nécessité un vaste travail. Chacun des 10 pays participants a travaillé sur un sujet, le plus souvent en relation avec les problèmes locaux, comme la forêt pour la Finlande ou la gestion des déchets pour l’Italie. Les élèves français ont quant à eux planché sur l’impact de la technologie sur l’environnement et la préservation des peuples premiers.

Des rencontres avec des personnalités de haut niveau

En France, quatre établissements scolaires ont participé à ce projet : deux à Poissy (Yvelines), un à la Réunion et un en Guyane. D’après le journal Libération, pour préparer leur contribution, les élèves du collège des Grands-Champs et de l’école Montaigne (tous les deux à Poissy) ont pu rencontrer l’astrophysicien Hubert Reeves, mais aussi Nicolas Hulot, le ministre de l’Éducation Jean-Michel Blanquer, François Hollande et l’explorateur Jean-Louis Étienne.

L’idée de conférer des droits à la planète à travers un texte de loi n’est pas nouvelle. En 2010 déjà, une Déclaration universelle des droits de la Mère Terre avait été rédigé par l’Alliance mondiale pour les droits de la nature, un réseau d’associations et ONG environnementales. Vont-ils être entendus par les parlementaires européens ?

Illustration bannière : Jeune activiste lors d’une marche pour le climat – © Alexandros Michailidis Shutterstock
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste de formation, Anton écrit des articles sur le changement climatique, la pollution, les énergies, les transports, ainsi que sur les animaux et la...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis