L’éléphante qui fuyait les inondations est morte

Les importantes inondations qui ont frappé l’Inde il y a quelques mois, ont poussé des animaux sauvages hors de leurs territoires d’origine. Certains, comme une éléphante de quatre tonnes, se sont perdus de l’autre côté de la frontière, au Bangladesh.

Rédigé par Valérie Dewerte, le 17 Aug 2016, à 14 h 49 min

Après deux mois de marche et plus de 1.700 kilomètres parcourus, une femelle éléphant de quatre tonnes venue d’Inde a finalement péri mardi 16 août, au Bangladesh.

Un périple de 1.700 kilomètres à travers la jungle pour cette éléphante égarée

De fortes inondations ont touché le nord-est de l’Inde aux mois de juin et de juillet, poussant les animaux sauvages à migrer vers d’autres contrées. Mais cette éléphante a été séparée de son troupeau, et perdue, s’est rapidement trouvée en difficulté de l’autre côté de la frontière, au Bangladesh.

L’animal a rapidement été pris en charge. Un cornac a même été grièvement blessé par le pachyderme apeuré, alors qu’il cherchait à lui venir en aide. Calmée à l’aide de fléchettes soporifiques et enchaînée au sol afin de pouvoir lui prodiguer des soins, notamment la réhydrater,  elle est malheureusement décédée mardi matin.

Émotion sur fond de tension entre l’Inde et le Bangladesh

Certains médias locaux ont évoqué l’hypothèse d’une surdose de tranquillisants, mais il est aussi tout à fait possible que l’animal soit tout simplement mort d’épuisement. L’histoire de cette éléphante a causé beaucoup d’émoi dans la région, sur fond de tensions entre l’Inde et le Bangladesh, dont la frontière commune, franchie par l’animal perdu, est toujours l’objet d’affrontements réguliers. D’ailleurs chaque mois, des clandestins y sont abattus par les gardes-frontière indiens.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis