El Hierro : première île au monde autonome en énergie

Rédigé par Eva Souto, le 7 Jun 2014, à 9 h 46 min

El Hierro : une île idéalement placée pour le développement durable

El Hierro 2L’île El Hierro a la chance de pouvoir compter sur une situation géographique idéale.

C’est ce qui en fait le lieu parfait pour y développer les énergies durables et renouvelables.

En effet, les vents y sont très forts et réguliers, ce qui permet une utilisation optimale des éoliennes.

Mais les courants marins le sont également, ce qui permet aux turbines sous-marines de fonctionner à plein régime.

Gorona del Viento : une alliée de taille pour l’environnement

El  Hierro 3L’île El Hierro fait partie de la réserve mondiale de la biosphère de l’Unesco depuis 2000.

Depuis une vingtaine d’années, elle oeuvre vers l’autonomie d’énergie propre et durable.

La construction de la centrale électrique hydro-éolienne a pour objectif de remplacer la principale centrale à fioul, qui importait près de 6000 tonnes de pétrole par an pour couvrir les besoins électriques de l’île.

Grâce à la centrale Gorona del Viento, l’île El Hierro va ainsi éviter l’émission de 18 700 tonnes de CO2 et la consommation de 6000 tonnes de fuel par an. Cela vous inspire-t-il ?

 

*

jeveuxtemoigner El Hierro : première île au monde autonome en énergie

A lire sur la même thématique :

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Eva est passionnée d’écriture. Elle est sensible aux sujets de société, et en particulier, à ceux qui touchent au développement durable, au commerce...

4 commentaires Donnez votre avis
  1. Dommage que l’Ile va être engloutie par la montée des océans.

    • si vous etiez passé par là, vous auriez sans doute remarqué l’altitude de 1300m d’El Hierro…

  2. Est-ce donc si difficile de promouvoir partout toutes les énergies renouvelables utilisables. On voit bien qu’il s’agit de faire des projets réalistes, c’est à dire sur de petites échelles mais multiples et spécifiques par régions par exemple. Et la récupération du méthane de la biomasse, disponible partout en grande quantité, qu’en fait-on aujourd’hui ??? rien ou quasiment sinon la renvoyer dans l’atmosphère et augmenter grandement les gaz à effet de serre. Le méthane est un des plus important ( déchets en tous genres fermentescibles, agricoles, d’élevage, des ordures ménagères etc etc). ALORS que cela fait plus de trente ans que j’ai proposé des unités clefs en main (taille conteneurs )pour récupérer, gaz, chaleur, électricité et compost, RIEN. Merci les grands groupes pétroliers et énergétiques qui bloquent indirectement toutes les innovations en ce domaine ou les récupère pour les mettre au placard. Merci de m’avoir lu. Suis toujours disponibles pour toutes les îles du monde qui ont besoin de recycler et de propreté. Me contacter. par réponse. Jean SAGUI de LODZ France jean.sagui216@orange.fr

    • Salut. Sans te manquer de respect, t’est un ancien Baba cool du Larzac ???? Parce que si ma mémoire est bonne cela se faisait dans le Larzac.

Moi aussi je donne mon avis