Le premier écomusée sous-marin de France bientôt à Cannes

Après un projet avorté dans les calanques marseillaises, un musée sous-marin respectueux de l’environnement sera prochainement installé à Cannes.

Rédigé par MEWJ79, le 6 Jul 2018, à 11 h 08 min

L’artiste anglais Jason deCaires Taylor, connu pour ses sculptures monumentales immergées, doit installer une exposition au large de Cannes, après avoir moulé plusieurs visages de Cannois. Cette exposition inédite en France nécessite cependant une autorisation de l’État.

Des sculptures monumentales sont plongées en Méditerranée

Ces dernières semaines, un étrange ballet se déroule dans la région cannoise : des statues monumentales sont plongées dans la mer Méditerranée. Elles sont l’oeuvre de l’artiste britannique Jason DeCaires Taylor. Ce dernier, connu pour son engagement en faveur de la protection de l’environnement, sculpte les visages d’une cinquantaine de Cannois volontaires en vue de la création de son écomusée en Méditerranée.

Pour rappel, un projet d’écomusée avait déjà été évoqué dans les calanques marseillaises mais a été abandonné. En outre, des statues sous-marines du sculpteur Jason deCaires Taylor sont visibles dans les Caraïbes, aux Canaries ou au Mexique. Conçues avec des matériaux non-polluants, elles ont pour objectif de servir la nature en se muant en récifs artificiels. Des oeuvres de ce type auraient dû être admirées dans les profondeurs de l’anse des Catalans à Marseille. Mais le Britannique, las d’attendre, a renoncé à ce projet.

L’artiste Jason DeCaires Taylor s’inspire de la légende du Masque de Fer

Ce projet, financé par la ville de Cannes (à hauteur de 300.000 euros), est donc le premier à voir le jour en France. Une exposition qui servira d’étude d’impact puisque le milieu est protégé. Christophe Roustan Delatour, directeur adjoint des musées de Cannes, a expliqué que ces sculptures deviennent, au fil du temps, des points d’ancrage pour les algues et les larves de corail. Et des cavités accueillent des poissons et des crustacés.

Jason DeCairesTaylor, interrogé par 20 minutes, a raconté s’être inspiré de la légende du Masque de Fer, qui aurait séjourné à la prison de Sainte-Marguerite : « Le message tournera aussi autour d’un questionnement contemporain, à savoir que nous portons nous aussi plus au moins un masque ». Au final, sur la cinquantaine de sculptures réalisées, cinq verticales de 2 m et une sixième horizontale de 3,5 m seront immergées à faible profondeur. Le feu vert devrait être donné par le gouvernement qui doit donner son accord.

Illustration bannière : L’écomusée au large du Mexique – ©capture d’écran Youtube
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste, je fais le grand écart entre football et littérature jeunesse.

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis