Lave-vaisselle vs lavage à la main

Voici un duel écologique connu : laver à la main ou utiliser un lave-vaisselle ? Le lave-vaisselle semblerait plus écologique si l’on en croit certaines études. Tout dépend toutefois de l’utilisation qu’on en fait.

Rédigé par Annabelle, le 22 Mar 2016, à 9 h 00 min

Éternel débat que celui du lave-vaisselle versus le lavage à la main. Quelle méthode est la plus écologique pour laver la vaisselle ?

Laver la vaisselle à la main ou en machine ?

La plupart du temps, on doit se contenter d’une réponse de Normand : ça dépend. Car en effet, la réponse dépend de nombreux critères comme la façon dont on lave à la main, le liquide vaisselle utilisé ou le remplissage de la machine.

Une étude réalisée par Eurofins en 2009 a calculé l’impact environnemental d’un lavage à la main contre l’utilisation d’un lave-vaisselle.

Les lave-vaisselle les plus récents consomment environ 12 litres d’eau par lavage alors qu’une vaisselle faite à la main nécessiterait 42 litres d’eau en moyenne, selon l’étude citée. Un lave-vaisselle récent permettrait ainsi à chaque lavage de réduire sa consommation d’eau d’environ 85 %.

Même constat au niveau de l’énergie : là encore, c’est le lave-vaisselle qui gagne avec en moyenne une dépense d’1 kWh par cycle, alors qu’il faudrait consommer 2,5 kWh d’énergie pour faire chauffer l’eau pour laver à la main, soit l’équivalent de 2h30 d’utilisation d’un sèche-cheveux.Lave-vaisselle

En termes d’impact sur l’environnement, le taux de détergent utilisé est à peu près similaire (environ 2 grammes). Concernant l’analyse des eaux usées, là aussi les taux de nitrates, de phosphore ou d’azote sont à peu près équivalents.

En réalité, tout dépend de la vaisselle utilisée. Un produit écologique contient 30 % de phosphore en moins qu’un lave-vaisselle classique. On peut même fabriquer à la main son propre liquide vaisselle ou même ses pastilles pour lave-vaisselle.

Les écogestes pour laver la vaisselle

Qu’on nettoie la vaisselle à la main ou avec un lave-vaisselle, ce sont les conditions d’utilisation qui priment. Et là, tout est une question de bon sens.

Optimiser l’utilisation du lave-vaisselle :

  • Ne pas l’utiliser pour 2 assiettes et 3 couteaux : la machine doit être pleine ;
  • Les plats très sales type plats à gratin doivent être lavés à la main, ou au moins prélavés ;
  • On peut se passer du cycle de séchage et laisser la vaisselle sécher en ouvrant la porte du lave-vaisselle ;
  • Autant que possible, n’utiliser que le mode éco lavant la vaisselle à 40-45° (dure plus longtemps cependant) ;
  • Faire tourner le lave-vaisselle durant les heures creuses.
  • Lors de l’achat de votre lave-vaisselle, pensez à choisir un modèle économe en eau et en énergie.

Il est également tout à fait possible de faire la vaisselle à la main de façon économe.

L’étude indique que 45 litres sont nécessaires pour faire une vaisselle à la main. Toutefois, les champions de la vaisselle économe parviennent à utiliser 5 à 10 litres d’eau pour laver leurs plats. Si l’utilisation d’eau est optimale, et que l’on choisit un liquide vaisselle écologique, le lavage à la main peut être préféré au lave-vaisselle.

  • Laver à l’eau froide ou tiède, mais pas chaude ;
  • Disposer de deux bacs, l’un pour le nettoyage, l’autre pour le rinçage ;
  • Rincer à l’eau froide ;
  • Penser à réutiliser l’eau de cuisson pour dégraisser et prélaver ;
  • Ne pas surdoser le liquide vaisselle, ce n’est pas plus efficace, et il faut rincer plus longtemps pour se débarrasser du produit. On peut aussi rallonger son liquide vaisselle pour en obtenir davantage.

 

 

(1) Etude menée par l’Université de Bonn.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Passionnée de voyages et de rencontres en tout genre, j'adore prendre mon sac-à-dos et voir ce qui se passe ailleurs ! Consommer responsable est devenu une...

51 commentaires Donnez votre avis
  1. Au final le lave-vaisselle lave mieux, bactériologiquement parlant, déjà de par les températures de l’eau… essayez donc de tenir les mains sous une eau ne serait-ce qu’à 55 degrés.

    Ensuite, l’avantage des jets d’eau sous pression progressive c’est que ça va utiliser toute la «précision» et la force de la flotte pour nettoyer et désincruster la moindre particule de denrée dans le moindre recoin d’un ustensile aux formes tourmentées.

    C’est toujours pareil, quand on regarde comme ça vite fait, à la louche, en y allant façon rustique et minimaliste, alors oui, la vaisselle à la main c’est l’idéal en théorie.

    En pratique ça raye ou abîme les ustensiles, ça marque le plastique, ça ne nettoie pas les surfaces granuleuses ou en relief (comme sur les saladiers en verre) et surtout, même le coin d’une éponge est bien trop épais pour aller vraiment dans les moindre interstices.

    Et donc c’est encore toujours pareil, en approfondissant dans le détail, la machine surpasse de loin la tâche effectuée à la main !

  2. J’ai omis de dire que pour faire ma toilette, je commence par tirer l’eau froide dans une cuvette, environ 3 litres, qui me serviront ensuite pour les toilettes, ainsi j’ai tout de suite de l’eau chaude et c’est confortable.
    L’eau de lavage des légumes sert soit pour les toilettes soit pour arroser les plantes de la terrasse, soit pour laver le sol… les façons de l’utiliser sont multiples si on y réfléchit un tantinet.

    Que ce soit pour la toilette ou pour la vaisselle, je ne gaspille jamais l’eau, d’abord par respect pour ceux qui n’ont pas cette chance d’avoir de l’eau, ensuite par économie.

  3. tous ces commentaires m’ont intéressée, voire amusée pour certains.
    Ayant acheté un logement déjà équipé d’un lave-vaisselle je me posais justement la question, étant seule, qu’est-ce qui est le plus rentable tout en étant à peu près sûre de la réponse : la vaisselle à la main ! D’accord c’est parfois une corvée quand on est fatiguée ou pressée, ais le jeu en vaut la chandelle.
    Comme beaucoup ici, je commence par tirer l’eau froide dans un seau, elle me sert pour arroser les plantes de ma terrasse, puis l’eau arrive tiède et je commence la vaisselle, quand j’arrive aux casseroles, poêles et le plus gras, elle est bien chaude.
    Comme l’évier n’a qu’un bac je mets tout au fur et à mesure dans une cuvette, ensuite il me reste à rincer sous le robinet à faible débit, ma vaisselle est propre, les verres sont brillants, tout va bien et je n’ai pas utilisé plus de 5 litres d’eau ( j’ai mesuré) tout compris.

  4. dfg

  5. Je n’abandonnerai la vaisselle à la main pour rien au monde. Ce n’est, pour ma part, pas une corvée. Je profite de ce temps pour réfléchir posément.

    Vivant seule, je privilégie de faire la vaiselle 1 fois par jour, le matin, parce que je suis plus disposée à le faire à ce moment-là.

    Certes, ce n’est pas une grosse vaisselle, puisque seulement 3 couverts à laver + poêles, casseroles et quelques ustensils de cusine. Je viens de calculer ma consommation aujourd’hui : 2 Litres pour le lavage et de nouveau 2 L pour le rinçage.

    Et j’utilise du savon d’Alep/ou de Marseille non surgras pour laver : pas de cochonneries dedans, il faut juste faire attention car ça glisse plus qu’un produit vaisselle traditionnel et il faut essuyer tout de suite ce qui est en verre et en métal si on ne veut pas qu’il reste des traces ou que le verre soit moins transparent et brillant.

  6. Consoblog… première fois que je viens sur ce site… et la dernière. Du grand n’importe quoi vos articles sur le comparatif vaisselle main et lave-vaisselle. On prend le minimum pour le L-V, et le maximum, mais alors, le maaaaximum pour la vaisselle à la main. Merci de nous prendre pour des cons irresponsables avec vos « études ». Vous dénoncez les pratiques des grands groupe qui poussent à l’ultra consommation avec des slogans qui nous bourrent le crâne. Vous faites de même. Soyez critiques. Soyez honnêtes. C’est tout ce qu’il nous reste. Je suis d’accord avec l’Anonyme précédent.
    Vous êtes des guignols.

  7. Oui mais peut-on faire confiance à une étude commandée et payée par le GIFAM (lobby de l’électro-ménager) ?

  8. 102 litres pour faire une vaisselle à la main….
    Tous les autres chiffres sont fantaisistes
    Vous êtes des guignols

  9. Ayant possédé auparavant un lave vaisselle lorsque mes enfants étaient petits,depuis vingt ans maintenant je suis adepte du lavage à la main
    Nous ne sommes plus que deux à la maison maintenant.
    Nous avons un stock de vaisselle suffisant pour 5 jours environ
    nous stockons la vaisselle sous l’évier sauf les poêles et casseroles que nous lavons tout de suite. en comptant les repas avec des invités on arrive à une centaine de lavages annuels.
    pour la production d’eau chaude nous utilisons un chauffe eau instantané électrique, ce qui évite les gaspillages d’électricité engendrés par le réchauffage journalier de l’eau dans les cumulus électriques
    Pour une vaisselle il faut environ 10litres d’eau chaude rinçage compris pour une quantité plus importante que ce que l’on peut rentrer dans un lave vaisselle
    La consommation électrique est divisée par deux par rapport au lave vaisselle avec une consommation d’eau équivalente aux meilleurs lave vaisselle.
    Celà fait annuellement une consommation électrique de 100kw et 2m3 d’eau en tenant compte du lavage des poêles et des casseroles
    14 euros d’électricité et 10 euros d’eau(moins on consomme d’eau et plus le litre revient cher)

  10. c est nul

  11. je trouve aberrant qu’on se base pour ce genre d’étude sur des statistiques aberrantes sous prétexte que cela a été fait par des allemands ! Pour ma part, je lave ma vaisselle à la main avec moins de 10 l. d’eau… Quid de l’indépendance des « experts allemands » par rapport aux entreprises d’électroménager ?

  12. 102 litres d’eau pour ma vaisselle ??? chez moi, c’est 10 fois moins et je nettoie aussi les surfaces, le gaz et ….. ce que je sais pas faire avec un lave vaisselle, d’autre part pour ma femme et moi, la vaisselle qui dure 10/15 mn est un moment de convivialité et celle-ci est directement rangée

  13. on peut faire des économies d’eau et d’ électricité avec de l’intelligence et du savoir fare.je garde toutes les eaux usées pour les toilettes , la maison, le jardin, ex. je ne laisse jamais couler l’ eau pour rien. Le lave vaisselle peut revenir plus cher que le lavage a la main.il faut savoir tout doser. Quant? aux bactéries plus a la machine ou a la main ?

  14. 1) Je débarrasse le plus possible ma vaisselle des déchets. Eventuellement je la rince grossièrement avec de l’eau récupérée du lavage des légumes ou de la cuisson .Tout ce ci dans une bassine pour récupérer cette eau (qui a déjà servi 2 fois) pour arroser les fleurs.
    2)J’installe ma vaisselle dans mon évier fermé et je lave sous le robinet d’eau chaude au début avec un peu de produit sur ma lavette en miccrofibre . Quand j’ai assez d’eau je continue dans les récipients les plus grands.Je mets ma vaisselle à égoutter au fur et à mesure pour évacuer le maximum de mousse et d’eau savonneuse.Quand j’ai terminé il est rare que mon bac soit plein. J’évacue l’eau sale ans avoir oublié de passer un coup sur ma plaque de cuisson et ma table.
    3) Je reprends ma grande bassine ,J’installe toute ma vaisselle dedans et je rince sous le robinet qui coule doucement.Eventuellement si je met un peu de temps à installer un morceau de vaisselle sur l’égouttoir j’arrête le robinet.Ainsi ma vaisselle est toujours rincée avec de l’eau propre sans résidu de produit du début à la fin. Si je n’ai pas beaucoup de vaisselle, quand j’ai fini la bassine est loin d’être pleine.J’utilise cette eau pour arroser mes fleurs ou remplir ma chasse d’eau.
    Pour avoir des bassines faciles à entretenir j’utilise de très grands saladiers en inox

    Autre astuce pour économiser l’eau. Quand je veux de l’eau chaude je fais couler la froide du départ dans ma bassine et la garde pour laver les légumes ou tout autre usage.
    Pour la douche je fais couler l’eau froide dans un seau et l’utilise dans la chasse d’eau à laquelle j’ai retiré le couvercle.et fermer le robinet d’alimentation que j’ouvre si je suis en manque de récupération.

    Quand je lave du linge à la main je récupère les eaux de rinçage pour les fleurs ou la chasse d’eau.

    Je lave mon carrelage à l’eau le plus souvent sans produit d’entretien avec une serpillère microfibre. Et je recycle l’eau sale pour les fleurs.
    Qui dit mieux?

  15. Je suis très-très étonnée par la quantité d’eau annoncée pour la lavage à la main.
    Il me faut très peu d’eau (6 litres maximum) pour laver une bassine débordante de vaisselle.

  16. Mon lave vaisselle est tombé en panne il y a presque un an… pas les moyens d’en racheter un donc je suis passée en mode manuel.
    Il se trouve que j’ai appris à faire la vaisselle avec très peu d’eau, dans des coins où l’eau courante n’existe pas, où il faut la transporter par bidons, à la force des bras… L’eau denrée rare! économiser l’eau, ça je sais faire.
    D’autre part, le lave vaisselle ne nettoie jamais impeccablement il faut parfois relaver derrière: un résidu dans une tasse, sur une assiette et de plus en plus souvent parce que la machine vieillit. Alors qu’à la main, c’est toujours net.
    Au dernier relevé de mon compteur d’eau, après 6 mois de vaisselle à la main, ma consommation d’eau n’avait pas bougé…
    Qu’on arrête de nous sortir des chiffres issus d’étude commanditées par des groupements de fabricants d’électroménagers…102 litres?? n’importe quoi!

  17. Ouah ! 102 litres d’eau pour faire une vaisselle en moyenne ?! C’est quasiment la quantité d’eau dont j’ai besoin pour ma balnéo avec 2 personnes. Personnellement j’ai 2 bacs évier de 10 litres que je rempli au 3/4 donc 15 litres par vaisselle. Soit 7 fois moins que la moyenne. Étrange non ? On dit souvent que c’est un gain de temps le lave-vaisselle… Entre le temps de tout placer correctement,de vider celui ci, de le laver de temps à autre. De plus, les plats ne peuvent pas y être lavé, comme certaines gamelles ou autre vaisselle délicate. Donc lavage à la main nécessaire, sans compter, ce qui reste parfois sur la soi-disant vaisselle propre. Ça coûte cher à l’achat, au fonctionnement, à l’entretien et au recyclage. En plus, ça prends de la place. Chacun fait comme il veut, mais encore une fois, personnellement, je ne reviendrais jamais au lave vaisselle, d’autant que chez nous elle est faite en famille et c’est un petit 1/4 d’heure qui permet l’air de rien de discuter et de faire participer les enfants.

    • J’oubliai, mon eau de rinçage est réutilisé une fois froide pour l’arrosage ou le trempage des plantes

  18. Sans compter l’énergie et les matériaux utilisés pour fabriquer le lave vaisselle et la dégradation plus rapide des ustensiles lavés en machine!

    Récupérer l’eau chaude de cuisson pour remplir le bac de lavage (ou mieux une grande casserole ou un grand plat à salade qui a été utilisé) et remplir un bac d’eau tiède pour le rinçage. Essuyer ou laisser égoutter.

  19. j’ai un lave vaisselle que j’utilise. Cependant je n’y mets pas tout. Par exemple poêles et grosses casseroles sont faites à la main. Pour se faire j’utilise de l’eau, et je profite de cette eau chaude versée dans le bac pour laver aussi (et d’abord)quelques objets peu sales qui prennent de la place dans le lave vaisselle. Pour le rinçage idem, je remplis un bac si j’ai plusieurs objets à rincer.
    Par contre c’est vrai, à l’eau bien chaude c’est bien plus efficace, pour le lavage.. ( la vaisselle est plus propre quand je la lave à la main et que je l’essuie tout de suite.

    Je me pose souvent la question de savoir si faite en faisant attention, la vaisselle à la main restait moins écolo que le lave vaisselle bien rempli. car il y a quelque chose dont on parle peu c’est l’énergie fournie pour le séchage en lave vaisselle.

  20. Et les surfaces, je les met comment dans le lave vaisselle.
    D’autre part pourrions nous avoir le détail des prix, pour moi 8 litres à la main est suffisant, le rinçage est une option rare, mais l’amortissement des torchons, grattons et brosses est à prendre en conséquence aussi. A+

  21. Lavez sa vaisselle avec le linge, voila la solution éco-écolo.
    conseil : préférez des vêtements aux imprimés fleuris ou de type camouflage militaire pour un résultat optimal!
    surtout si vous aimez la ratatouille

  22. J’ai trouvé un lave-vaisselle dans mon nouvel appartement acheté il y a 10 an. Je m’en suis servi qqs fois, puis je l’ai donné. Je ne pouvais plus supporter le bruit qu’il faisait. Et puis j’ai fait installer un placard à sa place. Le bonheur, quoi!!! Quant à faire la vaisselle à la main, ça me permet de me délasser en écoutant en même temps musique ou infos. Cela dit, merci pour vos suggestions pour économiser l’eau.

  23. Ayant un chauffe eau solaire avec de l’eau chaude plus qu’il n’en faut, j’ai branché mon lave-vaisselle sur l’eau chaude, ça ne me coute que l’eau et ça économise de l’électricité, mon lave-vaisselle est prévu pour recevoir de l’eau chaude.

  24. Machine plus économique? Allons donc!
    Pour deux personnes je prends la casserole ou le saladier qui ont servi pour le repas (Environ un ou deux litres) je le remplis d’eau chaude et ajoute un savon écologique.
    J’y passe toute la vaisselle en frottant au dessus avec une éponge.J’entrepose le tout dans le bac à côté au sec. Je rince tout ensemble uniquement quand j’ai fini pour ne pas faire des gaspillages d’eau. Durée 10 minutes avec peut-être 4Lt d’eau. Pendant que je l’essuye vous serez sans doute en train de charger votre machine, la règler, chauffer son eau…D’autre part, si vous cuisinez au four dans des papillotes vous n’avez pas de poeles ni casseroles à laver.
    Autre avantage:Je connais beaucoup de couples dont le seul moment ensemble de la journée c’est le moment de la vaisselle.Bien souvent cela finit sur le divan ou dans la chambre.Par contre avec la machine, j’ai vu des couples se défaire un après l’autre après la machine. La vaisselle ça conserve l’ésprit de couple.Et puis rien de tel pour un homme de voir sa femme par derrière avec les mains occupées. C’est souvent excitant pour l’homme.

  25. Ok pour les bons gestes pour la vaisselle à la main pour moins d’eau consommée (100 litres, tout de même, c’est qu’on ne sait pas faire la vaisselle, la moitié d’une baignoire, soyons raisonnable).
    Nous ne sommes plus que 2 à la maison, donc la vaisselle finalement c’est à la main. Le lave-vaisselle, il est intégré à la maison que l’on a achetée…
    Mais côté énergie, j’ai pour ma part un chauffe-eau solaire, à Montpellier, donc 2/3 de l’année un chauffage gratuit de l’eau, et l’été trop d’eau chaude… faudrait être con pour rincer à l’eau froide !
    Je plaide donc pour agir de sorte que les fabricants d’électroménager systématisent une double entrée d’eau sur les appareils, lave-linge comme lave-vaisselle : une classique « eau froide » du réseau et une « eau chaude », le ballon d’eau chaude solaire pour mon cas.
    Cela évitera la moitié de l’année de consommer de l’énergie pour chauffer l’eau à un prix du kWh qui est le plus cher de tous, l’électricité, 11c€ contre de 9 à 4 c€ le kWh du gaz/fioul au bois.
    Pour l’instant ces appareils existent, mais pour des séries haut de gamme seulement… un comble, le surcoût, généralisé, ne devrait pas avoir de conséquence notoire sur le coût final.
    Si on veut généraliser le chauffe-eau solaire, il faut augmenter sa performance en utilisant au mieux son potentiel de production. Tout le monde n’a pas une piscine pour y dériver les calories inutilisées l’été au robinet ou au bain/douche.
    Pourquoi cette offre n’existe pas… je vous laisse la réflexion.
    Sinon pour revenir au sujet, quel est le réel éco bilan sur le surplus nécessaire, au delà de l’énergie consommée, par rapport à la vaiselle à l’évier : fabrication/usage/entretien/élimination en fin de vie des appareils, idem pour les produits de lavages, sels, anti-tartre…

    • Pourquoi cette offre n’existe pas… et pourquoi beaucoup d’appareils n’ont-ils plus de bouton pour les éteindre, mais seulement une mise en veille, etc.? Parce que la majorité des fabricants ne fait que ce à quoi on l’oblige, et donc que face à leur jem’enfoutisme environnemental, il faudrait une volonté politique, ce qui est devenu de nos jours un oxymore.

  26. Bonjour,
    Autre avantage de la vaisselle à la main : il faut donc utiliser de l’eau tiède/chaude pour laver mais de l’eau froide pour rincer. Pourquoi ? Car il y a moins de métaux lourds dans l’eau froide. Si les assiettes sont bien lavées Jeanne, il n’y a pas besoin d’utiliser d’eau chaude pour dégraisser au rinçage ! L’avantage de la vaisselle à la main, c’est aussi qu’on réutilise sa vaisselle plutôt que de tout salir puisqu’on ne va rien laver. La « fainéantise » sert la planète ici, profitons-en !

  27. Le pré-léchage des assiettes par le chien fonctionne très bien pour alléger l’impact global du lavage (quantité d’eau et de produit).

  28. et j’oublie la quantité de vaisselle à fabriquer , acheter ,recycler si on est 2 et qu’on doit « remplir » le lave vaisselle!

  29. et vous ne comptez pas le coût énergétique de la fabrication du lave vaisselle et de sa destruction…

  30. Dans toutes ces études on ne prend jamais en compte le critère non-écologique de la fabrication du lave-vaisselle: combien de litres sont utilisés pour la fabrication des puces électroniques, de la tôle émaillée….et j’en passe. Pour un lave-vaisselle fabriqué en Chine ou ailleurs, tenons nous compte de l’acheminement? Et les produits utilisés pour le lavage? Et le recyclage sachant que tout électro-ménager ne dure qu’en moyenne 5 ans!!! Même sur un site comme le votre, pourquoi ne tient-on pas compte de ces critères qui me semblent primordiaux? Le lobbying des grandes marques sont bien trop fortes.Et pour finir toutes les personnes ayant un lave-vaisselle dans mon entourage font aussi une partie de leur vaisselle à la main!! Pour ma part,je n’utilise en moyenne que 25 litres d’eau par vaisselle, et je pense faire ma cuisine sans sortir 36 plats dont je n’ai aucune utilité…Simplement restons honnêtes, quand on a un lave-vaisselle c’est que l’on « pense » gagner de ce fameux temps après lequel chacun court, et que « oh my god » c’est très fatigant de faire la vaisselle!

    • Tous les appareils ménagers servent à ça : à libérer du temps et à réduire la corvée. Certains même sont plus efficace que leur équivalent manuel (aspirateur vs balais).

    • Bien sûr Jeanne, sauf que quand on parle de corvées, il faut relativiser! Dans quel monde vit-on? Le lave-linge est sans aucun doute une avancée technologique énorme, mais quand se faciliter la tâche rime avec pollution de notre planète, je pense qu’il faut se demander jusqu’où ira-t-on à se justifier notre comportement!

    • L’homme a commencé a polluer la planète à partir du moment où il a commencé à utiliser des machines pour remplacer la force animale : machines à vapeur, usines, appareils ménagers, véhicules, moyens de communication … Là-dedans où est la notion de confort ? D’aide indispensable ? De libération de l’homme, de la femme ? Vaste débat. Je ne pense pas qu’on arrêtera le progrès technologique, à nous de l’adapter à notre planète.

    • En effet il faut l’adapter à notre planète et non pas l’inverse; car nous imposons à la Terre notre soi-disant « évolution » qui parfois n’en est pas forcément une, voire même une régression.
      Vaste débat que le sujet du lave-vaisselle! 😉

    • Bonjour,Quand nos politiques vont-ils voter une loi obegnlait tous les proprie9taires de construction neuve e0 faire une re9serve d eau pour alimenter les WC et le lave linge?Il est impensable de nos jours de mettre de l eau potable dans les WC.En vous remerciant,CordialementNoebl Delabarre

  31. vous vous cotisez pour me payer un lave vaisselle ? vous ferez un geste pour la planète ? :p

    Trêve de plaisanterie je supporte pas la vaisselle à la main j’ai l’impression que ça ne lave pas. Ou du moins qu’on lave avec du sale… Du coup je change trop souvent d’éponge (j’ai un stock pas possible d’éponge pour laver ma salle de bain et autres), je laisse tremper dans l’eau ma vaisselle pour que ca décolle mais laisse couler l’eau (très chaude) pour laver ma vaisselle avec un tas de produit vaisselle (si ca mousse pas j’ai l’impression de laver à l’eau), et après je rince (pour le coup eau chaude ou froide je m’en fou c’est déjà propre).
    Mon copain suit les même conseils que vous et sérieusement ça m’arrive fréquemment de relaver toute la vaisselle car quand on touche les trucs ils sont encore tout gras…

    • L’eau froide ne décolle pas les graisses, c’est chimique.

    • Bonjour Chantal,
      Tu as certes besoin d’être rassurée quant à la proporeté de ta vaisselle, Mais j’espère que tu ne laves pas les fruits avec du produit, que tu ne les rinces pas à l’eau très chaude, sinon ce n’est plus ça !!!
      La proporeté parfaite f

    • Bonjour Chantal,
      Tu as certes besoin d’être rassurée quant à la proporeté de ta vaisselle, Mais j’espère que tu ne laves pas les fruits avec du produit, que tu ne les rinces pas à l’eau très chaude, sinon ce n’est plus ça !!!
      La proporeté parfaite fait de nous des êtres très vulnérables, des proies des bactéries et autres microbes. Notre imunité ne vient que de part ces petites bêtes que malgré nous nous ingérons ou portons sur nous.
      (Oups, mon message précédent est parti trop vite).

  32. spécialiste de la vaisselle à la main:
    2 bacs, 3 à 4 litres d’eau maxi dans chaque bac
    eau chaude mais pas brulante; chauffée par la chaudière au gaz
    celà m’étonnerait que je dépense plus qu’en machine!!!!

    il faut dire que je ne suis pas parisien et donc qu’il me faut moins que 102 litres d’eau………..

    étude surement faite pour le compte des marchands de lave vaisselle!!!!!!!!

    • Ce débat m’énerve toujours. Certes, on utilise beaucoup d’eau si on lave et rince à l’eau courante, mais si on fait comme Sergio, moi et surement plein d’autres personnes, je vous assure qu’on ne gaspille pas. En plus, le lave vaisselle lave ce qui n’et pas désagréable à laver et ne lave pas ou mal ce qui est plus embêtant, donc il faut quand même faire une vaisselle complémentaire et nettoyer l’évier. Je comprends son utilisation pour les grandes familles , mais au quotidien pour 2 ou 3 personnes ça ne vaut pas le coup (coût). Quand je vois mes amies, prélaver les assiettes sous le robinet avant de les mettre dans la machine et laver plats et casseroles , je me dis que mon organisation n’est pas mauvaise. Avant le lave vaisselle, toute la famille s’y mettait et il y avait une conversation entre celle qui lavait et celle (ou celui) qui essuyait. Nous sommes entrés dans une autre civilisation, chacun mange ce qu’il veut, charge le lave vaisselle et repart sur on ordi ou devant la tv, ça fait envie

  33. Les conseils pour laver la vaisselle à la main sont complètement farfelus :
    laver à l’eau froide ou tiède, mais pas chaude : Les graisses partent très mal à l’eau froide.
    Rincer à l’eau froide : idem, les graisses resteront bien accrochées.
    Penser à réutiliser l’eau de cuisson pour dégraisser et prélaver : utiliser de l’eau sale pour laver, il suffisait d’y penser !
    Avec ces bons « conseils », autant aller au bord d’une rivière et frotter avec du sable, les résultats seront meilleurs. Ou alors, encore plus écolo, faire lécher la vaisselle par le chien, après tout, pourquoi laver, puisqu’on va resalir ??

    • Jeanne, pourquoi donner dans le propos « extrêmiste » ? Lavez votre vaisselle comme vous l’entendez mais ne dénigrez pas les conseils donnés. Comme tous conseils, ils sont à adapter intelligemment…
      Soyons intelligents et choisissons ce qui nous convient économiquement et correspond à notre conscience de l’utilité du geste pour soi, pour la collectivité et pour la nature.

    • Entièrement d’accord avec vous….la mienne consomme 12 litres par lavave…je la rempli complétement et je mets progamme court…meilleur solutation d’économie pour…seulement si la machine est pleine,bien évidemment

    • Bah si, je dénigre les « conseils » donnés car ils sont totalement à côté de la plaque et non applicables. Si on répond aux article uniquement pour dire « amen », je ne vois pas l’intérêt de laisser la parole aux internautes. Pour ce qui est du propos « extrêmiste », vous n’avez pas perçu l’humour, car bien sûr il n’est pas question de faire lécher les assiettes par le chien.
      Laver la vaisselle à l’eau froide et/ou sale, ça me semble autant extrêmiste.

    • Le pré-léchage des assiLe pré-léchage des assiettes par le chien fonctionne très bien pour alléger l’impact global du lavage (quantité d’eau et de produit).

    • Désolée de vous dire le contraire, laver un pot de sauce à salade
      uniquement à l’eau glacée se dégraisse très bien, les particules de graisse se solidifies et partent même sans produit dégraissant
      .Valable pour le verre ,plus difficile pour le plastique.

    • Je ne suis pas certaine de votre démonstration, quand j’étais j’ai découvert au camping, qu’on pouvait faire correctement une vaisselle à l’au froide. Seulement il ne faut pas se contenter de caresser la vaisselle, produit et huile de coude font du bon travail. En plus, on ne met pas une vaisselle brutalement dans l’eau, personnellement, je retire le gras le plus possible avant en essuyant, je profite des serviettes en papier utilisées à table au lieu de les jeter tout de suite, elles ont un deuxième usage.
      Pour info, il ne faut pas laver les Tupperware et autres articles en plastique qui ont contenu du gras à l’eau chaude, mais à l’eau froide ,si l’on veut que le gras n’imprègne pas la matière; conseil donné par une vendeuse Tupperware

    • d’accord pour l’extrémisme d’un certain ombre de conseils. En ce qui concerne le rinçage à l’eau froide par contre, ça vaut le coup d’essayer : d’une part parce que la vaisselle est sensée être débarrassée de la graisse (si ce n’est pas le cas, il faut relaver et non rincer) et d’autre part parce que les molécules de savon et autre détergents sont plus facilement cassée par l’eau froide et le rinçage plus efficace. Reste que l’eau chaude voir très chaude s’évapore plus vite pour le séchage.

Moi aussi je donne mon avis