Pourquoi détenir un poisson rouge dans un bocal est inhumain

Vous êtes propriétaire d’un poisson rouge ? Sachez que ces animaux de compagnie sont fragiles et ont besoin d’un espace important pour vivre : un bocal rond n’est vraiment pas adapté pour eux !

Rédigé par Séverine Bascot, le 10 May 2018, à 14 h 00 min

Poisson d’eau douce très répandu dans le monde de l’aquariophilie et mis en valeur dans les animaleries de par son faible prix, le poisson rouge, ou cyprin doré Carassius auratus, souffre pourtant d’une grande méconnaissance de la part du public. Particulièrement résistant et robuste, il donne l’image qu’un peu d’eau dans un bocal et que quelques pincées de nourriture par jour lui suffisent, mais c’est vraiment ne pas tenir compte de ses exigences que de s’arrêter là !

Le site Code Animal nous rappelle que « le poisson rouge est souvent le premier animal qu’un enfant est amené à côtoyer et hélas aussi celui par lequel il découvre la mort, parce que l’adulte référent (parent, professeur etc.) n’a pas correctement pris soin du poisson par désintérêt ou ignorance, parfois les deux ».

Détenir un poisson rouge dans un bocal rond est un acte de maltraitance

Qui n’a jamais vu un poisson rouge tournant sans répit autour d’une plante en plastique dans un petit bocal rond ? En effet, la majorité des propriétaires de poissons rouges les détiennent enfermés dans un bocal, ce qui n’est rien de moins qu’un acte de maltraitance envers un animal sensible.

poisson rouge

© schankz

Le poisson rouge est classé parmi les animaux domestiques au même titre que le chat ou le chien (et a donc les mêmes droits).

Un aquarium d’une centaine de litres, cadre de vie idéal

Le bocal est un cadre de vie inadapté pour un poisson rouge, qu’il ait une contenance de 5 ou 10 litres d’eau.

Il faudrait donc garder ce genre d’animal de compagnie dans un aquarium ou un bassin extérieur dont la capacité serait idéalement de quelques centaines de litres (2 minimum). Seulement dans ces conditions, l’animal pourrait atteindre une taille normale et une longévité digne de ce nom.

En effet, dans un espace trop petit se produit un phénomène de nanification avec une taille inférieure à la normale et des malformations physiques (les organes internes continuant leur croissance) ce qui implique des problèmes de comportement, une plus grande fragilité et une durée de vie plus courte ! Pour rappel, le poisson rouge qui détient le record de longévité est mort à 43 ans, dans le nord de l’Angleterre.

Un poisson rouge peut vivre jusqu’à 10-15 ans et mesurer de 20 à 35 cm (selon la variété) à l’âge adulte, qu’il atteint vers 2-3 ans environ.

Les bocaux ronds à bannir absolument

Ils sont déjà interdits en Allemagne, en Suisse, en Italie ou encore aux Pays-Bas, et la raison est simple : ce sont des instruments de torture pour les poissons !

Par rapport à un aquarium rectangulaire de la même contenance, l’espace de nage est réduit dans un bocal, et la surface de l’eau en contact avec l’air est moindre, ce qui provoque de mauvais échanges gazeux et une mauvaise qualité de l’eau… D’autant plus qu’il est difficile (voire impossible) d’y installer un filtre performant.

poisson rouge

© Konstantin Tronin

Sans filtre, le poisson va vite s’asphyxier dans sa propre pollution, créée par ses déjections, sa nourriture stagnante. Il faut donc changer l’eau très fréquemment, ce qui n’est pas bon pour l’animal non plus !

Le poisson qui a une mauvaise vue, pour s’orienter, suit une ligne latérale, parallèle à son abdomen pour s’orienter. Alors à nager tout le temps en rond, il ne trouve pas de repères. De plus, sa vision est déformée par l’effet loupe, et il est visible de tous les côtés, ce qui est un facteur supplémentaire de stress permanent !

Un comportement inacceptable des vendeurs en animalerie

En novembre 2017, Annie, une utilisatrice Twitter, connue sous le nom de LeRasbo, condamnait la détention de poissons rouges en bocal, et insistait sur le comportement inacceptable des vendeurs en animalerie qui n’hésitent pas à donner de mauvais conseils pour vendre.

Que faire de mon poisson rouge maintenant ?

Il n’est pas question de culpabiliser les propriétaires de poissons rouges évoluant dans un bocal, mais de les informer.

Si après lecture de cet article vous souhaitez rendre une vie meilleure à votre poisson rouge, profitez du printemps, pour trouver un bassin avec d’autres poissons qui serait prêt à l’accueillir. ATTENTION : ne relâchez surtout pas votre poisson dans la nature, soit il se fera manger rapidement, soit il deviendra invasif dans l’écosystème où il se retrouvera !

poisson rouge

© Michael C. Gray

L’autre solution si vous ne voulez pas vous en séparer est d’adapter en urgence son habitat chez vous avant de prévoir une solution permanente : acheter un aquarium (on en trouve d’occasion) d’au moins 120 litres, ajoutez-y un système de filtration et entretenez-le bien : cela permettra à votre protégé de se refaire une santé en attendant de faire mieux !

 

Si vous tenez à avoir un ou des poissons rouges, gardez en tête qu’il faut :

  • un grand volume d’eau (minimum 200 litres)
  • un système de filtration puissant
  • une alimentation variée et équilibrée
  • des compagnons de son espèce
  • un décor (sable grossier, quelques plantes véritables, des roches et racines)
  • du temps pour l’entretien car c’est un poisson très pollueur
poisson rouge

Un poisson rouge n’est pas un bon lot à faire gagner © Creative Lab

Et la prochaine fois que vous en voyez comme lot dans les kermesses, décoration sur les tables de fêtes, dans des petits contenants en animaleries ou en cadeau pour des enfants par exemple, tâchez de sensibiliser les personnes autour de vous avec un discours positif et bienveillant, sans craindre les moqueries !

Il existe une Association Française du Poisson Rouge, qui a dressé une liste des 10 erreurs de débutant avec le poisson rouge.

Illustration bannière : Enfant regardant un poisson rouge dans un bocal – © AboutLife
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Voyageuse insatiable, j'ai parcouru le monde autant pour des raisons personnelles que professionnelles : rien de mieux pour prendre la mesure de l'état de la...

2 commentaires Donnez votre avis
  1. Le poisson rouge: animal le plus vendu au monde !
    Et pour cause, il ne dit rien de sa maltraitance, il peut vivre longtemps mais sûrement pas dans les conditions où on le voit le plus souvent, donc il meurt vite et on le remplace aussi vite pour recommencer à l’infini…
    Il y a encore beaucoup de chemin pour faire comprendre aux gens que ce n’est pas un simple objet gagné au stand de tir dans les foires !!!

  2. Tout à fait d’accord ! Quel plaisir égoïste et sadique ! Stupide !
    Comme on aime beaucoup (on a une dizaine de poissons rouges et 4 carpes koi), mais on a creusé un bassin avec des plantes et le système de filtration adéquat ! Qu’il faut effectivement nettoyer souvent !
    C’est le prix à payer pour avoir le plaisir « sain » de les voir nager et entendre le bruit de l’eau qui coule… C’est reposant et rafraichissant

Moi aussi je donne mon avis