Crue de la Seine : les déchets s’accumulent

Tout comme en juin 2016, la crue actuelle de la Seine a non seulement laissé des habitations inondées, mais a aussi transporté des détritus en tout genre, transformant plusieurs bassins à travers l’Île-de-France en véritables poubelles.

Rédigé par Anton Kunin, le 5 Feb 2018, à 11 h 30 min

En Île-de-France, les communes de Villeneuve-Saint-Georges, Meaux et Méricourt ont été particulièrement touchées par la propagation des déchets suite à la crue de la Seine.

Déchets : désagréables mais aussi dangereux

À Villeneuve-Saint-Georges, commune du sud de la région parisienne, située dans le Val-de-Marne, le long de la Seine, l’eau a apporté avec elle une quantité importante de détritus. Après la décrue, les rues se sont retrouvées jonchées de déchets en tout genre. Certains habitants n’hésitent pas à participer au ramassage, craignant l’arrivée des rats, comme en juin 2016. Le nettoyage des berges est prévue le 10 février 2018, une opération dont se charge l’association OSE en partenariat avec la ville et le Syndicat interdépartemental pour l’assainissement de l’agglomération parisienne (SIAAP).

À Meaux, dans le département de la Seine-et-Marne, la situation est également préoccupante. La montée des eaux a soulevé des déchets dangereux, stockés au sol par la société Wipelec, spécialisée dans la fabrication de pièces de précision notamment pour l’aérospatiale. Déjà mise en demeure par la préfecture par le passé pour enlever ses déchets laissés à l’abandon, la société n’a pas fait le nécessaire. L’État a donc réquisitionné la société Séché Urgences Interventions (SUI) pour évacuer 9 t de déchets dont certains contenant du cyanure.

200 tonnes de déchets s’accumulent aux portes de la Normandie

À Méricourt, dernière commune de d’Île-de-France avant la Normandie, la situation est carrément catastrophique. Les déchets jetés dans la Seine en amont se sont tous accumulés dans une écluse, à tel point qu’on n’aperçoit plus l’eau. Ils couvrent actuellement une surface de 8.000 mètres carrés et atteignent 80 centimètres de hauteur. L’écluse reste fermée afin d’empêcher l’écoulement de ces détritus en aval.

Découvrez en temps réel les tonnes de déchets reversés dans la mer et les océans sur le Planetoscope

Une opération de nettoyage est programmée aujourd’hui 5 février 2018, grâce à une barge- aspirateur. Cette dernière a été affrétée par Voies navigables de France, l’établissement public qui gère l’ensemble des canaux, fleuves et autres voies navigables du pays. 200 tonnes de déchets devraient être enlevés dans cette écluse qui en reçoit d’habitude beaucoup moins.

Illustration bannière : Les déchets s’accumulent après la crue ©  Pcess609
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste de formation, Anton écrit des articles sur le changement climatique, la pollution, les énergies, les transports, ainsi que sur les animaux et la...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis