Conseils et astuces pour construire un poulailler dans son jardin

Avoir des poules présente de multiples avantages, au-delà de la simple production d’oeufs frais et de qualité. Mais la première étape pour bien élever ces gallinacés, c’est de leur construire un poulailler confortable et sécurisé dans le jardin.

Rédigé par Julien Hoffmann, le 29 Jun 2020, à 18 h 10 min

Construire un poulailler maison n’est pas particulièrement sorcier mais ce serait une erreur de se lancer dans l’aventure sans y réfléchir au préalable. Il y a en effet plusieurs paramètres à prendre en compte absolument et que nous vous livrons ici… En plus de quelques astuces !

Fabriquer un poulailler maison ? Oui, mais en y réfléchissant avant…

Pour accueillir des poules à la maison, sachez qu’elles n’aiment pas du tout être seules. Il faut au minimum deux poules, sachant que quatre c’est encore mieux !

Quelle surface pour un poulailler maison (ou pas) ?

Si vos poules auront accès à un extérieur en dehors de la cage, – à savoir tout ou partie de votre jardin pour un enclos poulailler, vous pouvez opter pour une cabane d’1 m2 pour deux poules. Si elles doivent se contenter d’une petite partie grillagée et ne peuvent pas gambader librement beaucoup plus loin, comptez plutôt 1 m2 par poule.

Préférez un endroit calme et surélevez le poulailler pour le protéger de l’humidité du sol – © Path Lord

Dans un cas comme dans l’autre, l’enclos poulailler extérieur devra faire au moins le double de la surface de la cabane et être grillagé de manière à ce que les poules ne s’en échappent pas. En effet, un poulailler a inévitablement besoin d’un enclos !

Combien de perchoirs ?

Car oui, les poules ont besoin de prendre de la hauteur d’une part pour se sentir en sécurité et d’autre part pour leurs interactions sociales.

Prévoyez donc un ou des perchoirs sachant qu’une poule a besoin d’environ 20 centimètres de longueur pour son utilisation.

Comment récupérer les oeufs ?

Hormis le fait qu’elles nous aident à lutter contre le gaspillage, les poules pondent !
Il faudra donc prévoir un accès simple à l’intérieur de leur cabane pour récupérer les oeufs facilement. Installez un système d’ouverture et de fermeture résistant et facile d’utilisation car vous y passerez tous les jours.

Pensez nettoyage dans votre plan poulailler ?

Cette question est d’importance car c’est le nettoyage qui, au final, prend le plus de temps. Il faut donc anticiper la chose dans la conception et le plan du poulailler.

Réfléchissez à l’accès, la hauteur, le type de matériaux que vous allez utiliser et récupérer… mais aussi où mettre les mangeoires et abreuvoirs. Pensez aussi à l’aération, afin de conserver une atmosphère saine à l’intérieur.

Où placer son poulailler maison ?

La plupart des races de poules sont relativement rustiques et ne demandent pas de conditions particulières d’élevage. Il y a cependant un minimum qui consiste d’une part à protéger votre poulailler des vents dominants et d’autre part de le prémunir des pics de températures en été.

Pour vivre heureux, vivons caché ! Les poules se sentent à l’abri sous un arbre ou un buisson © Iker Zabaleta

Si vous réfléchissez à ces deux points, vous donnerez à vos poules les meilleurs paramètres de base.

Sécurisez votre poulailler

Les poules comme leurs oeufs sont des mets de choix pour de nombreux animaux tels que les martres, les rats ou les renards. Rien d’étonnant à cela et rien de particulièrement acharné de la part de ces carnivores qui ne font que s’attaquer à des proies faciles. Charge à vous de faire en sorte qu’elles ne soient pas faciles à chasser.

L’idéal est de grillager l’intégralité de votre poulailler avec du « grillage à poule » (un grillage à maille particulière) dont l’espacement ne permet même pas aux jeunes rats de passer.

Pensez à enterrer largement le grillage dans le sol. L’idéal est de creuser sur 30 à 40 centimètres de profondeur où enterrer un bout de bois sur lequel on cloue le grillage avant de remblayer avec la terre. Ainsi, aucun creuseur, tel que le renard, ne pourra se fabriquer une porte d’entrée.

Pensez votre poulailler pour le bien-être de vos poules

Si un coq est possible…

Un coq rendra vos poules heureuses ! La chose est peut-être un peu raccourcie mais dans le fond assez vrai.

Les poules, non contentes d’avoir besoin d’être à plusieurs et d’apprécier la compagnie d’autres animaux, comme les ânes par exemple, sont aussi plus à l’aise quand un coq est dans les parages !

La combinaison gagnante pour les poules © Mineola

Installez un bac à sable

Le bac à sable n’est pas fait pour que vos poules vous épatent en reconstituant le Mont-Saint-Michel avec les marées et tout le toutim… Non, le bac à sable (ou à cendres) a des vertus antiparasitaires non négligeables pour le plumage des poules.

Elles vont se secouer dedans pour se débarrasser des poux rouges et autres ténébrions qui peuvent les affaiblir. N’hésitez pas à ajouter de la terre de diatomée dans le bac pour rendre la chose encore plus efficace naturellement !

Permettez-leur de sortir

Le poulailler est obligatoirement constitué d’une cabane où les poules dorment et pondent, et d’un enclos extérieur pour qu’elles aient un endroit où sortir à minima.

Mais si vous avez la possibilité de les faire sortir, c’est-à-dire vraiment sortir et courir un peu partout dans votre jardin, là vous auriez des poules au top de leur forme. Il faut cependant anticiper le fait que les poules grattent la terre et peuvent donc abîmer vos plates-bandes, mais aussi qu’elles ont l’appétit vorace comme par exemple avec les salades.

Ceci étant dit elles peuvent aussi vous servir notamment pour vous débarrasser des limaces dont elles raffolent. Vous pouvez par exemple utiliser un enclos mobile avec un grillage d’un mètre et demi de haut pour « nettoyer » des zones précises !

Il existe plein de solutions différentes pour utiliser vos poules comme nettoyeuses © Napat Srichanthuek

Un héritage craintif : la peur des rapaces

Durant des millions d’années les gallinacées ont servi de repas à de très nombreux animaux dont, et surtout, aux rapaces. Les poules ont gardé un souvenir de cette époque qui, en réalité, n’est pas du tout révolue.

Vos poules auront ainsi toujours peur des espaces découverts. Non pas qu’elles n’y iront pas, mais elles y seront toujours sur le qui-vive. Pensez donc à faire en sorte qu’elles ne voient pas trop le ciel afin qu’elles se sentent en sécurité. Arbres, arbustes et buissons sont l’idéal pour ça !

Et rappelez-vous, « une poule heureuse est une poule qui pond ».

Terre De Diatomée

La Terre de Diatomée est constituée de micro algues fossilisées, les diatomées. Elle est très agressive naturellement pour les parasites et est traditionnellement utilisée pour l’assainissement des lieux de vie des animaux domestiques et pour faire barrière aux insectes.

À découvrir sur Petch.com

 

Illustration bannière : Jeune fille proche de ses poules © only_kim
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




2 commentaires Donnez votre avis
  1. Un grand merci pour ces informations si précieuses

  2. Un grand merci por ces informations si précieuses

Moi aussi je donne mon avis