Un composteur collectif pour les habitants à Nantes

Rédigé par Eva Souto, le 24 Oct 2014, à 11 h 18 min

L’idée est ingénieuse et brillante : proposer un composteur collectif au coeur du quartier Malakoff, à Nantes. Installé au milieu des immeubles du quartier, l’équipement devrait faire des émules. Zoom sur une initiative durable.

Un composteur collectif taille XXL

L’équipement est atypique : 4 mètres de haut, un revêtement en métal galvanisé et une allure d’engin spatial. Une oeuvre d’art ? Un abribus ? Non, il s’agit du composteur collectif récemment inauguré au coeur du quartier Malakoff.

Composteur collectif Nantes

Copyright Facebook Les Ekovores

Et il faut dire que l’installation détone et intrigue : en effet, ce composteur collectif ne ressemble en rien aux habituelles cabanes en bois à compost, installées d’ordinaire dans les espaces verts.

compost-collectif-urbain-nantes

Alors pourquoi une telle apparence ? C’est simple, l’équipement a été pensé pour s’intégrer au mieux dans un paysage très urbain.

Un composteur collectif implanté dans le schéma urbain

Victor Massip, co-gérant de l’agence de design nantaise Faltazi, qui a dessiné l’engin précise au sujet du composteur « on l’a rendu le plus compact possible pour limiter son emprise de sol ».

Composteur collectif Nantes 1

Copyright Facebook Les Ekovores

fleche-Un composteur collectif pour les habitants à Nantes L’idée ? Prouver qu’un composteur peut avoir sa place en pleine ville et qu’il peut être un mobilier urbain comme un autre.

Pensé pour s’intégrer au mieux dans un paysage très urbain, l’engin est capable de transformer les déchets organiques de cuisine d’une quarantaine de familles. Non-odorant, le prototype intègre quelques innovations intéressantes telles qu’un dispositif d’aide au retournement ainsi qu’un auvent récupérateur d’eau.

Le composteur collectif a coûté quelques 100 000 euros. Une somme financée par l’association Compostri, l’agence Faltazi, le chantier d’insertion Atao grâce à des subventions de Nantes métropole et de l’Ademe.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Eva est passionnée d’écriture. Elle est sensible aux sujets de société, et en particulier, à ceux qui touchent au développement durable, au commerce...

5 commentaires Donnez votre avis
  1. Les usagers des composteurs partagés versent une cotisation annuelle de 1€ pour y apporter leurs déchets… Mais à qui profite le compost transformé? et à quel prix?

  2. C bizar j’ai com l’impression d’un coup de comm municipale quand je lis cet article. Je suis assez d’accord avec les commentaires précédents.
    Cela coûte 100 000€ aux Nantais et en + les utilisateurs du « machin » doivent payer 1€ leur compostage…c du foutage de gueule!??
    L’operation a-t-elle été conçue avec les habitants ? Qu’en pensent-ils ?
    Cela mériterait un autre article, non ?
    Qu’en pensez-vous a Consoglobe ?
    Mettre 10 composteurs classiques ou en bois de palettes récupérées avec les l’aide des asso d’insertion locales et créer quelques heures ETP d’emplois de jardiniers responsables de plusieurs composts aurait peut-être été plus judicieux et moins dispendieux.
    Mais aujourd’hui peu de responsables, et je ne parle pas seulement des élus, mais aussi de la petite technocratie qui les entoure, savent faire simple et utile…
    On préfère faire des OP de comm, C plus valorisant pour la ploutocratie
    Et tant pis pour les gens des quartiers qui ne sont plus que des avatars de citoyens dans cette histoire !

  3. Et la Rentabilite !! Ils n’en Parlent guere! Au fait; ca donne du GAZ du TOURTEAU enrichissant des TERRES ! Ou Quoi d’Autre ?? Et dire que c’a peine Pour une 40 aine de..familles !! 9n lrur aurait distribuer Cette coquette somme ces familles se seraient elles-memes engagees a « recycler » leurs dechets pour …plus d’une annee ! Ceci dit; on ne peut pas nier l’effort consenti dans cette Trouvaille.

  4. Coût de réalisation : 100 000 € + complexité apparente des déchets verts = absurdité !
    Combien de composteurs « normaux » aurait-on pu installer avec une telle somme ?
    Ca ressemble plus à un coup de com qu’à une véritable démarche écologique.
    De plus quid de l’impact écologique des matériaux mis en oeuvre (métal galvanisé) ?

    • ADK Vos réponses sont justes! S’est des Idéologies Staliniste ,non écolo ! Avec 100 000€ on en fais au moins des centaines de bacs de compostages pour des milliers de gens, avec la maintenance comprise pour toute l’année!

Moi aussi je donne mon avis