Compagnies aériennes : payer pour polluer

Rédigé par Aurore, le 20 Feb 2012, à 18 h 35 min

Aviation et CO2 – Les Etats-Unis et la Chine s’opposent

Le SCEQE doit aider l’Europe à réduire ses émissions de GES et CO2, selon l’objectif fixé par le protocole de Kyoto. Mais un problème se pose.

La législation européenne veut que soient taxées les compagnies aériennes dont les avions décollent et/ou atterrissent en Europe. Une disposition à laquelle se refuse la Chine et les Etats-Unis notamment.

Côté chinois, le secrétaire général adjoint de la China Air Transport Association, qui regroupe notamment les plus grandes compagnies aériennes chinoises a déclaré : « La Chine ne va pas coopérer avec l’Union européenne sur l’ETS (ou SCEQE). La CATA […] est fermement opposée à la mauvaise pratique européenne d’obliger unilatéralement des compagnies internationales à entrer dans l’ETS« . Une déclaration qui ne fait que confirmer les propos passés du secrétaire général de la CATA : « Les compagnies chinoises ne participeront pas à l’ETS, ne fourniront pas de plan de surveillance carbone aux pays de l’UE et ne négocieront pas« . Des mesures de rétorsion étaient même engagées avant que la CATA choisissent les tribunaux.

La riposte des Etats-Unis

Des mesures de rétorsion annoncées également par les Etats-Unis qui accusent cette nouvelle loi d’être discriminatoire.

Pourtant, les compagnies aériennes pourraient ne pas avoir le choix. La loi prévoit une amende de 100euros/tonne de CO2 et une interdiction de vol au dessus du territoire européen pour les compagnies qui refusent de s’y plier.

Que pensez-vous de cette mesure  ? Trouvez-vous normal que les compagnies internationales doivent se plier à une loi européenne ? N’avez-vous pas peur que cette nouvelle taxe se répercute sur le prix des billets ? Faites-nous part de votre avis !

*

Je veux témoigner

Taxe carbone et CO2

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Entre magazines, romans et presse générale, je suis une passionnée de l'information, qu'elle soit sérieuse ou décalée ! Consommer durable n'est pas qu'un...

6 commentaires Donnez votre avis
  1. oui bien sur je pense que si on peut prendre l’avion on n’est pas à plaindre. mais ce sont toujours les mêmes qui font les efforts non ? quoique avec le low cost c’est l’avion qui revient le moins cher en transport face au chemin de fer actuellement
    et sinon à quand une taxe sur les voyages dans l’espace!!! que de carburant gaspillé et sans doute de pollution

  2. bof ils s’en fichent ils en tiendront compte dans leurs prix et le consommateur paiera

  3. Je suis entièrement d;accord avec ces mesure et peux surpris de voir que la Chine ainsi que les USA ne soient pas d;accord tout ce qui est important pour eux se sont leurs intérets commerciaux de toute façon se sont nous les consommateurs qui absorberont une partie de la facture et je suis tout a fait d;accord avec cela.

  4. Pour ma part, je pense que quand on prend l’avion on est un adulte responsable et plutôt privilégié. Donc on peut se dire qu’il est normal que ce moyen de déplacement, plus polluant, coûte plus cher qu’un autre et que ce coût soit répercuté sur son billet.
    Par ailleurs l’amende et l’interdiction de vol vont être des mesures difficiles à mettre en oeuvre, sauf si américains et chinois rentrent dans cette logique européenne, plutôt vertueuse, et l’appliquent aussi sur leurs territoires.
    Tout cela dépendra du poids commercial du trafic aérien dans chaque pays et communautés.

  5. Je suis complètement d’accord. Même si je prends l’avion de temps en temps, je suis prêt à payer. Comme toujours la Chine et les USA ne voient que leurs intérêts commerciaux.

  6. Petit début sympathique. Je suis ravi que l’UE ait tenu tête à la Chine et aux États-Unis. Après, ça aurait été bien que l’argent soit dédié directement à des causes écolo, pas que « ça rapporte à l’Europe ». On risque une relation de « je t’aime, moi non plus » comme avec le tabac…

Moi aussi je donne mon avis