Ecolo, entre aînés ou solidaire : les colocations les plus originales

Plus qu’un logement, un véritable mode de vie : les colocations sont de véritables laboratoires pour l’habitat de demain. De nouvelles formes de colocs s’organisent : on a sélectionné pour vous les 4 plus originales !

Rédigé par Pauline Petit, le 8 Jul 2018, à 11 h 40 min

La génération née dans les années 1980-1990 a grandi avec la colocation : qui n’a pas partagé le canapé, le frigo, râlé pour la propreté de la baignoire ou fait d’immenses fêtes avec les amis des amis des amis ? La coloc’ fait partie des modes de vie de la génération qui devient à présent adulte. Auparavant réservée aux étudiants sans le sou, la colocation séduit à présent tous les âges et tous les milieux. Voici notre sélection des colocations les plus originales.

Les colocs nouvelle génération

Les colocations vont à l’encontre du rêve de la classe moyenne : un pavillon, une voiture, un jardin en banlieue. Elles réinventent l’habitat en mutualisant les espaces communs, et possèdent de nombreux avantages : au-delà de l’aspect financier, qui permet aux personnes aux revenus modestes de s’habiter un logement convenable, les colocations permettent aussi de briser la solitude que connaissent de nombreuses personnes vivant seules. Elles sont aussi écolo : en mutualisant le frigo, les factures, les appareils électroménagers, on dépense moins d’énergie, et on peut mieux s’organiser pour cultiver sa terrasse ou son petit bout de jardin.

L’éco-colocation : la coloc écolo 2.0

Cet aspect écologique, certaines « éco-colocs » en font un véritable mot d’ordre. C’est le cas par exemple de la Maison Bleue, à Bourg-la-Reine (92). Ces 10 colocataires ont fusionné 4 appartements au sein d’une même maison pour recréer un logement unique : les cuisines laissées vacantes ont été transformées en chambres. Ces éco-colocs ont aménagé le jardin avec un poulailler, un potager, un compost.

On peut également partager son panier AMAP entre colocs © Undrey

« Certes, le jardin est petit, mais on essaie d’exploiter au maximum cet espace. Notre colocation ne fait que commencer. Nous posons les bases de  notre mini-expérience d’autonomisation alimentaire », rapporte Edouard, un des fondateurs de la colocation, pour le magazine Kaizen. Ils se fournissent chez Enercoop pour l’électricité et chauffent au minimum. Quant à leur poubelle, elle est minuscule pour un si grand logement : tout le monde essaie de passer au zéro déchet.

Les éco-colocations se multiplient à la ville comme à la campagne et ont même leur page Facebook, Ekolok, où les éco-colocs partagent leurs annonces, leurs bons plans et leur événements.

Lire page suivante : Colocations nouvelle génération

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



J'ai travaillé dans différents organismes, tous liés de près ou de loin aux questions qui me passionnent : la consommation durable et l'alimentation. J'ai...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis