Chasse à la baleine : le Japon face à la justice

Rédigé par Alan, le 2 Jul 2013, à 15 h 40 min

Le Japon s’est exprimé à maintes reprises sur le sujet : la chasse à la baleine continuera. Face à cette situation, l’Australie a décidé de saisir la justice internationale.

Chasse à la baleine : la CIJ saisie par l’Australie

chasse-baleine-japon-rorqual-02 En février 2013, le Japon s’était exprimé une nouvelle fois en faveur de la chasse à la baleine, évoquant l’alimentation, et une “culture, et une longue tradition historique“.

L’Australie a décidé de réagir contre les baleiniers japonais. Pour cela, elle a saisi en 2010 la Cour Internationale de Justice (CIJ), organisme des Nations Unies chargée de régler les différends entre les états.

Une faille dans le dispositif anti-chasse

La Commission baleinière internationale (CBI), qui regroupe 88 pays, a mis en place un dispositif en 1986. Celui-ci interdit strictement toute chasse commerciale. Néanmoins, le texte autorise la pêche si le but est scientifique.

Le Japon utilise ainsi cette faille depuis des années, même si dans les faits la viande de baleine est consommée et vendue sur les marchés. Le Japon ne peut nier ce fait et l’explique : si la chair des baleines utilisées lors de recherches scientifiques est ensuite consommée, c’est uniquement dans le but de financer ses programmes scientifiques.

Industrie alimentaire ou programmes scientifiques ?

chasse-baleine-japon-02L’Australie, lassée par les discussions juridiques qui s’éternisent, a commencé à présenter des documents, en nombre, qui prouvent selon elle que les “recherches scientifiques” dissimulent une industrie puissante, qui emploie 50.000 personnes sur l’archipel.

Pour le prouver, l’Australie possède des déclarations des autorités japonaises, mais également une étude sur les liens entre l’Institut de recherche sur les cétacés et la société Kyodo Senpaku qui commercialise les produits issus des baleines abattues.

Les protocoles de recherche eux, seraient assez flous. Ultime argument, l’Australie souhaite apporter la preuve que la recherche effectuée au sein du programme Jarpa II fonctionnerait tout aussi bien sur des sujets vivants.

> Suite : Chasse à la baleine : début d’une bataille juridique

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Ayant parmi ses passions la musique, la photographie, et les différentes cultures du monde, Alan est journaliste, webmestre et photographe, principalement...

4 commentaires Donnez votre avis
  1. CITOYENS D’EUROPE,

    VOTEZ POUR QUE L’ECOCIDE SE PLACE AU MEME RANG QUE LE GENOCIDE!
    VOTEZ POUR DONNER DES DROITS A LA PLANETE !!!!

    Un acte citoyen qui n’est pas une pétition mais un vote sécurisé sur la plateforme web du Parlement Européen.

    UN MILLION DE SIGNATURES NÉCESSAIRES.

    Si l’opération est un succès, les grands pollueurs de la planète ne pourront plus passer entre les mailles du filet judiciaire.

    N’ATTENDEZ PLUS, VOTEZ MAINTENANT !

    endecocide.eu/?lang=fr

  2. Heureusement que des organisations comme Sea Shepherd luttent contre ce massacre. Au moins, eux, ils agissent.

  3. Tout ce massacre pour le fric….

    C’est vraiment dégueulasse !!!

    Je suis devenue végétarienne depuis 2 ans… et je me porte nettement mieux.. En France, le transport des animaux via les abattoirs est une horreur aussi mais on en parle peu à part BB, 30 millions d’amis, les SPA et ts les autres défenseurs des animaux… mais à la TV c’est top secret…

Moi aussi je donne mon avis