Ces substances que nous cachent… les tablettes pour lave-vaisselle

Rédigé par Annabelle, le 29 Mar 2013, à 16 h 11 min

Les détergents pour la vaisselle sont une plaie pour l’environnement. Chaque année en France, on utilise 10 000 tonnes de détergents pour lave-vaisselle. En février 2012, L’Union Européenne a adopté un règlement visant à restreindre l’utilisation des phosphates dans les lessives domestiques pour lave-vaisselle. Le seuil à ne pas dépasser a été fixé à 0,3 gramme de phosphore par dose. Mais cette mesure ne s’appliquera que le 1er janvier 2017 pour « laisser aux producteurs (…) un délai suffisant pour leur permettre de reformuler leurs détergents à base de phosphates en recourant à des solutions plus écologiques » plaide le Conseil de l’Union Européenne !

En attendant, les produits pour lave-vaisselle et notamment les tablettes nettoient, certes, mais ne sont pas très « clean » pour l’environnement…

Qu’y a-t-il dans les tablettes pour lave-vaisselle ?

La plupart des tablettes ou pastilles pour lave-vaisselle sont multifonctions : elles servent à laver bien sûr mais contiennent aussi le liquide de rinçage et le sel régénérant. Si les fabricants suppriment peu à peu les phosphates de la composition de leurs détergents, il existe encore de nombreuses formulations qui en contiennent. Or, les phosphates sont une véritable calamité pour l’environnement car ils ne sont pas entièrement traitables par les stations d’épuration. Ils sont responsables de l’eutrophisation des cours d’eau et sont à l’origine de la prolifération d’algues comme les cyanobactéries qui asphyxient véritablement la faune aquatique. Les micro-algues peuvent produire des toxines et polluer l’eau potable.

Composition des tablettes pour lave-vaisselle

tablette-lave-vaisselle

Les silicates alcalins

Ils interviennent dans l’élimination des graisses.

Les phosphates

algues-cyanobacteries

cyanobacteries

Les phosphates sont utilisés comme séquestrant dans les détergents pour lave-vaisselle, autrement dit pour leurs propriétés anticalcaires.
Ils sont interdits dans les lessives depuis 2007. Il faudra attendre 2017 pour qu’ils soient bannis des détergents pour la vaisselle. L’usage intensif des phosphates représente une des causes majeures de pollution des eaux, notamment leur eutrophisation qui détruit la biodiversité. Les eaux naturelles (cours d’eau, lacs, mers) sont saturées de phosphore. Il est nécessaire de supprimer totalement les phosphates de tous nos produits d’entretien.

Les polycarboxylates (PCA)

Ils sont utilisés principalement comme agents de dispersion et d’antiredéposition des salissures sur la vaisselle. Ces substances d’origine pétrochimique sont peu toxiques pour la vie aquatique, mais elles ne sont que très peu dégradables…

Le sulfate de sodium

Il joue le rôle de fluidifiant et d’antimottant c’est-à-dire qu’il permet à la tablette de se désagréger. Il n’a pas d’incidence sur l’environnement ou sur la santé.

percarbonateSodiumLes agents de blanchiment oxygénés

Les agents de blanchiment, comme le Percarbonate de sodium, permettent de raviver l’éclat et le blanc de la vaisselle. Le percarbonate de sodium n’est pas nocif.

Les parfums synthétiques

Ils peuvent être allergènes

Les phosphonates

Ils sont des composés qui participent à l’eutrophisation des milieux aquatiques et qui sont faiblement biodégradables.

Le carbonate de sodium

C’est un anticalcaire.

Les tensioactifs

Ils sont des détergents ayant la capacité d’abaisser la tension de l’eau. Ils permettent à l’eau de se mélanger aux corps gras et de mieux les évacuer avec l’eau de rinçage. Les détergents de synthèse peuvent féminiser les animaux et sont suspectés de diminuer la spermatogenèse chez l’homme.

*

> suite : produits vaisselle, faites le bon choix !

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Passionnée de voyages et de rencontres en tout genre, j'adore prendre mon sac-à-dos et voir ce qui se passe ailleurs ! Consommer responsable est devenu une...

19 commentaires Donnez votre avis
  1. Pour ma part, je lave la vaisselle à la main, c’est mieux lavé, ça fait moins de bruit, ça consomme pas d’électricité, c’est plus rapide, ça n’abime pas la vaisselle, ça pollue moins et depuis l’invention du mitigeur, ça ne consomme guère plus d’eau….
    Qui dit mieux !

  2. Bonjour,
    Je cherche à faire le produit pour mon lave-vaisselle. Il est écrit 250 ml de bicarbonate de soude. Moi je l’ai en poudre, c’est équivalent à 250 mg ?
    Merci pour votre aide !

  3. Merci pour ce conseil ; dorénavant je ne mettrais qu’une demi-tablette pour lave vaisselle avec mon percarbonate de soude. Quand je serai en panne, j’essaierai avec les noix de lavage qui me restent.Allez voir sur le site : “Compagnie du Bicarbonate”, vous pourrez vous approvisionner pour tous ces produits qu’on ne trouve qu’en petites quantités dans le commerce. Vous ferez des économies très agréables en achetant au poids.

  4. jutilise du vinaigre blanc dans le compartiment de rincage en plus c bon pourla machine et le tuyotries

    • …mais pas pour la grammaire 😀

  5. Passant par hasard sur ce site voila une expérience et réflexion :

    passant d’une ancienne Siemens à une nouvelle machine Miele la qualité de nétoyage a été significativement dégradé, besoin d’un prélavage manuel, impossible d’avoir de la vaiselle restant quelques heures dans le machine, reste de chocolat par exemple inlavable …
    Les machines utilisent de moins en moins d’eau à des températures de plus en plus basse. Des résidus comme le chocolat ou corps gras lourds n’entre pas en zone de ramolisement et ne sont pas éliminés ( même aprés plusieurs lavages successifs!) Pour compenser ! les produits sont de plus en plus agressifs de plus en plus oxydant en particulier en attaquant par contre trés bien l’aluminium le cuivre le fer et même certains inox! Les verres n’y resistent pas mieux ou l’on voit rapidement les traces de la coulée d’injection soit à laver à la main ou à changer tous les 3 mois. Comble de l’idiotie et triumphe du marketing les plaquettes anti attaque des verres!
    Les quelques litres “économisés” sont plus que compensés par le prélavage obligatoire et les quelques watts “économisés” vite envolé par le remplacement accéléré des ustensiles, sans parler de la saloperie additionnelle dans nos égouts. Vive le progrés dans l’air du temps!

  6. Perso je n’utilise plus que la recette de la pâte à lave vaisselle présente dans cet article et j’en suis plus que satisfait.
    Ça marche tout aussi bien que les tablettes, mais pour un coût (économique et environnemental) bien inférieur aux tablettes et autres poudres du commerce.
    Je fais la préparation en grosse quantité (au moins 2 fois les quantités indiquées dans cet article) et conserve ma pâte dans un bocal en verre. La préparation de cette pâte me prend moins de 5 minute et j’en fais fais assez pour tenir 1 mois.

    Que demander de plus!

    • Nous aussi, nous avons opté pour la recette de la pâte à lave-vaisselle de cet article. Cependant, nous n’utilisons qu’une cuillère à café “bombée” au lieu de la cuillère à soupe car sinon la mousse déborde de la machine
      Mais pas de problème quant au résultat final. Je vais tenter de parfumer la pâte à l’aide de quelques gouttes d’HE de menthe ou de feuilles de citronnelle du jardin
      à suivre…

  7. essayez de laver sans tablette. l’ eau chaude nettois très bien. juste une de temps en temps pour nettoyer le lave vaisselle.

  8. plusieurs règles simples :
    – Ne pas utiliser de tablette multifonction. Elles sont dimensionnées pour répondre au cas limite de vaisselle très sale, d’eau très dure…, ce qui est rarement de quotidien. De plus, les tablettes sont techniquement une aberration : Le sel de régénération n’a rien a faire dans la zone de lavage, il est destiné à régénérer l’adoucisseur; pour que le produit de rinçage ne soit pas dispersé trop tôt, il est encapsulé dans un plastique qui ne fond qu’à haute température, ce qui interdit les cycles courts; les tablettes sont faites pour les vieux lave-vaisselle, ceux qui chauffent trop, consomment beaucoup d’eau et d’électricité.
    – Utiliser chaque produit pour ce qu’il est et à la bonne place, la lessive pour laver, le produit anti calcaire pour adoucir (dans le réservoir prévu), le produit de rinçage pour … rincer dans le réservoir prévu). Il est possible de régler ainsi le dosage de chaque produit en fonction des besoins réels.
    – diviser par 2 ou par 3 les doses prescrites de lessive, ce sera généralement très suffisant.

  9. Je souhaite tout de même signaler que ds les grdes surfaces (même si je ne lmeur confère pas une réelle confiance et leur concède des objectifs ultra mercantiles) il existe des lessives marque magasin de composition identique à l’arbre vert pour un coût bien moindre et tout aussi efficaces.L’apogée de l’arbre vert devrait êtyre modérée où ils appliquent des tarifs concurrentiels!!

  10. que sont les coquilles?d’œuf? une moitié d’œuf dans la machine? ça sert a quoi?
    et est ce que les produits bio lavent aussi bien? parce que c’est la dessus que j’émets des doutes, surtout quand la vaisselle est très sale…

    • il s’agit de coquilles de noix de lavage. Après, je doute que ce soit plus efficace qu’avec du percarbonate et du bicarbonate seuls (+un peu de savon noir peut-être) et du vinaigre en rinçage.

  11. ca sert a quoi les coquilles, et c’est quoi des coquilles d’oeufs? une moitié d’oeuf qu’on met en machine?

  12. Un réparateur avait dit à ma mère, il y a au moins dix ans de ça, qu’une cuillère à café de poudre (donc moins d’une demi tablette) était largement suffisant pour bien nettoyer. Alors j’imagine qu’en plus maintenant que les laves vaisselles utilisent moins d’eau, c’est encore moins nécessaire de mettre tout ça! Sans compter d’être mieux pour l’environnement, c’est en plus mieux pour le porte monnaie! C’est là qu’on voit l’influence des fabricant de détergent et des pubs pour nous fairee consommer.

  13. je coupe en deux chaque tablette, ma vaisselle est aussi propre qu’avec une tablette entière

  14. On en est où des lave-vaisselles à ultrasons et ultraviolets ?

    • J’ai acheté il y a plus de 20 ans un évier à ultra-sons “lavasonic” censé laver la vaisselle.
      Je peux témoigner : c’est une connerie !
      Ca lave très mal, ça fait beaucoup de bruit et il y a toujours la corvée du rinçage et du séchage.
      Conclusion : j’ai fini par acheter un lave vaisselle, un vrai, et j’en suis très content.

  15. On trouve de très bonnes tablettes lave vaisselle, ainsi que le rinçage associé chez Body nature. Hyper économique (sécables),sans suremballage, elles sont très efficaces. 100 % biodégradables.
    Attention au label (écolabel possède un cahier des charges moins strict que écocert)
    Merci pour ces sujets toujours très parlants, si cela pouvait inciter les gens à passer aux produits écologiques…

Moi aussi je donne mon avis