Ces pays absorbent plus de CO2 qu’ils n’en produisent

Alors que s’est ouverte la COP 27 à Charm el-Cheikh en Égypte, les niveaux d’émissions de gaz à effet de serre de chaque pays sont observés à la loupe afin de trouver des solutions pour les réduire. Certains font figure de référence comme c’est le cas du Bhoutan.

Rédigé par Stéphanie Haerts, le 13 Nov 2022, à 11 h 15 min
Ces pays absorbent plus de CO2 qu’ils n’en produisent
Précédent
Suivant

Le réchauffement climatique s’annonce pire que prévu en France. Notre pays pourrait connaître, selon les données du Giec, une hausse de 3,8°C des températures d’ici 2100 par rapport au début du 20e siècle si les tendances d’émissions de carbone se maintiennent. Mais trois pays sont parvenus à présenter un bilan carbone négatif.

Un bilan carbone négatif

Pour que la COP 27 soit un succès, il faudra un immense effort international. Les délégués de près de 200 pays espèrent trouver des accords afin de parvenir à la neutralité carbone. Emmanuel Macron a d’ailleurs déjà défendu des projets d’ampleur comme la Grande Muraille verte. Cette barrière écologique de 8.000 kilomètres devrait aller du Sénégal à Djibouti et permettre de lutter contre la désertification des terres.

De nombreux autres projets mondiaux visent à réduire l’émission de gaz à effet de serre afin de parvenir à la neutralité carbone et contenir les conséquences du réchauffement climatique. Mais trois pays sont déjà parvenus, lors de la COP 26 à présenter un bilan carbone négatif. Il s’agit du Bhoutan, du Suriname et du Panama. Cela signifie que ces pays absorbent davantage de gaz qu’ils n’en émettent. Ils ont d’ailleurs déclaré lors de la COP 26 en Écosse : « Nous, les seules nations à avoir atteint un bilan carbone négatif, reconnaissons avoir la responsabilité unique de partager avec la communauté internationale nos mesures visant la lutte contre le dérèglement climatique ».

La France se réchauffe plus vite que la moyenne mondiale
À l’horizon 2100, la France subira une hausse de 3,8 °C de ses températures moyennes comparé aux niveaux préindustriels, a calculé l’équipe de chercheurs. En savoir plus.

Une interdiction de déforester

Le Bhoutan, le Suriname et le Panama protègent tous les trois leurs forêts qui agissent comme des puits de carbone. Le Bhoutan est l’un des pays les plus verts au monde. En effet, ses forêts couvrent 70 % de son territoire. La constitution de ce pays oblige le gouvernement à maintenir au moins 60 % de forêts sur le territoire depuis 2008. Ce petit pays himalayen s’est engagé dès les années 70 envers l’environnement. En 2015, selon les données officielles, l’économie du Bhoutan aurait produit 2,18 millions de tonnes de gaz à effet de serre et 7,75 millions de tonnes ont été absorbées par ses forêts. D’ailleurs, cette même année, 49.672 arbres ont été plantés en une heure !

bhoutanDe son côté, le Panama est doté d’immenses forêts tropicales qui abritent de nombreuses espèces animales. L’humidité toujours élevée et ses pluies abondantes sont clés dans le développement de la flore du pays. Le Suriname, pays le plus petit et le moins peuplé d’Amérique du Sud, est l’un des plus verts. Plus de 90 % de la surface de ce pays sont couverts de forêts primaires. Avec son épais feuillage vert, les forêts tropicales du Suriname absorbent davantage d’émissions que le pays n’en émet.

À lire aussi – Que représente 1 tonne de CO2 ?

Un usage important des énergies renouvelables

Autre distinction de ces pays, ils ont opté pour un important développement des énergies renouvelables. Au Bhoutan, l’électricité est entièrement issue de l’hydraulique. Le pays revend d’ailleurs 70 % de son électricité à l’Inde. Pour Tshering Tobgay, l’ancien Premier ministre du Bhoutan, l’essentiel est « de produire de l’énergie renouvelable et de l’utiliser pour alimenter notre pays en électricité et aussi, avec le surplus d’énergie que nous avons, d’alimenter les industries de nos pays voisins, de répondre à leurs besoins en leur fournissant une électricité propre », a-t-il expliqué dans des propos rapportés par France TV Info. Le Bhoutan a d’autres objectifs comme celui de devenir le premier pays au monde 100 % bio.

bhoutan

Le Bhoutan

Ces pays ont également créé des réserves protégées pour les forêts tropicales, les jungles, les chaînes montagneuses, les parcs marins mais aussi les plages et les déserts. Au Panama, ces zones couvrent en tout près de 3 millions d’hectares soit 35 % de la superficie totale du territoire. Au Suriname, un projet a également été lancé conjointement avec l’ONU pour le traitement des déchets. Il vise à trier les déchets et réduire leur production. Les bouteilles en plastique sont notamment transformées en sacs en plastique.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis