Canibal dévore vos déchets de boisson

Rédigé par Aurore, le 15 Sep 2011, à 17 h 56 min

Avez-vous déjà fait attention aux déchets que les boissons que vous consommez chaque jour engendrent ? Certes, chez vous, vous utilisez bien souvent un verre ou une tasse, mais à l’extérieur, on multiplie les bouteilles en plastique, les gobelets des machines à café, en plus des canettes de soda.

Heureusement, un système de recyclage glouton répondant au doux nom de Canibal a vu le jour, et pourrait bien envahir les espaces collectifs d’ici quelques années.

Récupérer les déchets de boisson et récompenser les trieurs

D’après Canibal, chaque Français produirait environ 5 déchets d’emballage de boisson par jour en dehors de son domicile, des déchets qui représenteraient 2.000.000 tonnes qui ne sont pas forcément recyclées et revalorisées.

Pour pallier cela, une entreprise propose l’implantation d’une machine un peu particulière dans les espaces collectifs comme les entreprises ou lieux publics, dont l’objectif premier est de récupérer les déchets de boisson, mais pas seulement.

Canibal dévore vos déchets de boisson

Deux pauses-café à la machine par jour, une bouteille d’eau posée sur le bureau, une canette de soda en mangeant… Chaque jour, nous générons au travail ou ailleurs des déchets liés aux boissons.

Si les Français trient de plus en plus leurs déchets à domicile, cela n’est pas forcément le cas au travail ou dans les espaces publics et plusieurs tonnes de déchets ne sont alors pas triés.

Canibal est un collecteur de déchets de boisson, qui trie vos bouteilles vides, vos gobelets à café et vos canettes de soda. Cette machine développée en partenariat avec les Arts et Métiers Paris Tech dispose donc d’un système de tri, de compactage et de collecte, mais ce n’est pas tout.

Des déchets suivis et des trieurs récompensés

Canibal ne vous propose pas seulement de glisser vos déchets de boisson dans la machine comme dans un poubelle classique. Dans un souci d’incitation financière, mais sans doute également de pédagogie, la très gourmande machine Canibal vous récompense à chaque fois que vous lui donnez vos déchets à digérer, en vous proposant des réductions, des bons d’achat ou bien de reverser vos gains à une association humanitaire.

De son côté, le mini-centre de tri se veut complètement transparent et optimisé à son maximum.

Une machine Canibal est ainsi gérée à distance à travers une liaison 3G, liaison qui permet d’optimiser la collecte, de comptabiliser en temps réel le taux de remplissage de la machine, et de pouvoir mettre en place les opérations de maintenance en temps réel.

*

La suite p.2> Un projet efficace, étudié pour respecter l’environnement

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Entre magazines, romans et presse générale, je suis une passionnée de l'information, qu'elle soit sérieuse ou décalée ! Consommer durable n'est pas qu'un...

4 commentaires Donnez votre avis
  1. Excellent concept !
    Je leur ai même déjà fait une demande pour prospecter mon client actuel 🙂

    J’en ai assez de voir des milliers de gobelets et canettes dans des poubelles classiques alors qu’ils pourraient tous être un minimum recyclés…

  2. cela semble “bien vu”pour quelqu’un de sensibilisé à l’environnement (comme moi).Mais je ne comprends pas qui beneficie des “reductions” et comment? Combien coute l’appareil a une societe qui voudrait s’en équiper?

  3. En Norvege, des consignes sont récupérables pour les bouteilles plastiques. Les collecteurs se trouvent dans les supérettes et permettent d’avoir un bon d’achat à dépenser dans la supérette. Du coup très peu de déchets de bouteilles dans les rues, dans la nature … ni même dans les poubelles. Peut être un jour en France ?

    • L’idée est très bonne, même si c’est une vielle idée qui doit toujours s’appliquer pour quelque bouteilles en verre de limonade et de vin. Espérons que les industriels et grandes enseignes fassent de vrais projets de recyclages. Quand vous achetez des pneus ou de l’huile pour votre voiture vous payez, sans le savoir, la collecte et recyclage des pneus et huile usagés qui coûte cher env. 2€ le pneu. A quand pour les emballage non recycler……

Moi aussi je donne mon avis