En mai : bouturer la Sanseveria

Nouvelle saison, beau temps revenu, il est temps de réaliser vos boutures pour reproduire vos plantes préférées. Ce mois-ci, nous vous proposons le bouturage d’une Sanseveria.

Rédigé par Pascaline, le 7 May 2019, à 16 h 45 min

Tous les mois, découvrez un article sur le moyen le plus sûr de multiplier une plante. Notre bouture du mois de mai : la sanseveria, une plante d’intérieure très décorative originaire d’Afrique.

La bouture du mois de mai : sanseveria

En mai, comme chaque mois, nous vous signalons ce qu’il faut faire au jardin ou avec vos plantes d’intérieur, mais aussi nous vous proposons une plante à bouturer pour la multiplier. Car la vie est toujours plus belle avec des plantes vertes !

Pour ce mois de mai, on va bouturer la Sanseveria

La Sanseveria aussi appelée « Langue de Belle mère » est une plante d’appartement robuste et très facile d’entretien pourvu qu’elle ne soit pas trop arrosée. Elle peut être dans un coin pas trop éclairé mais le dessin de ses feuilles sera moins visible.

bouture-sanseveriaElle se bouture par division de souche ou, plus ludique, par tronçon de tige. Voici comment procéder :

  • Coupez des tronçon de tige de 5 à 7 cm. Attention à ne pas perdre le sens ! Faites une entaille dans le coté qui doit être enterré.
  • Plantez les tronçons dans du terreau de bouturage dans une mini serre.
  • Laissez à l’abri, sans soleil

Cette bouture du mois de mai nécessite tout de même un peu de patience pour les quelques tiges qui auront réussies, car il faut attendre environ quatre mois pour voir apparaître des racines et de nouvelles tiges.

Rappel : le bouturage, c’est quoi  ?

Le bouturage est une opération importante en horticulture puisqu’il permet la multiplication à l’identique et à moindre coût, de plantes dont la conformité ne peut pas (ou difficilement) être obtenue par le semis.

C’est le cas de plantes herbacées telles que les Pelargonium, les chrysanthèmes, les coleus (Solenostenum) et surtout de presque tous les ligneux ornementaux, arbres ou arbustes.

L’opération de bouturage recouvre deux événements principaux : la production de racines adventives  à partir d’un fragment de plante mère (tige, feuille,..) puis la reconstitution d’une plante entière à partir de ce fragment enraciné.

Pratique pour les échanges et les trocs : les boutures ne prennent pas de place, elles sont plus petites qu’une plante adulte divisée et on peut même les échanger par voie postale dans une enveloppe. Profitez-en, bouturez et faites des heureux…

N’hésitez pas à laisser en commentaire votre expérience, vos remarques !

Illustration bannière : Sanseveria – © Eug Png
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Pascaline est tout à la fois passionnée par le monde végétal, jardinaute et une bloggeuse enthousiaste.

3 commentaires Donnez votre avis
  1. je l’ai fait il y a 3 ans; j’ai 3 catégories de sanseveria. Il n’y a aucune suppression des rebords et lignes jaune, des rayures et de la belle couleur verte. Sans doute, veillez à bien placer les plantes à la lumière.

  2. Merci pour cette judicieuse remarque (et pour le compliment 😉

  3. bonjour,
    le bouturage par tronçons de tige est bien, sauf que dans le cas de sanseveria (nom commun sansevere si je ne me trompe pas)qui existent avec les bords jaunes, ce procédé supprime ces lignes jaunes, on obtient seulement des plantes à feuilles vertes sans les lignes jaunes, celles-la sont uniquement possibles par division de souches.
    merci pour vos informations très utiles, continuez comme ça.
    bien à vous.
    daniel

Moi aussi je donne mon avis