Bornes relais qui débordent : que faire de vos vieux vêtements ?

Que faire des vêtements dont vous souhaitez vous séparer ? La filière du textile n’ayant pas tout à fait redémarré après la crise, il vaut mieux attendre encore un peu avant de les déposer dans des bornes relais ou bien trouver d’autres solutions pour vous en débarrasser.

Rédigé par Audrey Lallement, le 20 Jun 2020, à 11 h 34 min

La filière de recyclage des textiles s’est retrouvée au point mort en raison de la crise sanitaire et du confinement. Tandis que tout le monde faisait du tri dans ses armoires, plus personne ne venait vider les bornes relais, pleines à craquer. Certaines fois, les vêtements, laissés par terre étaient irrécupérables. Que faire dans ce cas-là ?

Neuf kilos de vêtements par personne et par an

Le confinement a été une occasion inespérée de faire du tri dans ses penderies et d’organiser son placard. Si certains tissus comme les draps ont pu être récupérés pour faire des blouses ou des masques, d’autres en revanche n’ont pas pu être si facilement recyclés. Ainsi, les bornes relais ont été prises d’assaut et se sont rapidement trouvées pleines à craquer.

Plus que jamais, notre manière de consommer – notamment la fast fashion – nous saute aux yeux. Les habits ne sont portés que quelques mois et l’on pourrait quasiment parler de vêtements jetables. À l’heure actuelle, chaque Français achète l’équivalent de neuf kilos d’habits par an.

La filière a souffert de la crise sanitaire

borne recyclage vêtements

Les services de recyclage des textiles sont débordés – © Netrun78

L’industrie textile est extrêmement mauvaise pour l’environnement et, en termes de pollution, se hisse à la deuxième place, après l’industrie du pétrole. En France, seuls 30 % des vêtements sont recyclés. Une goutte d’eau dans l’océan, sachant que tous les ans, près de 130 milliards de pièces sont produites sur le plan mondial. Nous sommes donc appelés à adopter une attitude raisonnable notamment en donnant une deuxième vie à nos vieux habits.

Les bornes relais permettent de se séparer de ses vieux vêtements mais le confinement les a fait littéralement déborder, avec des textiles qui jonchaient le sol et se retrouvaient alors irrécupérables. Ce phénomène a privé ainsi la filière de recyclage des textiles de plusieurs tonnes d’habits. Dépendante de l’export, son activité a été stoppée net fin mars, en raison de la crise sanitaire et du confinement. Un vrai gâchis.

Que faire de vos vieux vêtements ?

borne recyclage vêtements

Les boutiques de vêtements de seconde main reprennent du service – © SpeedKingz

Si vous ne pouvez pas déposer vos vieux textiles usagés ou vos vêtements dans des bornes relais car elles sont pleines à craquer, confinez-les et gardez-les encore un peu, le temps que la filière redémarre. Si vous êtes pressé de vous en débarrasser, ne les jetez pas, ils peuvent encore servir.

Les habits en bon état peuvent être revendus via des plateformes en ligne dédiées ou bien sur les réseaux sociaux. Il existe de nombreux groupes d’entraide pour donner ou revendre des affaires. N’hésitez pas à les proposer à des associations caritatives, en prenant soin, au préalable, de les appeler pour savoir si elles prendront vos vieilles affaires.

Si vos vêtements sont trop abîmés pour être portés, recyclez-les. Beaucoup de textiles peuvent devenir des chiffons pour le ménage et trouver ainsi une deuxième vie. S’ils ne sont pas trop abimés et qu’il ne s’agit que d’une question de taille, vous pouvez même utiliser le tissu pour coudre un masque de protection. Vous pouvez aussi fabriquer une éponge écolo à partir de vieux tissus que vous tissez ensemble. Regardez sur Internet, on y trouve une foule de tutos ; notamment pour réaliser des tawashi.

Illustration bannière : Borne recyclage vêtements – © ronstik
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis