Les vers de terre français menacés par une espèce invasive

Depuis 20 ans, des vers de terre géants originaires d’Asie envahissent les sols français et représentent une menace pour les vers de terre.

Rédigé par Audrey Lallement, le 27 May 2018, à 8 h 50 min

Une vaste étude a permis de constater la présence toujours croissante de Bipalium, une espèce invasive de vers de terre. Ces derniers sont de redoutables prédateurs pour nos vers de terre français, dont la population a fortement diminué ces dernières années.

Les vers de terre, indispensables pour nos sols, sont menacés par le bipalium

Les vers de terre jouent un rôle important dans notre écosystème. Grâce à leurs déjections riches en azote, en phosphore et en potassium, ils permettent aux sols d’être fertiles. Ainsi, ils représentent la plus importante biomasse animale terrestre. Par ailleurs, lorsqu’ils se déplacent sous terre, ils creusent des galeries qui permettent à la pluie d’être absorbée plus facilement.

bipalium

Les vers de terre, indispensables pour nos sols français © Krit Leoniz

Pourtant, ces créatures sont en voie de disparition puisque leur nombre a drastiquement diminué, passant de 2 tonnes de vers par hectares à 200 kg en 70 ans. La cause pourrait, entre autres, venir d’un nouveau prédateur, apparu il y a peu.

Le Bipalium, une espèce exotique invasive

Selon une enquête participative réalisée en France métropolitaine et dans les territoires français d’outre-mer, les vers français sont menacés par l’arrivée de nouvelles créatures(1). Il s’agit d’une espèce géante originaire d’Asie, dont la taille peut atteindre 1 mètre de long et qui se distingue facilement des autres vers plats terrestres par la forme caractéristique de leur tête en forme de marteau.

bipalium

Le bipalium, une espèce exotique invasive © Nublee bin Shamsu Bahar

Ces nouveaux envahisseurs portent le nom de Plathelminthes bipaliinés ou Bipalium, et ont déjà commencé à s’installer dans nos jardins. L’étude, réalisée sur la base d’une enquête de quatre ans a permis aux scientifiques de dresser un état des lieux et de constater notamment une forte présence de ces vers dans une petite zone située dans le département des Pyrénées-Atlantique, probablement en raison du climat local (doux en hiver, humide en été).

Les vers de terre français en danger

La présence de cette espèce exotique invasive dans nos sols pose problème, puisqu’elle se nourrit des vers de terre en les tuant grâce à une arme chimique qui contient de la tétrodotoxine, un poison 1.000 fois plus actif que le cyanure. Cette caractéristique lui permet non seulement de tuer ses proies, mais aussi de se protéger des éventuels prédateurs comme les oiseaux ou les hérissons.

Cette invasion, commencée il y a une vingtaine d’années, menace l’équilibre actuel, selon les chercheurs de l’ISYEB (Institut de Systématique, Évolution, Biodiversité, Muséum national d’Histoire naturelle, Sorbonne Universités). Ce n’est pourtant pas la première fois que ce genre de phénomène se produit : frelon asiatique et moustiques tigres se sont installés en France métropolitaine, mais leur invasion fait beaucoup plus de bruit. Les vers de terre communs, garants de la bonne santé des sols, eux-même fondement de la biodiversité, vont-ils disparaitre dans l’indifférence totale ?

Illustration bannière : Un ver de terre – © D. Kucharski K. Kucharska
Références :
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis