Biocarburants à partir de mallee : l’avenir de la production énergétique ?

Rédigé par Emmanuelle Blandin, le 21 Jul 2014, à 15 h 27 min

Les biocarburants de deuxième génération

Pour ceux de deuxième génération, il s’agit de recourir à de nouvelles ressources issues de végétaux non alimentaires : résidus agricoles, déchets forestiers, ou plantes non comestibles. C’est le cas du mallee australien qui a récemment fait l’objet d’un rapport publié par Future Farm Industries Cooperative Center (CRC).

mallee-biocarburants« Ce que démontre ce rapport est que le mallee peut être à l’avenir une solution économique avantageuse pour les agriculteurs et les communautés régionales, et que la mise en place d’une industrie viable est possible d’ici 2021 », a déclaré Dr. John McGrath, Research Director du CRC.

« Le mallee cohabite très bien avec l’agriculture et l’élevage et peut protéger, voire optimiser, la biodiversité et contribuer à rééquilibrer les nappes phréatiques. » En effet, le mallee est un arbre tout à fait adapté aux sols pauvres. Peu exigeant en eau, il n’entre pas en concurrence directe avec la production de denrées alimentaires et participe au concept d’économie circulaire.

Pour Merren McArthur, un directeur de Virgin Australia Regional Airlines, « les résultats de l’étude indiquent que le carburant aéronautique à base de mallee est une option plus durable que celle offerte par les carburants fossiles produits actuellement, et fournissent des informations précieuses sur les nouvelles chaînes d’approvisionnement potentielles. Nous sommes heureux de soutenir ce projet qui nous permet de progresser vers la disponibilité commerciale des biocarburants en Australie occidentale ».

Les biocarburants de troisième génération

La troisième génération de biocarburants est quant à elle toujours au stade de la recherche en laboratoire.

Le biodiesel est produit à partir d’algues lipidiques dont la productivité est élevée (entre 20 et 80 tonnes d’huile par hectare, contre deux à peine pour le colza et le tournesol) et n’entre pas en compétition avec les surfaces agricoles. Comme sa croissance nécessite d’importantes quantités de CO2, on peut alors imaginer que le CO2 émis par des usines ou des centrales thermiques pourra être facilement recyclé.

On peut aussi admettre qu’à l’heure où de nouvelles solutions sont envisagées pour remplir les objectifs de la transition énergétique en 2025, les biocarburants pourront jouer un rôle important.

Et puisque des efforts sont dès à présent déployés pour favoriser le progrès environnemental, on peut penser que l’usage des biocarburants sera augmenté de 50 % dans les années à venir. Une bonne nouvelle, car c’est une véritable révolution énergétique qui est en marche, à condition que les « bons » biocarburants soient privilégiés.

 *

Au sujet des biocarburants :

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



"Je suis chargée de mission RSE et passionnée par les problématiques environnementales que soulève la transition énergétique en marche".

1 commentaire Donnez votre avis
  1. Pour une fois, je vais être le 1er à réagir à un article de Consoglobe !
    Maintenant, je suis un habitué des réflexions, relatives aux articles qui m’intéressent, et pour lesquels, je me sens une certaine compétence ! Sinon, je ne dis rien !
    Pour ce qui est des biocarbutants, il est évident, qu’il y a beaucoup de choses à dire ! Qd, par ex., j’ai vu mon voisin semer un champ de colza, et que lors de la récolte, je suis aller voir comment ça se faisait, je suis tombé sur mon voisin, et je lui ai demandé ce que devait devenir les graines de colza, de sa récolte, celui-ci m’a répondu ; « J’ai un contrat avec une boîte, qui doit en faire du bio carburant ! ». « Ah bon ! », lui ai-je répliqué. Sans plus !
    « Tout ça est bien gentil », me suis-je dit, mais, mon voisin, pour obtenir un rendement maximal, a dû mettre de l’engrais, et une bonne dose ! Or comment sont obtenus les engrais azotés ? Eh bien, il faut d’abord fabriquer de l’ammoniac, de formule chimique NH3.(Cette fois, je mets le 3, sur la même ligne, alors que tt le monde sait, qu’il doit être, en indice, mais, je ne sais pas le faire, avec le traitement de textes de Consoglobe ! Je l’ai déjà dit, par ailleurs ! Donc, il va falloir que Jean-Marie, améliore son traitement de textes !
    Or comment, fabrique-t-on l’ammoniac ? Eh bien, une fois de plus, à partir de méthane CH4 (le gaz naturel, qui nous arrive, par ex., par gazoduc, à partir de Russie, à travers l’Ukraine. J’ai simplement pris un ex., au hasard, car d’autres pays ns en fournissent aussi : par ex. : le Quatar, l’Algérie, …, mais pas les Etats-Unis, qui ont émis un décret interdisant à leurs sociétés de fournir du GNL (gaz naturel liquifié) aux pays d’Europe Occidentale ! Quelle bande de salauds, ces Américains, vous ne trouvez pas, eux qui ont déjà profité à fond des 2 guerres mondiales, qui ne se sont pas déroulées chez eux, mais en gde partie, chez nous ! Remarquez, on fait bien, maintenant, la même chose, en exportant nos guerres à l’étranger ! Non ?
    Mais, ceci n’est pas notre sujet ! Ensuite, il suffit de faire réagir l’hydrogène H2, par réaction avec de l’eau H2O, selon l’équation :
    CH4 + H2O –> 3 H2 + CO, vue la t° élevée. On obtient le fameux mélange H2 + CO, appelé « gaz de synthèse », parce que, à partir de ce mélange, on réalise, industriellement de nombreuse synthèses, il suffit de jouer sur la t°, la pression, et surtout le catalyseur ! D’ailleurs, les 2 molécules CH4 et H2O, étant très solides, cette réaction, nécessite la présence d’un catalyseur : le platine ou le palladium (je ne sais plus, mais Yapuka, le gd savant japonais, vous le dira !), qui ne sont donnés, ni l’un, ni l’autre ! Parce que rares ! Et qd on sait que ds les pots catalytiques des moteurs diésel, la concurrence va être rude ! Donc, beaucoup de questions à méditer ds ces qq lignes ! Par ex. : difficile de rêver, un jour, au moteur à hydrogène (donc, on a déjà la réponse à l’article que j’ai vu l’autre jour, ds Consoglobe sur « Toyota travaille déjà sur le moteur à hydrogène »! Même, un journal de vulgarisation comme « Auto-Moto », et qui ne mène pas les gens en bateau (!), n’y croit pas ! Ça crée beaucoup trop de pb ! De même, le moteur à eau (je ne connais que le moulin à eau !), ceux qui y croient, sont de doux rêveurs ! Si ça les fait vivre, laissons-les ! C’est comme de croire en Dieu ! Comme, a dit Einstein : « Dites-moi ce que vous entendez par Dieu, et je vous dirai, si j’y crois, ou non ! », ou + près de nous, Gainsbourg : « Je suis sûr d’une chose : l’Homme a créé Dieu, je ne suis pas du tout sûr du contraire ! ».
    Tout ceci ns explique pourquoi,en France, les usines de synthèse de l’ammoniac, sont à Toulouse : c’est à côté de Lacq ! Malheureusement, ça fait belle lurette, qu’il n’y a plus de gaz naturel à Lacq ! Peut-être, à nouveau, qd on exploitera le gaz de schiste, que les écolos le veuillent ou non !(Jean-Marie, va encore sûrement, me dire que je suis trop brutal! Et, vous, vous vous dîtes sûrement :  » Mais est-ce une torpille de Jean-Marie, ce mec ? Et comment se fait-il, qu’il soit aussi intime de Jean-Marie », qui est le créateur de Consoglobe, et de bien d’autres choses, encore ! Tout simplement, parce que l’un de mes fils a suivi une formation, où Jean-Marie, était l’un des conférenciers ! Sinon, je ne connais Jean-Marie, ni d’Eve, ni d’Adam !
    Ds l’histoire, j’ai répondu, à ts les sujets concernant l’hydrogène ! Mais, surtout, contrairement à ce que pensent beaucoup de gens, ne vener pas me dire, qu’on obtient, industriellement, l’hydrogène, par électrolyse de l’eau ! L’électricité est une forme d’énergie, qui coûte bien trop cher ! Surtout ds nos pays occidentaux de latitude (et d’altitude) moyenne, où elle est obtenue essentiellement, ds des centrales thermiques chimiques (charbon, fuel lourd, gaz naturel, …, lignite, comme en Allemagne, maintenant qu’ils ont décidés d’abandonner(?), le nucléaire, et qui a été accepté par les verts allemands ! Alors, bonjour la pollution et le dégagement de CO2 ! Ils s’en foutent, il n’y aura plus d’électricité nucléaire, en Allemagne, sauf qd ils importeront de l’électricité française, qui elle est à 80% nucléaire ! Mais elle restera en France ! La différence essentielle qu’il y a entre les verts français et les verts allemands, c’est que les français sont, systématiquement CONTRE TOUT, mais ne proposent rien à la place ! Alors que les verts allemands sont par ex., contre le nucléaire, mais acceptent, en contrepartie, l’électricité obtenue ds un centrale au lignite ! Remarquez, c’est la même chose pour les syndicats ! Les français refusent également tte compromission ! Ex. : les privilèges des employés de la SNCF, de l’EDF, ou autres, … Mais, rien à faire : au nom des intérêts acquis, on reste sur ces positions ! Mais ces privilèges ont été acquis, qd la France était riche et avait de l’argent (les 30 Glorieuses !), mais maintenant que l’économie et la concurrence, sont devenues mondiales, il va bien faloir se serrer la ceinture ! La meilleure façon de lutter contre la crise de l’énergie, est de faire des économies d’énergie !), (vous me suivez tj ?), ou nucléaire est de l’ordre de 30% ! Ce qui veut dire en clair, que seulement 30% de l’énergie contenue ds le combustible utilisé (énergie primaire), est convertie en énergie électrique ! LE RESTE (70%!) DOIT ETRE EVACUE, SOUS FORME DE CHALEUR ! C’EST ENORME, ET, C’EST COMME CA ! C’EST UNE LOI DE LA NATURE ! QUI A ETE DECOUVERTE PAR SADI CARNOT ! ET, DONC, NON SEULEMENT,ON NE SAIT PAS, MAIS, ON NE AURA JAMAIS FAIRE MIEUX ! C’est pour cela, qu’il faut refroidir constamment la centrale, et que, donc, elle doit se trouver au bord de la mer, d’un lac, d’un fleuve, … C’est la même chose pour le moteur de votre voiture ! Seuls, 30% de l’énergie contenue ds le carburant, sert à faire avancer la voiture, ou faire tourner les accessoires (comme la clim. par ex. ! Ou, recharger la batterie de votre moteur hybride !). Quel gâchis ! Vous ne trouvez pas ? « Et pourtant, je n’aime que toi », chère (ou chère !) voiture ! Il faut bien refroidir le moteur, sinon, on « coule une bielle » (de Cadix, à l’essieu de velours !)!
    Ne pourrait-on pas en récupérer, au moins une partie de cette énergie (partie, en fumée, c’est le cas de le dire ! Ou, en tout cas, sous forme de chaleur, qui est la forme dégradée de l’énergie !) ? On pourrait, par ex., chauffer l’agglomération de Dunkerque, par la chaleur dégagée par la centrale nucléaire de Gravelines ? Mais, le fait-on ? On a juste, construit à côté de cette centrale, une ferme d’élevage de bars ! Donc, méfiez-vous, qd, vous achetez ds une gde surface, non pas du bar de ligne (c-à-d, sauvage), mais du bar d’élevage qu’il ne vienne, en plus de la centrale de Gravelines, c-à-d, qu’il soit radioactif ! Pauvres de vous ! Et, quelle chance ai-je d’habiter Boulogne/Mer, où, au moins, je peux manger, sans crainte, du bar de ligne pêché par les petits bateaux ! Sauf, s’il est allé faire un tour, du côté de la centrale nucléaire d’Europe, ou, encore pire, autour de la centrale nucléaire de Dungeness, juste en face, en Angleterre, et qui est la + vieille, et donc, la + « pourrie » d’ Europe ! Dans quel monde dangereux vivons-nous, ma pauvre dame, et personne ne nous disait rien ! Mais, « on nous cache tout, on nous dit rien ! », nous avait déjà prévenu Dutronc ! Heureusement, qd on va, à Boulogne, à la piscine Hélicéa, où a la patinoire, juste à côté, la piscine est chauffée par la chaleur, qui a été extraite de la patinoire, pour la refroidir ! Génial ! Non ? Pas du tout ! On n’a fait qu’utiliser le couple pompe à chaleut-réfrigérateur, tout dépend de quel côté, on regarde les choses ! De même, le réfrigérateur que vous avez ds votre cuisine, qd il marche, il chauffe la cuisine ! Et ceci, d’autant plus qu’il fait chaud ! C’est dingue, non! La solution : ben, installons la clim., ds la cuisine ! C’est ce que vous avez fait, non ? Bande de c… ! Et, en + ça permet de consommer davantage d’électricité nucléaire fournie par EDF, pour le gd bonheur des employés de l’ EDF! On revient tj à la case départ ! Et, une fois de plus, à Boulogne, où, ns sommes des gens intelligents, la chaleur récupérée, ds les immenses frigos où, on stocke les poisons congelés (je pense que vous savez que Boulogne est la 1ère plate-forme européenne (je n’ai pas dit « port »!). La majorité du poisson qui y est traité, est importé d’Ecosse, de Norvège, de Suède, de Hollande, d’Espagne, …, les mauvaises langues disent même de Pologne ! Vous vous rendez compte ! Et tout ça, bien sûr, par camions !), sert à chauffer les bureaux des secrétaires et des comptables ! Génial ! Non ? Et, de plus, le liquide frigorigène qui circule ds ces frigos, est de l’ammoniac ou du dioxyde de carbone CO2 !
    Je suis sûr que vous ne me croyez pas !
    Tant pis, pour vous !
    Et je pourrais même vous indiquer le meilleur (en rendement !) chauffage, pour votre maison ! Je vous le dirai, si vous êtes sage, mais il est déjà connu, depuis longtemps : il a été découvert, il y a plus de 100 ans (pas loin de 150 !), par un génial physicien William Thomson, un écossais, et pourtant, la Reine Victoria (vous savez, celle qui est restée reine le + longtemps, en GB, mais, si ça continue, elle risque de se faire battre par Elizabeth !) l’anoblie (c’est comme les Beattles, en fait !), et il prit alors le nom de Lord Kelvin (Non ! Je n’ai pas dit la Romanée Conti !), parce que la rivière qui coulait, près de chez lui, s’appelait Kelvin ! Et servait à faire le meilleur whisky d’Ecosse! Bon, cette fois, je crois que j’ai top bu (j’ai tj un verre devant moi qd je tape mes textes !), et, donc je vais aller me coucher !
    A bientôt, pour d’autres aventures !

Moi aussi je donne mon avis