Pour des parfums plus verts, Mugler et Azzaro se lancent dans le projet ‘Alcool Responsable’

Avec la volonté d’être plus respectueux de l’environnement, les parfums Mugler et Azzaro, propriétés du groupe Clarins, choisissent l’agroforesterie pour une production d’alcool durable.

Rédigé par Perrine de Robien, le 11 Nov 2017, à 7 h 45 min

Le saviez-vous ? Pour fabriquer un parfum, on n’utilise pas seulement des fleurs mais aussi de la betterave. Cette dernière sert à produire de l’alcool, qui entre dans la composition des fragrances. Dans une démarche de développement durable, les parfums Mugler et Azzaro se sont associés avec une ferme près de Reims, dans un projet de culture pionnier de production d’alcool responsable.

Alcool responsable : un projet « pionnier » avec une « vision pérenne » pour les parfums Mugler et Azzaro

Le luxe et le respect de l’environnement sont-ils compatibles ? C’est ce que souhaitent en tout cas les parfums Mugler et Azzaro avec Alcool Responsable, un « projet pionnier » selon Sandrine Groslier, présidente de Clarins Fragrance Group.

La motivation affichée viendrait donc d’une « vision pérenne et audacieuse du monde, où se côtoient l’émerveillement du quotidien et la transmission aux générations futures. Un luxe résolument engagé en faveur de la planète ». Le luxe aurait-il des velléités de renvoyer une image plus vertueuse ?

alcool responsable, azzaro, fabrication du parfum

© Africa Studio

Associer l’agroforesterie avec la culture de la betterave

Ainsi, le groupe a donc choisi de lancer Alcool responsable. Une initiative qui s’est fixé pour objectif de revaloriser la biodiversité dans les pratiques agricoles et de favoriser les circuits courts. Dans l’optique d’améliorer les conditions environnementale et sociale de leur production d’alcool de parfumerie, Mugler et Azzaro sont engagés à appliquer un modèle agroforestier pour la culture des betteraves sucrières utilisées pour fabriquer de l’alcool de parfum.

L’agroforesterie, qui consiste à intégrer des arbres dans les systèmes agricoles, offre plusieurs avantages : séquestrer du carbone et lutter ainsi contre le réchauffement climatique, enrichir naturellement les sols, préserver et générer la biodiversité grâce à la présence d’insectes pollinisateurs, diversifier les revenus des producteurs agricoles avec la plantation d’arbres fruitiers ou de bois de chauffage, modifier le paysage, etc…

Plus de 2.200 arbres plantés en 2016

Lancé en 2016, avec la collaboration de PUR Projet et la cultivatrice Céline Corpel, le projet Alcool Responsable est implanté sur la ferme de Rémicourt, située à Amifontaine, entre Laon et Reims. 2.209 arbres de différentes espèces (alisier, aulne, cerisier, charme, cormier, cornouiller, érable, fusain, noisetier, noyer, merisier, poirier, prunellier, myrobolan, sureau, tilleul, troène…) y ont été plantés, en bordure de champ et en intra-parcellaire.

betterave sucrière, alcool responsable, azzaro

Culture de betteraves sucrières © Ruud Morijn Photographer

D’autres initiatives sont prévues, avec notamment l’installation de cinquante perchoirs à rapaces, pour une régulation naturelle du nombre de rongeurs dans la parcelle. Elles permettent de répondre au souhait des parfums Mugler et Azzaro, qui veulent « recréer sur le lieu de production un éco-système équilibré qui respecte et contribue à régénérer l’environnement ».

Les maisons n’ont toutefois pas précisé à quelle date les parfums issus de ce nouveau mode de production seront disponibles sur le marché.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis