Abandon : les refuges saturés, la SPA tire la sonnette d’alarme

En 2022, les propriétaires d’animaux sont très nombreux à se séparer de leurs amis à quatre pattes. Les adoptions, elles, ne suivent pas le même rythme.

Rédigé par Anton Kunin, le 3 Aug 2022, à 12 h 45 min
Abandon : les refuges saturés, la SPA tire la sonnette d’alarme
Précédent
Suivant

Les refuges de la Société protectrice des animaux (SPA) sont saturés. L’association appelle les Français à adopter au plus vite des animaux qui sont hébergés dans ses centres.

Les Français abandonnent plus d’animaux mais en adoptent moins

Avec les départs en vacances, l’été est malheureusement en France la saison traditionnelle d’abandons d’animaux. Depuis le 1er mai 2022, la Société protectrice des animaux (SPA) a recueilli 12.049 animaux abandonnés ou maltraités. Si le chiffre est comparable à celui de 2021 voire légèrement inférieur, les adoptions, elles aussi, connaissent un recul. Selon les informations de TF1, depuis début 2022, la SPA enregistre une baisse des adoptions de l’ordre de 2,5 à 3 % par rapport à 2021.

L’association appelle donc tout un chacun à envisager l’adoption d’un animal de compagnie afin de libérer de la place dans ses refuges. La SPA facture l’adoption d’un chien 250 euros, l’adoption d’un chiot de moins de 6 mois 300 euros et l’adoption d’un chat ou chaton 150 euros. Ces sommes servent à couvrir les frais vétérinaires dont l’animal a bénéficié lors de sa prise en charge (stérilisation, identification, vaccination).

85 % des Français considèrent que l’abandon d’animaux est un véritable problème de société

En juin 2022, un sondage Opinionway pour Ultra Premium Direct, un fabricant de l’alimentation pour chiens et chats, révélait que 85 % des Français s’accordent pour dire que l’abandon d’animaux de compagnie est un véritable problème de société. Ce pourcentage est d’ailleurs encore plus élevé parmi les personnes qui possèdent un animal de compagnie (92 %). Nos compatriotes sont par ailleurs très nombreux à trouver que l’adoption d’un animal en refuge est une solution encore bien trop peu répandue (82 %).

Plus de box libres pour les chats – © stock-enjoy

Le même sondage nous apprend que les Français sont quasi-unanimes pour dire que l’abandon d’animaux doit être plus fermement condamné (94 %). Rappelons qu’actuellement, l’abandon d’animaux est considéré comme une maltraitance, à ce titre il constitue un délit passible de cinq ans d’emprisonnement et de 75.000 euros d’amende si l’abandon est suivi de la mort de l’animal.

 

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste de formation, Anton écrit des articles sur le changement climatique, la pollution, les énergies, les transports, ainsi que sur les animaux et la...

2 commentaires Donnez votre avis
  1. Tous les ans c’est la même rengaine au sujet d’abandons d’animaux ! Mais que fait le gouvernement pour contrôler les  » animaleries  » ( magasins où l’on vend des animaux à un prix exorbitant ) et que fait-il pour surveiller le trafic d’animaux transportés dans des camions venant très souvent des pays de l’Est ? Arrêtez d’acheter pour Noël ou autres jours de fêtes un animal à vos progénitures capricieuses , un ANIMAL n’est pas un JOUET que vous abandonnez car vos capricieuses progénitures ou VOUS ADULTES ne s’y intéressent plus! P.S Pour moi Votre phrase  » se séparer de leurs AMIS à 4 pattes  » n’a pas de sens ……… on ne se sépare pas d’un amis !

    • Bravo Encolère, ,il y a de quoi ! Malheureusement, il faut plus compter sur l’ensemble des assos de protection animale, qui sont nombreuses, pour l’action. Il est possible de les aider selon ses moyens (financiers ou bénévolat). Quant au gouvernement, abonné absent…

Moi aussi je donne mon avis