22 nouveaux perturbateurs hormonaux sur la liste SIN

Rédigé par Aurore, le 11 May 2011, à 14 h 07 min

Les 22 substances montrées du doigt

Les 22 perturbateurs endocriniens ajoutés récemment à la liste SIN se trouvent généralement dans des produits courants.

Parmi les substances indiquées sur cette nouvelle liste, de nombreux filtres UV comme le Benzophénone, ou le camphre de 3-benzylidène, accusés d’avoir des effets oestrogéniques, anti-androgèniques ainsi que de provoquer des anomalies chromosomiques ou des malformations congénitales. Ces produits sont également soupçonnés d’affecter le système immunitaire et des fonctions thyroïdienne.

Plusieurs parabènes comme le Propyparabène et le Butylparabène se trouvent également sur cette liste. Utilisées comme conservateurs dans les produits de soins personnels, ces substances sont accusées d’affecter le nombre et la motilité des spermatozoïdes et ainsi la reproduction.

Les Phtalates de diéthyle sont également montrés du doigt. Utilisés comme des fixateurs de fragrances en cosmétologie et dans les produits plastiques, ils sont accusés d’avoir une incidence sur le cancer du sein et l’obésité en agissant comme un oestrogène.

Alors qu’on entend beaucoup parler du Bisphénol-A, plusieurs autres substances utilisées dans les emballages alimentaires et les peintures sont également dénoncées ainsi que le perchloroéthylène, depuis longtemps signalé dans le secteur du nettoyage à sec.

SIN : une liste, neuf ONG

La liste SIN est pilotée par une Commission Consultative établie par neuf Organisations non gouvernementales européennes.

Les ONG concernées sont :

– Greenpeace European Unit
– WWF European Policy Office
– Amis de la Terre Europe
– Bureau Européen de l’Environnement
– Women in Europe for a Common Future
– Instituto Sindical de Trabajo, Ambiente y Salud
– Health and Environment Alliance
– Center for International Environmental Law
– Bureau Européen des Unions de Consommateurs

*

Source : Dossier de Presse Réseau Environnement Santé

La liste des 22 substances : Benzophénone-1, Benzophénone-2, Benzophénone-3, 4,4′ – dihydroxybenzophénone, Camphre de 4-méthylbenzylidène, Methoxycinnamate d’éthylhexyle, Propylparabène, Butylparabène, Tert-butylhydroxyanisole, Résorcinol, Phtalate de diéthyle, Phtalate de dihexyle, Phtalate de decyclohexyle, Thirame, Zineb, Métam natrium, Perchloroéthylène, Ether de méthyle et de butyle tertiaire, Quadrosilane, Pentachlorophénol, 4-nitrophénol.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Entre magazines, romans et presse générale, je suis une passionnée de l'information, qu'elle soit sérieuse ou décalée ! Consommer durable n'est pas qu'un...

4 commentaires Donnez votre avis
  1. Bonjour

    Ne trouvez-vous pas contradictoire de publier cet article sur les perturbateurs endocriniens pour alerter et informer le public et avoir sur votre site pour bandeau publicitaire du groupe Auchan qui commercialise sans réserve des milliers de produits en contenant ???
    Soyons sérieux ! ça vous ou leur donne bonne conscience?
    comme quoi les lobbies sont partout

    • Jean-Marie

      Cher Samson
      Cela n’a rien à voir avec les lobbies, mais juste avec la nécessité de payer les salaires des journalistes : la pub nous permet donc de faire avancer nos idées (proches des vôtres dirai-on) sans avoir à vous faire payer. Une pub sur notre site ne nous rend ni responsable ni solidaire de ce que fait ou est l’annonceur. Heureusement !
      Il s’agit uniquement du jeu normal de l’économie des médias.

  2. C’est bien beau de faire savoir la liste de tous ces tueurs potentiellement silencieux, mais qu’allons nous faire, nous qui sommes liés à ces produits?

  3. bonjour je vous remercie pour toutes ces informations qui vons m’aider à protéger mes enfants et j’éspére avoir plus d’ifos sur ce sujes merci

Moi aussi je donne mon avis