Pékin mise gros sur la voiture électrique en Chine

Pékin mise gros sur la voiture électrique en Chine

Alors que la pollution engloutit les villes chinoises et que l’Est de l’empire du Milieu suffoque au point de décréter que l’atteinte à l’environnement peut entraîner la peine de mort, l’industrie automobile chinoise réagit. Et mise sur la voiture électrique avec des investissements … à taille XXL.

La voiture électrique contre le smog

Les Chinois ne font pas les choses à moitié et leur prospérité économique leur permet de prendre des paris de grande ampleur. Ainsi, l’automobile chinoise, avec la bénédiction des Autorités politiques (forcément), vient d’annoncer qu’elle va investir 100 milliiards de yuans (soit environ 13 milliards d’euros) sur la construction de voitures électriques et investir dans le réseau de bornes de recharge publiques qui va avec.

Car si 100 Mds de yuans ne sont pas une somme majeure à l’échelle du budget chinois, l’importance du dossier est réelle car il recouvre de vrais enjeux économiques, environnentaux et sociaux.

yuan-chine voiture électrique

Public Domain Wikimedia

C’est évidemment une bonne nouvelle même si on préférerait que les Chinois n’adulent pas autant la voiture comme preuve de leur réussite sociale et de leur réussite mais reviennent à pratiquer le vélo, la marche et les transports en commun.  En attendant, avec un marché automobile en plein boom, la voiture électrique paraît comme une bonne option aux Autorités de Pékin.

smog-ville-chineFlickr/CC BY 2.0

On n’a pas encore de détails sur le plan de développement et notamment sur les infrastructures qui vont permettre de recharger sa voiture électrique rapidement et simplement. Mais il est certain que si le nombre de diesels et de voitures essence pouvait décroître, cela aiderait, notamment dans tout l’Est du pays, riche et urbanisé, ou sévit la pollution due au charbon.

pollution-charbon-chineGP/Screen capture

La question du charbon

PollutionChine2Car comme on le voit sur la carte ci-dessus, le problème de la pollution au charbon, notamment du fait des centrales, est crucial dans toute la Chine industrialisée. Les centrales chinoises sont réputées pour être “sales” comme l’étaient les centrales en Occident il y a 40 ans ou 50 ans.

Et c’est d’ailleurs ce qui soulève une question clé : si les voitures électriques sont alimentées par une électricité issue des centrales à charbon, quel est le progrès pour l’environnement ? Les nouvelles centrales nucléaires en production et en développement en Chine seront-elles suffisantes pour fournir une électricité “propre” (exemple de particules, de suite, d’émissions de CO2) pour justifier un vrai développement de la voiture électrique ?

La voiture électrique en Chine, enjeu social et économique

voiture électrique en chineAlors que les questions d’environnement et de pollution sont désormais la préoccupation majeure et la cause n°1 des mouvements de protestation, les Autorités chinoises n’ont pas attendu d’avoir la réponse pour foncer. Un des enjeux est, au passage, de créer une concurrence chinoise aux constructeurs automobiles occidentaux qui sont très en avance sur la voiture électrique.

suntech-photovoltaique-chine

© SunTech

Il y a plus encourageant : le développement annoncé de l’énergie solaire avec une capacité installée de 70 000 mégawatts prévue pour 2017, soit trois fois plus qu’actuellement. Si cette croissance se prolonge au-delà de 2017, alors il y aura des raisons d’y croire.

*

Je réagis

 

VOTEZ : pour ou contre le diesel ?

debat diesel