Véhicules hybrides pour Renault-Nissan

Le PDG de Renault-Nissan affirme que les véhicules hybrides sont un succès mais « pas en termes de business, car la valeur qu’elles offrent est inférieure à leur coût ».

Des voitures hybrides pour Renault – Nissan

Néanmoins, souvenez-vous, Nissan avait affirmé vouloir vendre 50 000 Altima hybrides aux USA dès 2006. Eh bien ces projets évoluent, mais se concrétiseront-ils ?

En effet, le groupe Renault-Nissan a annoncé le mercredi 9 juillet 2008, en présence de José Sócrates, Premier Ministre du Portugal, et Carlos Ghosn, Président de Renault et de Nissan, la signature avec le gouvernement portugais d’un «accord de partenariat visant à promouvoir à l’échelle du pays un système de transport et de déplacement à zéro émission» à l’horizon 2011.

José Sócrates a affirmé vouloir que le Portugal devienne un laboratoire pour les voitures électriques.

Carlos GhosnMais pour l’heure, ce n’est qu’une déclaration d’intention. En effet, on ne sait toujours pas comment sera financé le projet, ni quel modèle sera commercialisé en 2011.

Le Portugal est déjà le 3ème pays cette année avec lequel Renault-Nissan s’engage dans la voie de la voiture « zéro émission ».

Israël avait été le premier, en janvier, suivi du Danemark, en mars. La différence, cette fois, est que le Portugal a «mis en place un partenariat direct avec Renault», a précisé M. Ghosn.

Nissan Altima hybride Les discussions ont commencé en mai, surtout avec Nissan. D’autres annonces avec différents pays européens devraient tomber d’ici les mois qui viennent. Pour la France, le groupe Renault-Nissan se dit confiant pour un accord permettant de commercialiser une voiture électrique en 2012.

***

Lire aussi Automobile : un avenir 100 % électrique ?