Tempêtes en France : leur nombre va-t-il augmenter  ?

Tempêtes en France : leur nombre va-t-il augmenter  ?

Depuis la fin du mois de novembre, le Var, les Pyrénées-Orientales ou encore le Sud-Ouest sont balayés par des pluies violentes. Mais, ces phénomènes croissants sont-ils amenés à durer et à s’intensifier ? Allons-nous connaître en France une hausse de déchaînements climatiques ? Enquête.

Tempêtes : d’où vient le phénomène ?

Lothar, Martin, Klaus, Xynthia*… sont des appellations que vous avez déjà entendues et pour cause, il s’agit du nom de tempêtes qui ont déjà frappé violemment l’Hexagone ces 15 dernières années.

Tempêtes en FranceMais savez-vous comment elles se forment et d’où elles proviennent ? Les tempêtes se forment à partir d’une dépression qui survient au centre de l’océan Atlantique. Leur vitesse et leur puissance sont déterminées par un vent puissant, le jet-stream (courant-jet).

Tempêtes en France

Ce dernier souffle entre 100 et 400 km/h au sommet de la troposphère, entre 8 et 12 km d’altitude.

Ce « tube » de vent est épais de quelques kilomètres et large d’une centaine. Il court sur plusieurs milliers de kilomètres et naît de la différence de température aux moyennes latitudes entre l’air d’origine tropicale et l’air d’origine polaire.

Tempêtes : sont-elles vraiment prévisibles ?

Le « tube » de vent est sous surveillance. En été, ce dernier se trouve à hauteur de l’Islande et de la Norvège et en hiver, au niveau de l’Angleterre et de la France.

Image satellitaire Tempêtes en France

Image satellitaire d’une tempête

Philippe Arbogast, chercheur au Centre national de recherches météorologiques souligne « les images satellitaires nous donnent son emplacement exact. Ce qui permet de déterminer la force et surtout la trajectoire des dépressions et de prévoir de façon fine la vitesse de déplacement de la tempête et surtout les régions qui seront touchées ».