La salinisation des sols menace le sel de la terre

La salinisation des sols menace le sel de la terre

Chaque minute, des hectares de terres arables sont perdus du fait de la salinisation des sols. Et cela, souvent de manière irréversible. Un phénomène inquiétant d’autant qu’environ un dixième des terres irriguées de la planète sont endommagées par le sel, ce qui à terme, risque de mettre en péril la sécurité alimentaire. Quelle est l’origine de ce mal ? Existe-t-il des remèdes ? Enquête.

La salinisation : une menace qui pèse sur les terres

Actuellement, seulement 17 % de toutes les terres agricoles sont irriguées. Mais à elles seules, ces dernières assurent 40 % de la production vivrière mondiale.

Certaines régions ont un potentiel d’irrigation assez vaste, en particulier lorsqu’il s’agit de petits périmètres. Mais nombreuses sont les terres irriguées qui sont menacées par la salinisation.

Terres agricoles

fleche-La salinisation des sols menace le sel de la terreMais de quoi s’agit-il vraiment ? C’est simple, il est en fait question d’une accumulation de sels dans le sol. Cette dernière abaisse les rendements et peut détériorer les terres de façon irrémédiable.

Ainsi, la salinisation réduit les superficies irriguées du monde de 1 à 2 % par an et frappe le plus durement les régions arides et semi-arides.

L’expert de la FAO Julián Martínez Beltrán souligne « personne ne connaît les chiffres avec précision, mais il semble qu’au moins 8 % des terres irriguées soient touchées. Dans les régions arides et semi-arides, on arrive à quelque 25 % ».

> Pour vous faire une idée de la salinisation des sols, consultez les chiffres du Planetoscope sur la salinisation des sols dans le monde.

sel-sols-salinisation

La salinisation : d’où vient-elle ?

A mesure que les roches et les sols sont érodés par l’eau, de petites quantités des sels minéraux qu’ils contiennent sont entraînées jusque dans les fleuves et les couches aquifères.

Ainsi, ces dernières s’infiltrent dans l’eau d’irrigation. Si l’on utilise une quantité insuffisante d’eau dans un champ, les sels s’incrustent alors dans le sol. Mais le danger le plus grave pour le sol est l’eau en trop grande quantité.

Salinisation des sols

Mécanisme du phénomène de salinisation des sols

En effet, dans ces conditions, le sol est engorgé et élève, à son tour, le niveau de la nappe phréatique. Le sol fonctionne alors comme une éponge et aspire l’eau dans la rhizosphère, par capillarité.

Cet effet peut attirer l’eau à la surface sur environ 1,5 m, selon les types de sols. L’eau s’évapore et le sel reste autour des racines, entravant leur capacité à absorber l’eau. Un processus rencontré notamment dans les régions arides.

Salinisation des sols : peut-on agir contre ce phénomène ?

Le docteur Martínez Beltrán note que les agriculteurs devraient utiliser la quantité d’eau dont les plantes ont réellement besoin, en y ajoutant la juste dose permettant de garantir que le sol soit lessivé.

Salinisation des sols 1

Les agriculteurs devraient également savoir s’ils ont ou non un problème de salinité.

« Dans certains cas, le seul indice est la baisse des rendement que l’on peut mettre un certain temps à remarquer. Mais il peut y avoir des symptômes visibles, comme une légère croûte molle sur le sol », ajoute-t-il. Et pour corriger ou prévenir la salinisation des sols, plusieurs techniques existent.

Salinisation des sols : les moyens de la prévenir ou de la corriger

  • La lixiviation : en donnant aux cultures à peine un peu plus d’eau que nécessaire (mais sans exagérer), on réduit la salinité dans la zone racinaire. Les sels sont transportés dans la couche aquifère qui les disperse, à condition que le drainage naturel soit suffisant.
  • Le drainage : des fossés ou des tuyaux souterrains peuvent emporter l’eau saline. 1/3 des terres salines gorgées d’eau pourraient être bonifiées grâce à un meilleur drainage et à une séries de techniques adaptées à la situation locale. Exemple : au cours des 30 dernières années, le programme national de drainage égyptien a affronté la saturation en eau et la salinité des sols en utilisant différents types de drainages et stations de pompage. Ceci a permis de faciliter l’écoulement et de réutiliser les eaux de drainage.

Drainage du sol salinisation

  • Les inondations : des terres qui regorgent de sel devenues incultivables peuvent parfois être remises en état grâce à la submersion et au drainage. Cette méthode est souvent coûteuse mais elle peut valoir la peine en fonction de la valeur des terres et des cultures. Dans les cas où les terres sont encore un peu productives, les agricultures peuvent semer une culture tolérant un certain degré de salinité et nécessitant une grande quantité d’eau d’irrigation, telle que le riz.
  • Une meilleure utilisation de l’eau d’irrigation : l’irrigation par aspersion est plus efficace que l’irrigation de surface, mais elle peut aussi déposer des sels directement sur la plante si l’eau d’irrigation est saline. Il est donc préférable de pratique l’irrigation au goutte-à-goutte qui mesure la quantité d’eau distribuée à la surface autour de la plante.