Etonnant

Rechauffement : les photos secrètes du Pentagone ?

Gardées secrètes par l’Administration Bush, près de 1000 photos prises au-dessus de l’Arctique par des satellites espions américains viennent d’être déclassifiées et rendues publiques par l’Administration Obama.

Et ces photos font -sans mauvais jeux de mots- froid dans le dos : elles sont la preuve même de l’impact dévastateur du réchauffement climatique sur la banquise !

Réchauffement climatique : les cachotteries de George

glaciersPrises dans le cadre d’un programme de recherche scientifique, ces images satellites avaient certes pu être consultées par les chercheurs mais leur publication avait été interdite.

Et pour cause : ces photos saisissantes démontrent le rétrécissement de l’Arctique au cours de la dernière décennie… une “trouvaille” qui ne faisait visiblement pas sauter de joie l’ancienne administration Bush et ses lobbies industriels, alors faussement aveugles et peu enclins à agir contre le réchauffement climatique au détriment de leur porte-feuille…

Mais, retournement de situation : l’administration Obama les a déclassifiées, histoire d’apporter une preuve supplémentaire devant le Congrès et le public américains de
l’importance de lutter contre le réchauffement de la planète et d’y mettre le prix…

Arctique : les photos qui font frémir

Sur les 1000 clichés pris par les satellites espions américains, l’un des plus frappants, publié par le Guardian, montre la disparition de la glace au large du port de Barrow, en
Alaska, entre juillet 2006 et juillet 2007 :

Developpement durable article

En juillet 2006, la glace est  présente en masse sur la mer des Tchouktches (Chukchi sea). Un an plus tard, plus rien  : un million de kilomètres carrés de banquise a disparu ! Une situation qui ne s’est guère améliorée en juillet 2008, pas plus que cette année.

ours polaireLes conséquences de cette fonte des glaces pourraient être dévastatrices. Notamment parce que cette glace réfléchit la radiation solaire, processus sans lequel la mer arctique pourrait se réchauffer dramatiquement… Notamment parce que ces surfaces glacées sont utilisées par les animaux, notamment les ours polaires, pour chasser. Sans ces plates-formes, ils pourraient mourir de faim.

*