Le pressing à sec dangereux, c’est fini

Rédigé par Elwina, le 28 juil 2008, à 18 h 33 min

Le ”’Perchloroéthylène”’, utile mais toxique

Le ”’Perchloroéthylène”’ est le solvant utilisé par les pressings pour le “lavage à sec”.

Il fait partie de la famille des COV, composés organiques volatils.

Le Perchloroéthylène est un liquide volatil ininflammable, incolore et lourd, à l’odeur caractéristique d’éther. Il possède un fort pouvoir de solubilisation, de bonnes propriétés de recyclage, une grande stabilité et une haute pureté qui en font un produit intéressant pour l’industrie et notamment pour :

  • le Nettoyage à sec pour 90 % des quantités utilisées.
  • le Nettoyage/dégraissage de pièces métalliques (en  remplacement du 1,1,1-trichloroéthane, interdit d’utilisation depuis 2000).
  • le Traitement des films
  • le Traitement des textiles
  • des Tests sur l’asphate

toxiqueOn le trouve aussi dans quelques produits de consommation courante comme des solvants pour la peinture ou pour enlever les taches. Le ”’Perchloroéthylène” figure sur la liste des substances chimiques produites ou importées à plus de 1.000 tonnes par an par au moins  un pays membre de l’Organisation de coopération et de développement économique  (OCDE).

  • Il a été consommé plus de 100 000 tonnes de perchloroéhtylène en Europe en 2001.

Selon l’INRS, l’Institut National de Recherche et de Sécurité, le Perchloroéthylène est un produit fortement toxique pour l’environnement et notamment les milieux aquatiques. En effet, rejeté dans l’eau ou l’air, il se dégrade très lentement.

Le Perchloroéthylène dangereux pour l’homme

produit toxiqueLe Perchloroéthylène est très probablement une menance pour la santé car cancérigène probable pour l’homme (CIRC, 1995). Il serait un irritant des voies respiratoires et un  neurotoxique.

La secrétaire d’État à l’écologie Nathalie Kosciusko-Morizet en 2008 a a demandé un renforcement des contrôles des installations de net à sec, contrôles qui visent à vérifier la conformité des installations des pressings français.

  • C’est la Californie en Janvier 2007 qui a, la première, décidé de retirer du marché les machines de nettoyage à sec au perchloroéthylène.

    *

Pressing écolo. Nettoyage à sec et au vert !

Un point sur la pollution de l’air… et du reste
Pollution domestique : il faut aérer !

 

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...

Je change la donne : je contribue à l’action de consoGlobe.com !

Chargement
Sélectionnez une méthode de paiement Chargement

Paypal vous offre aussi la possibilté de payer simplement avec votre carte de crédit, sans créer de compte Paypal.

Informations personnelles

Total du don : 5.00€

En faisant un don, vous participez à l'action de consoGlobe.com. Vous permettez ainsi à l’équipe de vous fournir des articles uniques et de qualité. Et surtout un jour, peut-être, vous nous permettrez de vivre sans publicité !


Elle est une des rédactrices historiques de consoGlobe et en connait un vaste rayon sur le développement durable

6 commentaires Donnez votre avis
  1. Sur Cannes et alentours :
    pressing 100% écologique :
    http://www.washing-service.com

    Respecter l’environnement, c’est se respecter soi même !

  2. Depuis que cet article est apparu, l’agence de l’environnement canadien a inventorié la silicone D5 comme molécule nuisible à l’environnement. Les études montent qu’elle est aussi toxique pour l’environnement et notamment les milieux aquatiques. De plus, lorsqu’elle est rejetée dans l’eau ou l’air, elle se dégrade très lentement. Où est donc la différence ?
    J’ai aussi du mal à trouver mention d’un label « vert » en France.

  3. Oui, c’est quoi ce label?

  4. Le seul solvant labellisé VERT en France est le GreenEarth – Silicone D5
    http://www.sequoiapressing.fr est le distributeur.

  5. voici un article de Ouest France qui parle de cette solution, l’ipura…

    http://www.ouest-france.fr/2008/08/21/nantes/Le-pressing-Norge-premier-a-nettoyer-ecolo–54293002.html

    et je souligne que l’article ci dessus contient une erreur conséquente!
    NKM n’a pas “banni” le perchlo des pressings! elle a demandé un renforcement des contrôles des installations de net à sec, contrôles qui visent à vérifier la conformité des installations. Car il y a des normes trés strictes pour utiliser une machine de nettoyage à sec, c’est beaucoup plus sérieux qu’il y a 10 ans!

  6. Il existe des alternatives au Perchloréthyléne; la meilleure est le procédé Jet Clean, qui est en train de faire un carton en France et en Europe, aprés les états unis.
    Beaucoup de pressings français sont en train de s’équiper, donc, ne boycottez pas votre pressing, peut-être que lui aussi veut faire mieux pour la planéte!

Moi aussi je donne mon avis