La pêche électrique va-t-elle débarquer en France ?

La pêche électrique va-t-elle débarquer en France ?

Pêcher les soles et autres poissons plats avec des filets électrifiés : voilà la “nouvelle” technique de pêche utilisée par les pêcheurs néerlandais, et à plus grande échelle depuis mars 2014. En mars dernier, la Direction des affaires maritimes et de la pêche à la Commission Européenne de Bruxelles les a en effet autorisés à doubler leurs chaluts ainsi équipés en Mer du Nord.

Les grandes organisations environnementales dénoncent les ravages environnementaux de cette pêche – pourtant interdite par la même Commission européenne depuis 1998 ! En France et en Belgique, les pêcheurs sont très inquiets.

Où en est-on exactement ? Enquête exclusive en France, en Belgique et aux Pays-Bas.

Quand la pêche électrique passe en mer…

Le principe de la pêche électrique est très simple.

peche-electrique-courantIl s’agit de créer dans l’eau un champ électrique intense qui non seulement attire irrésistiblement les poissons, mais les immobilise aussi, dans le voisinage de l’électrode.

En clair, les poissons Immobilisés sont en fait paralysés. “Il faut 1 minute aux poissons pour reprendre leur état normal”, explique Karim Zmantar, responsable d’Aquabio, un bureau d’études des milieux aquatiques d’eau douce basé en Auvergne.

 

Au départ  : eaux DOUCES  et vocation SCIENTIFIQUE

pêche électriqueLa pêche électrique a été mise au point dans les années 1950. En France, elle est utilisée exclusivement à des fins scientifiques : pour protéger et conserver les poissons des eaux de rivières. C’est-à-dire en en faisant l’inventaire et en pouvant les étudier… vivants !

Il ne s’agit plus vraiment d’une “pêche” à proprement parler, mais seulement d’un regroupement de poissons, en vue d’études. Cette pratique est très réglementée par l’Onema (Office national de l’eau et des milieux aquatiques). Il accrédite des cabinets spécialisés, comme celui de Karim Zmantar, pour pratiquer cette “pêche”.

Une technique redoutablement efficace !

peche-electrique-filet-sortiLa pêche électrique se réalise avec un matériel très adapté qui ne risque pas de faire mourir le poisson. Le voltage est élevé, mais de faible intensité pour préserver la vie du poisson.

C’est une pratique très efficace : “tous les poissons sont attirés par le courant électrique, et en très peu de temps”, explique le site spécialisé toutelapeche.com.

Cette pêche est interdite aux particuliers ! Ceux qui l’utilisent pour pêcher vraiment en rivières sont considérés comme des braconniers en France.

“Heureusement, car si on ne mettait pas de limite, on peut vider un fleuve avec cette technique qui est vraiment très efficace et radicale”, souligne encore Karim Zmantar.

Une efficacité que les pêcheurs néerlandais n’ont pas hésité à utiliser en mer… Et à une autre échelle !

 En eau de mer :  la pêche électrique à l’échelle industrielle

C’est en 1992 que le système a été mis au point pour être appliqué en eau de mer par un pêcheur néerlandais, Piet Jan Verburg. C’est le système pulskor (pulse). Le principe est le même que pour la “pêche” en eaux douces : les poissons sont électrocutés (donc immobilisés) et remontent vers la surface, au-dessus des filets. Il ne reste plus qu’à les prendre.

filet-peche-electrique-zoom

  • La Commission européenne l’interdit en 1998.
  • Mais le ministère de la mer néerlandais rend cette pêche officielle en 2006.
  • Entre temps, entre 2005 et 2007, la Grande-Bretagne équipe 2 bateaux de pulskor, pour faire des tests.
  • En 2012, la Commission européenne autorise malgré tout les Pays-Bas à l’utiliser, sur 42 bateaux.
  • En mars 2014, 42 autres navires reçoivent le feu vert européen pour faire de nouveaux tests, en mer du Nord.

Harmen Klein Wolthuis est un pêcheur néerlandais, basé sur l’île de Texel, au Nord d’Amsterdam. Interrogé par TF1 dans un reportage le 13 avril dernier, il explique le principe du pulskor : “Le filet est relié à un câble électrique qui diffuse le courant dans un tube noir. L’électricité se propage dans l’eau grâce aux tubes dorés, installés sur le filet”. Au total,  84 bateaux hollandais pêchent à l’électricité dans les eaux de la mer du Nord.

filet-peche-electrique

Le filet de pêche électrique avec les fils jaunes qui transmettent un courant continu qui traverse l’eau.

 Quels poissons sont visés par la pêche électrique en mer ?

Les poissons plats : soles, limandes, carrelets, plies, raies.

La pêche électrique est très efficace pour ces poissons qui répondent bien au courant par leur forme aplatie. Une constatation qu’avait déjà faite les scientifiques des pêches en eaux douces il y a bien longtemps…

La raie, un poisson à éviter

La raie en particulier est très sensible aux champs électriques. Or, c’est une espèce déjà menacée… elle aussi.