New-York : bientôt des îles pour traiter les déchets ?

New-York : bientôt des îles pour traiter les déchets ?

14 millions de tonnes : c’est le nombre de déchets produits chaque année par l’ensemble de la population new-yorkaise. Ces détritus remplissent les décharges publiques, situées aux extérieurs de la métropole américaine, alors que certains pourraient être transformés en compost. Un cabinet d’architecte, Present Architecture, s’est penché sur cette problématique. Zoom sur leur idée novatrice : créer des îles flottantes pour le traitement des déchets.

Projet « Green Loop » : un réseau d’îles flottantes artificielles aux abords de la ville de New-York

Des architectes du cabinet Present Architecture se sont penchés sur une problématique soulevée par NYC.gov (site officiel de la ville de New-York) : la nécessité de traiter une partie des déchets acheminés jusqu’aux décharges publiques pour le compostage.

La solution envisagée ? Des îles flottantes qui seraient installées dans 5 districts de l’agglomération.

Green Loop

Photo : Present Architecture

Double avantage : ceci pourrait permettre de réduire la pollution et créerait de nouveaux espaces publics.

fleche-New-York : bientôt des îles pour traiter les déchets ?Pour cela, le cabinet d’architectes a présenté une idée révolutionnaire : profiter de la situation de la ville, face à l’océan et à l’embouchure d’un fleuve, pour créer des îles de traitement des déchets organiques qui répondraient au nom de « Projet Green Loop ». Au total, une dizaine d’îles seraient disséminées dans toute la ville.

Projet « Green Loop » : il a plus d’un avantage

Les architectes Evan Erlebacher et André Guimond détaillent « le projet Green Loop combine une station de basculement de déchets organiques, une installation de compostage industriel et un parc. Nos parcs de compost sont situés le long du front de mer pour profiter de l’infrastructure de transport existante. Il existe déjà à New York une collecte sélective pour les déchets organiques ».

Green Loop 1

Photo : Present Architecture

Le projet permettrait également de créer des emplois. En effet, un tel projet de construction permettrait d’occuper les gens pendant un certain temps et une fois les installations en place, du personnel sera nécessaire pour faire fonctionner et gérer les exploitations.

picto-etoile-paragraphe New-York : bientôt des îles pour traiter les déchets ?Chaque île sera multicouche. Une route reliée à la terre permettra aux camions de décharger les déchets organiques. Ce processus de compostage intérieur produira un sol riche en nutriments, qui sera quant à lui transporté (pour être réutilisé) via la mer pour décongestionner la circulation.

Sur les 10 îles de compostage, les espaces publics représenteraient 125 hectares d’espaces verts en plus pour la ville.

Pour l’aspect général des îles, il faut savoir que leurs toits seront recouverts d’étendues d’herbes, mêlant chemins, pistes cyclables et jardins citoyens, où chacun pourrait s’adonner au jardinage et réutiliser une partie du compost produit quelques mètres sous terre.

Et pour l’hiver ? Les concepteurs ont pensé à tout puisqu’il est prévu que la neige transforme ces ouvrages en pistes de ski de fond !

Tri des déchets pour les îles : comment cela fonctionnerait-il ?

Pour commencer, le processus de tri impliquerait que les New-Yorkais séparent les déchets organiques du reste de leurs poubelles. Ensuite, ces ordures seraient collectées par camions et transportées vers l’île de traitement la plus proche.

Green Loop 1

Photo : Present Architecture

Sur cette île, un centre industriel de compostage. Evidemment, pour éviter tout désagrément pour les riverains, des filtres à odeurs seront installés pour masquer les émanations de méthane.

Une fois le processus de compostage arrivé à son terme, des bateaux viendront embarquer les tonnes de compost pour les livrer à leurs acheteurs par voie maritime, permettant au passage de décongestionner les rues de la ville.

Iles flottantes réceptrices de déchets : et l’odeur dans tout ça ?

Les architectes qui s’occupent du projet soulignent « il s’agit d’une installation de traitement industriel donc il existe plusieurs options pour éliminer les odeurs : la température, le taux d’oxygène et la composition du compost.

Ces choses peuvent être contrôlées grâce à l’installation industrielle. Le compostage peut se faire dans un système fermé qui réduit les odeurs et les bio- filtres sont également un moyen efficace pour les réduire dans l’air ».