JMJ écolo ou la tendance des événements durables

JMJ écolo ou la tendance des événements durables
Réagissez :
Donnez votre avis
Partagez :

Aujourd’hui mardi 16 août débutent les Journées Mondiales de la Jeunesse à Madrid, un événement créé en 1984 par le pape Jean-Paul II.

Cet événement organisé par l’Église Catholique a pour but de rassembler tous les trois ans des milliers de jeunes pendant une semaine, afin de fêter Dieu, de partager, de s’unir.

Les Journée mondiales de la Jeunesse 2011 sont cette année à l’image de la grande tendance dans le milieu de l’événementiel : les événements durables, et c’est tant mieux !

JMJ 2011 : de la foi et des pratiques écolo

Aujourd’hui, l’ensemble des médias est tourné vers le début des Journées mondiales de la Jeunesse, mais pas parce que l’événement a fait un effort en faveur du développement durable, mais surtout parce que ce gigantesque événement coûte de l’argent, beaucoup d’argent.

Et si les JMJ s’époumonent à clamer que leur événement est autofinancé par les jeunes inscrits et les sponsors, consoGlobe préfère s’intéresser aux petits gestes effectués par l’équipe chargée de l’organisation pour rendre les JMJ plus « green ».

 

JMJ 2011 : pédaler pour recharger

Vélos pour recharge d'appareils électriques - DR Madrid 2011

Les JMJ comme le nom l’indique, sont à destination de la jeunesse, des jeunes catholiques, des jeunes en général. Or, les jeunes sont souvent avides de nouvelles technologies, ne lâchent pas leur téléphone portable, usent de leur lecteur MP3 et photographient tout ce qui bouge.

Alors qu’un million de jeunes est attendu pour cette semaine d’événements, la consommation d’électricité à Madrid aurait pu faire un bond à cause de tout ces appareils à recharger.

Mais l’organisation des JMJ a pensé à tout pour faire de cette semaine de festivités un événement plus vert, et a équipé les lieux de vélos générateurs d’énergie. Ainsi, les participants pourront donner quelques coups de pédale pour recharger leurs équipements, plutôt que de les brancher à une prise électrique.

Des zones piétonnes et cyclistes ont normalement également étaient mises en place afin d’encourager les pèlerins à utiliser leurs jambes pour marcher et pédaler, plutôt que la voiture ou les deux roues.

 

JMJ 2011 : le covoiturage direction Madrid

Bien que l’Église catholique traîne derrière elle une image parfois ringarde, les JMJ ont vraiment la réputation d’être un événement sympathique, et convivial, à destination des jeunes.

Mais qui dit jeunes dit souvent « petits budgets » ou pas de véhicule. Ainsi, certains pèlerins choisissent de faire le trajet à vélo, sur plusieurs jours, de prendre le train, mais la solution du covoiturage est également fortement appréciée.

Une solution validée par l’organisation de l’événement qui a même mis au point pour les JMJ 2011 un programme baptisé « 100% naturel » qui a pour objectif de rendre l’événement neutre en carbone.

Ainsi, Eva Latonda, la responsable de ce programme explique : « Offrir une Terre dans de bonnes conditions aux nouvelles générations est une préoccupation que doit avoir tout chrétien, et pas conséquent l’organisation des JMJ ».

N’hésitez donc pas à consulter notre « annuaire du co-voiturage« , des trajets vers Madrid sont d’ores et déjà proposés.

 

JMJ 2011 : objectif Zéro Carbone

« 100% Naturel » voilà le titre du programme de base des JMJ 2011, pour un événement au faible impact sur l’environnement.

Concrètement, pour que les JMJ 2011 soient respectueuses de l’environnement, les GES émis directement par l’événement seront compensés grâce à l’achat de « crédits carbone ».

Cette démarche sera effectuée par la filière Zeroemissions de l’entreprise Abengoa.

A la suite des JMJ, cinq programmes « verts » seront ainsi financés, cinq programmes sur les cinq continents. Ces projets ont déjà été choisis, et la compensation carbone des JMJ 2011 financera :

- un champ d’éoliennes en Nouvelle-Calédonie
- un projet de reforestation en Ouganda
- un projet de récupération de méthane en Chine et en Turquie
- une mini-centrale hydraulique au Honduras

*

La suite p.2> La tendance des événements verts

Réagissez :
Donnez votre avis
Envoyer cet article par e-mail


Aucun commentaire, soyez le premier à réagir Donnez votre avis

    Moi aussi je donne mon avis