L’ISR, l’investissement solidaire plafonne

Les placements ISR sont certes en forte croissance et célébrés par tous… mais seule une petite minorité des Français sait les trouver et encore moins y placent leurs économies. Analyse d’un décollage bien poussif.

L'ISR, l'investissement solidaire plafonne

A quelques d’une semaine officiellement dédiée à la promotion des ISR, les investissements socialement responsables, le constat est mitigé. D’un coté, l’encours des placements ISR croît bien plus vite que celui des placements “normaux”. Mais de l’autre, seuls 3 % des Français ont mis leurs économies dans des ISR qui représentent encore une goutte d’eau dans l’océan de la finance mondiale.

L’ISR, un marché en forte croissance …

isr

Les investissement ISR connaissent une croissance importante (+21 % entre 2007 et 2009) et particulièrement solides en France en dépit de la cris. Les sommes placées en ISR ont triplé depuis 2007 et ont cru bien plus vite que le marché de l’épargne : de +35 % en 2010 versus 1,7 % sur l’ensemble des encours.(1)

Avec 1200 Md€ d’actifs sous gestion en 2009, l’Europe est l’un des marchés les plus dynamiques au monde en matière d’Investissement Socialement Responsable. Il connait une croissance importante (+21 % entre 2007 et 2009) et particulièrement solide en France en dépit de la crise (+35 % en 2010 versus 1,7 % sur l’ensemble des encours)

… mais qui reste tout petit et méconnu …

L’investissement socialement responsable (ISR) ; personne ne connaît, ou presque. Près des deux tiers des Français (64 % exactement) confirment n’en avoir jamais entendu parler, d’après un sondage réalisé par Ipsos et publié le 6 oct 11.

Les fonds ISR ? c’est quoi ? ah non, vraiment aucune idée… c’est de la finance ?” Martine, 38 ans, interrogée au hasard dans la rue

A peine 3 % des Français ont déjà investi dans un fonds ISR et ce sont les “zinzins”, les investisseurs institutionnels (banques, assurances, caisses de retraite et de prévoyance) qui détiennent 70 % des encours. Cet encours, de 68,3 milliards en 2010, ne représente pourtant que 2,6 % du marché français de la gestion d’actifs.

… malgré une attente forte du public …

Alors que seuls 8 % des Français déclarent connaître l’ISR alors qu’ils sont 60 % à vouloir accorder une place importante ou très importante aux critères environnementaux, sociaux et éthiques dans leurs décisions de placement. Notez la différence : en 2008, 5 % des épargnants se déclaraient intéressés par ce type de placement

Si je savais où placer mon argent dans des placements éthiques, je le ferais. Économiser en faisant attention à l’environnement, l’idée me plaît mais, franchement, je ne le fais pas” Florence, 29 ans, sage-femme.

Epargne salariale cherche ISR

L’épargne salariale, en rapide croissance, cherche souvent à se placer en fonds socialement éthiques et, sous l’impulsion des Comités d’entreprises, elle cherche souvent à s’investir de manière socialement responsable.