Etonnant

Partez skier sur un incinérateur…

Partez skier sur un incinérateur...

A défaut de neige dans les Alpes ou Pyrénées, ça vous dirait d’aller skier sur une usine d’incinération avec vue sur des émissions de CO2 plus vraies que nature ? Ce n’est pas une plaisanterie : c’est bien ce que nos amis danois proposerons dès 2016 en périphérie de leur capitale.

La Petite sirène regretterait déjà de ne pas pouvoir chausser de skis…

Piste de ski sur incinérateur

Copenhague : une montagne de déchets…

Copenhague, ses éoliennes, ses vélos, sa petites sirène… et bientôt ses pistes de ski. Jamais dernier en matière d’investissements écolo, le Danemark a en effet poussé le bouchon très loin :

Usine d'incinération skiableLa nouvelle usine d’incinération de sa capitale, prévue pour 2016, devrait disposer d’un toit offrant 1,5 km de pistes de ski et 90 mètres de dénivelés. Soit le plus “grand domaine skiable” de ce plat pays (si ce n’est le seul)…

Et ce n’est pas tout : entre deux descentes, vous pourrez vous reposer en famille et admirer les émissions de CO2 produites* par l’incinérateur sous vos spatules.

  • Celles-ci sont en effet condensées dans un réservoir avant d’être rejetées dans l’atmosphère de manière à former des anneaux de fumée de 30 m de diamètre visibles à l’oeil nu…
Anneau de CO2

Anneau de CO2

  • Attention ces superbes nuages ne sont crachés “que” 5 fois par jour  ; les moments où vous aurez le droit de vous émerveiller en criant “Wahou, regarde chéri la tonne de CO2 dans le ciel !” se compteront ainsi sur les doigts d’une main.

Heureusement, pour compléter votre journée “ski and carbon”, vous pourrez grimper dans les ascenseurs placés le long de la cheminée de l’usine, qui, en plus de vous amener au “sommet” de cette dernière, vous en fera découvrir les dessous.

Vous l’aurez sans doute compris, ce projet pour le moins original et lauréat d’un concours d’architecture, allie plaisir du sport et  sensibilisation à la pollution issue du traitement de vos déchets…

La suite p.2 : Des vacances au ski vraiment écolo ?