Habitat collaboratif : l’habitat durable et solidaire

Encore très peu répandu en France, le concept du cohabitat ou habitat collaboratif n’est pourtant pas nouveau. Originaire du Danemark et très pratiqué dans les pays scandinaves, l’habitat collaboratif a de quoi faire de plus en plus d’adeptes…

Rédigé par Annabelle, le 25 mar 2012, à 16 h 30 min
Habitat collaboratif : l'habitat durable et solidaire

Souvent, les individus qui se lancent dans l’aventure de l’habitat collaboratif évoquent des prix au mètre carré indécents, inaccessibles pour eux à titre individuel ; mais ce n’est ni leur première ni leur seule motivation. Se lancer dans l’achat d’un habitat groupé prend d’autres dimensions : celles du partage de valeurs et d’espaces de vie. L’habitat collaboratif répond à des préoccupations environnementales et est le symbole d’un désir clairement exprimé de retrouver du lien social .

Habitat collaboratif, habitat multidimensionnel

L’habitat groupé abrite sous sa dénomination de nombreuses caractéristiques et peut être défini comme : “un lieu de vie où habitent plusieurs entités (familles ou personnes) et où l’on retrouve des espaces privatifs et des espaces collectifs autogérés.”

L’habitat collaboratif, participatif ou encore le cohabitat selon les préférences est donc caractérisé par plusieurs dimensions :

- spatiale, puisqu’il est composé d’espaces privés et d’espaces communs ;

- sociale, en tissant des liens entre les individus, tout en respectant leur intimité ;

- volontariste, puisque le projet ne peut être porté que par un groupe de personnes animées par la volonté de vivre de manière collective ;

- idéologique, puisque construit autour d’un projet commun de vivre mieux ;

- autogestion, chaque cohabitant étant aussi gestionnaire du lieu et du mode de vie ;

- temporalité, le projet se structurant dans le temps et étant évolutif.

source : guide de l’habitat groupé, www.habitat-groupe.be

Habitat collaboratif, mode d’emploi

Qui dit collaboratif, dit communauté. C’est le point de départ de tout projet de cohabitat. La communauté peut tout aussi bien être constituée d’amis, de membres d’une même famille ou d’inconnus partageant simplement la même envie de mettre en place un projet selon les règles de l’habitat collaboratif.

Ensuite, arrive la phase délicate à savoir déterminer le type de projet : s’agira-t-il d’une construction de A à Z ou de rénovation d’un immeuble ? Le choix sera fonction des envies et des attentes de chacun bien entendu, mais aussi des compétences et des moyens des uns et des autres.

Après mise au point, les cohabitants rédigent une charte qui définit les grands axes du projet et les aspects techniques : matériaux à utiliser, énergies (renouvelables ?), etc.

Lorsque le site est identifié, on peut déterminer les espaces à partager, les surfaces et la fonction des pièces. Enfin, restent à établir les plans, avec l’aide d’un architecte.

Chacune des décisions fait l’objet d’un vote et doit être prise à l’unanimité.

Zoom sur les Z’Ecobâtisseurs

L’association a été créée en 2007 à Louvigny (Calvados), par un groupement de familles séduites par le concept d’habitat participatif.
Leur objectif a été de construire un ensemble d’habitats groupés avec jardin partagé, qui respecte bien évidemment espaces privés et intimité familiale.

Le projet s’établit :
– selon des critères écologiques ;
– dans une démarche de construction et gestion collective
– dans un souci de recherche d’accessibilité économique
– en synergie avec leur municipalité (Louvigny) et en lien avec leur futur quartier.

Le résultat : un immeuble en paille, unique en son genre et qui revêt une dimension sociale. En effet, le groupement a souhaité un logement accessible aux revenus modestes et aux primo-accédants, et abritant une belle mixité générationnelle. Ainsi, le plus jeune cohabitant est âgé de 23 ans et le plus âgé en a 73.

Seul bémol, les acteurs du projet ont déploré un dépassement du coût de construction, qu’ils avaient estimé initialement à 1530€ du m² (un record pour du bioclimatique), mais qui a finalement flirté avec les 2000€.  Toutefois, ce point noir n’a en rien altéré la très grande solidarité qui anime le groupe.

Pour en savoir plus, le blog des Z’Ecobâtisseurs : ecozac.louvigny.free.fr

Source : magazine La Maison Ecologique

Dans une société ou l’individualisme prime, l’habitat collaboratif brise l’isolement et crée du lien.

Seriez-vous prêt à vous lancer dans ce type d’aventure ? Vivez-vous dans un logement collaboratif ? N’hésitez pas à venir témoigner !

 

*

Je veux témoigner

Sur le même thème :

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...

Je change la donne : je contribue à l’action de consoGlobe.com !

Chargement
Sélectionnez une méthode de paiement Chargement

Paypal vous offre aussi la possibilté de payer simplement avec votre carte de crédit, sans créer de compte Paypal.

Informations personnelles

Total du don : 5.00€

En faisant un don, vous participez à l'action de consoGlobe.com. Vous permettez ainsi à l’équipe de vous fournir des articles uniques et de qualité. Et surtout un jour, peut-être, vous nous permettrez de vivre sans publicité !


Passionnée de voyages et de rencontres en tout genre, j'adore prendre mon sac-à-dos et voir ce qui se passe ailleurs ! Consommer responsable est devenu une...

8 commentaires Donnez votre avis
  1. Bonjour,
    Je suis à la recherche de bras pour le ponçage et la peinture, poser du carrelage et du parquet, même s’il faut négocier un prix.
    Merci de me contacter si vous avez des compétences correspondant à ma demande. Bonne journée.

  2. Société, tout juste nouvellement créée, LogisGroupés se donne pour objectif de regrouper des particuliers pour des projets d’habitat participatif (ou collaboratif si vous préférez), de rechercher du foncier, point essentiel de tout projet et cela auprès des collectivités locales et des propriétaires privé. Nous proposons également des prestations de conduite de projet. Nous nous positionnons sur tous les types de projet: autopromotion / participation à la conception d’un projet mené par un opérateur (promoteur ou opérateur accession sociale), habitat coopératif / propriété classique.
    Nous développons dans un premier temps notre activité dans le département de la Seine-Saint-Denis.
    N’hésitez pas à nous contacter.
    http://logisgroupes.fr/

  3. Pour une approche plus approfondie : “Cohousing, proposition pour un mode de vie durable” (e-book en lecture libre : http://fr.calameo.com/read/000591062daa6f1cf5d95)

  4. Je trouve aussi que c’est un concept d’avenir !!
    Il y a de nombreux projets en cours dans différentes régions de France. L’une des difficulté rencontrée est le prix d’acquisition du foncier au départ… mais avec de l’énergie et de la patience les projets sortent de terre un peu partout !
    http://www.rahp.fr/

  5. En effet ça fait réfléchir. Je trouve l’idée intéressante et pourrait me tenter.
    Je voudrais savoir s’il existe déjà des habitats collaboratifs sur Paris?..
    Ca nous ferait du bien…

    • Bonjour,

      il y a l’ophec à St Denis : Ils étaient présent au salon Vivre Autrement (parc Floral 16-19 mars 2012).
      Le projet est conçu avec les futurs habitants qui participent, dès les phases esquisses, aux choix architecturaux généraux puis individuels. C’est le premier bâtiment de logements collectifs en milieu urbain construit en ossature bois, isolation paille et revêtement terre crue et qui vise aussi la cogénération, un toit jardin potager et une salle commune. Consultez leur site :
      http://www.ophec.com.

    • Annabelle

      Bonjour,
      Il y a également le site inter-régional de l’habitat groupé http://www.habitatgroupe.org. Le site fédère toute personne désireuse de se lancer dans l’habitat collectif. Le territoire est divisé en 5 grandes régions (Ile-de-France, Nord-Ouest, Sud-Ouest, Sud-Est, Nord-Est) pour que chacun puisse trouver ses interlocuteurs privilégiés

      Bonne journée à tous,
      Annabelle

  6. Je serais prête à me lancer si je trouvais plusieurs personnes décidées, je me demande si ce n’est pas l’avenir. Nous avons besoin de retrouver du lien et du sens dans nos vies envahies par l’individualisme et le communautarisme ambiant …

Moi aussi je donne mon avis