Économies d'énergie

Quand environnement rime avec dance floor…

Quand environnement rime avec dance floor...

Une discothèque écolo, il fallait y penser ! Située à Rotterdam et ouverte depuis le 4 septembre dernier, la discothèque WATT a été conçue dans l’objectif de réduire l’impact environnemental de l’établissement en termes de consommation d’énergie et d’émissions de gaz à effet de serre.

En plaçant l’écologie au centre de son projet, cette boîte de nuit innovante adopte une approche respectueuse de l’environnement dans les domaines allant de l’architecture du bâtiment à la carte de l’établissement.

Une boite de nuit qui pense à la nature

La boîte de nuit espère ainsi diminuer de 30 % sa consommation d’énergie et d’émissions de gaz à effet de serre. Et de 50 % en ce qui concerne la consommation d’eau et la production des déchets.

night club
Ce club dispose notamment de panneaux solaires associés à l’énergie éolienne pour fournir tout le bâtiment en électricité sans oublier l’éclairage LED pour une basse consommation. Il deviendra à terme 100 % autonome.

S’éclater, danser en produisant de l’énergie

Le WATT c’est aussi plus de noir mais au contraire une musique endiablée et des murs qui changent de couleurs pour donner la pêche et motiver les danseurs.

La boîte de nuit dispose également d’une installation permettant de générer l’électricité alimentant l’éclairage du sol grâce à l’énergie produite par les mouvements des danseurs. De plus, elle propose ses consommations dans des gobelets recyclables et collecte l’eau de pluie pour faire fonctionner les chasses d’eau des toilettes.

Danser, sans gaspi, sans déchets

discothequeLes boissons sont stockées dans de grands réservoirs au sous-sol qui dispose d’un système de refroidissement central permettant d’économiser de l’énergie. Les aliments proposés relèvent principalement de la production locale et de l’agriculture biologique.

Le bar est zéro gâchiszéro waste bar” avec bouteilles dégradables ou réutilisées pour la déco et des cup réutilisables.

“Nous voulons démontrer que le développement durable peut être intégré aux modes de vie et le fait de le prendre en compte dans un établissement de loisirs montre que le respect de l’environnement peut aussi être un plaisir“, a expliqué Michel Smit, de Sustainable DanceClub (SDC), une entreprise de consultants qui a participé au développement de ce concept.

Cette initiative aux Pays-Bas suit l’ouverture d’une autre discothèque écolo à Londres. Michel  Smit  a  précisé que SDC cherchait à exporter ce concept et prévoyait de présenter sa piste de danse aux États-Unis.

discothèquePour Michel Smit, «Le but du jeu, c’est de faire du clubbing une activité plus durable et par cela même, d’intéresser plus les jeunes aux enjeux écolos.

Nous voulons montrer qu’agir pour l’environnement ne veut pas dire moins de fun ».

 

Energie – Le saviez-vous ?

Une boite classique consomme en 3 soirées l’équivalent de 150 fois l’énergie utilisée par une famille de quatre personnes sur une année !…

Les avantages environnementaux de cette discothèque écolo par rapport à un night club classique :

  • 50 % CO2
  • 30 % électricité (ce qui représente la consommation annuelle de 30 maisons)
  • 50 % papier
  • 50 % eau

*

Sur l’énergie