Environnement. Que cachent les abysses ?

Enigmatique, secret, mythique, parfois effrayant, les qualificatifs ne manquent pas pour désigner cette étrange profondeur à la fois lugubre et glaciale que cache le milieu abyssal…Tout un univers encore moins connu que l’espace. En effet, moins de 2 % des abysses ont été explorés à ce jour ! Voici ce que nous savons des grands fonds sous-marins…

Les abysses : entre mystères et fascination

  • Jusqu’au début du 20è siècle, les scientifiques s’accordaient à dire à l’unanimité qu’aucune vie n’était possible dans les grands fonds océaniques.
  • Sous 300 mètres de profondeur, il n’y a ni algue, ni plancton.
  • A plus de 1000 mètres de profondeur , la température chute au-dessous de 4°C.
  • A plus de 3000 mètres de profondeur, la lumière n’est plus perçue. En revanche, d’étranges animaux y règnent…
  • Au delà de 4000 mètres de profondeur, des animaux énormes occupent le milieu abyssal (exemple : le calmar géant. Eh oui, il existe !)
  • Dans les abysses, la pression atteint jusqu’à 600 bars.

Des oasis étonnantes

Dans les abysses, qui représentent 80 % de la surface océanique, ont été découverts il y a seulement 25 ans, des oasis où vivent des espèces inconnues de poissons, crustacés et vers. Ces sources à haute température (350°C) chargées en hydrogène sulfuré sont présentes sur les dorsales océaniques, formées par du magma.

Créatures des abyssesNourriture rare, lumière inexistante, pression très importante…Les dernières découvertes soulèvent des interrogations : Comment une faune a-t-elle pu se développer dans des conditions aussi extrêmes et opposées aux nôtres ? Une réponse difficile à apporter puisqu’il existe peu de sous-marins de recherche actuellement capable de descendre à plus de 2000 mètres pour y observer une vie quelconque !

Comment une faune est-elle possible ?

Selon l’Ifremer (Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer), les créatures vivant dans les plaines abyssales ont des tissus liquides ou gélatineux presque insensibles à la pression, contrairement aux poissons et mammifères marins que nous connaissons, ce qui leur permet de ne pas être écrasés par cette lourde pression.

Par ailleurs, ces espèces ont connu des évolutions et se sont adaptées à leur lieu de vie, sombre et peu pourvu en nourriture. Certaines sont dotées de bioluminescence qui leur permet d’émettre de la lumière (comme les vers luisants), d’autres animaux se basent sur les odeurs et les vibrations qu’ils perçoivent pour se déplacer.

Abysses fondsCe que nous savons aussi, au jour d’aujourd’hui, c’est que l’écosystème des abysses a un rôle essentiel pour les cycles du carbone, de l’azote et du phosphore dans la biosphère. Mais les abysses sont sensibles à la pollution et aux changements. Leur exploitation future éventuelle devra donc s’avérer durable…

Lire également sur l’environnement

Article sur les abysses rédigé par Elwina, mars 2010