Electricité : faire des économies avec les boîtiers d’effacement diffus

Electricité : faire des économies avec les boîtiers d'effacement diffus

En juillet dernier, le gouvernement annonçait une hausse sensible des tarifs de l’électricité : en moyenne 0,90 € par mois… Que faire face à ces augmentations continuelles ? Une solution possible pour faire des économies d’électricité tiendrait dans de petits boîtiers.

L’effacement diffus, comment ça marche ?

Cet hiver, nombre de foyers ont eu à subir des coupures électriques en France, surtout en Bretagne et en PACA, des régions se situant en bout de ligne.
Le 08 février, on a même enregistré un pic record de consommation électrique avec 101 700 mégawatts consommés à 19h.

Cette surconsommation a bien entendu des conséquences tant économiques qu’écologiques. Et au moment où le réseau sature, ce sont des milliers de foyers qui se retrouvent dans l’obscurité.

Le principe de l’effacement diffus est de mettre certains de ses équipements en pause quelques minutes, afin de rééquilibrer le réseau électrique. Des fournisseurs d’électricité tels que Voltalis pour les particuliers, EnergyPool pour les industriels et les collectivités ou encore Ergelis se partagent le marché.

Des microcoupures pour économiser l’électricité

Le boîtier BluePod de Voltalis

Pour le consommateur qui se porte volontaire (et qui se chauffe à l’électricité), le système paraît plutôt simple. Le technicien vient installer gratuitement le boîtier d’effacement diffus (BluePod chez Voltalis) sur le tableau électrique.

Lors du pic de consommation, le fournisseur d’électricité, informé grâce à Internet, a alors la possibilité de couper durant 10 à 15 minutes les appareils qui ne sont pas utilisés, comme les radiateurs ou le chauffe-eau. La coupure n’a lieu que lorsque l’économie globale est évaluée à au moins 10 mégawatts.

Ce sont ces modulations réalisées à grande échelle que l’on nomme effacement diffus.

Le boîtier permet également à chaque utilisateur de disposer d’une information fine en temps réel sur sa consommation personnelle. Le système offrirait donc la possibilité d’ajuster son abonnement et pourquoi pas modifier ses habitudes.

L’avantage serait double

Pour le consommateur, on promet une baisse de sa facture d’électricité jusqu’à 10 % (soit de 50 à 250€), sachant que les microcoupures n’engendrent aucune perte de confort (elles sont trop courtes pour provoquer une gêne).

D’un point de vue environnemental et économique, l’effacement diffus permet d’éviter l’activation de centrales thermiques ou l’importation d’électricité. Voltalis avance une réduction de 30 % des GES par bâtiment équipé de son BluePod.

Que pensez-vous de ce boîtier communiquant ? Etes-vous équipé à la maison ? Venez témoigner !

*

Je veux témoigner

D’autres articles sur le sujet :