E-covoiturage : le covoiturage est-il déjà dépassé ?

Vous connaissez probablement le covoiturage, ce service permettant d’améliorer ses déplacements en partageant une voiture via des sites internet spécialisés (ou tout simplement le bouche à oreilles.) Mais connaissiez-vous le e-covoiturage ? Cette mutation du covoiturage classique est basée sur l’utilisation des nouvelles technologies comme le smartphone. Découverte…

L’e-covoiturage ou le covoiturage dynamique

Séduisant par son dynamisme et sa praticité, l’e-covoiturage est un service de mise en relation immédiate entre un passager et un conducteur sur le même trajet  via la téléphonie mobile. Les offres en direct de covoiturage sont donc actualisées seconde par seconde.

L’Isère est le premier département a lancer l’expérimentation de ce nouveau type de covoiturage.

covoiturage

l’e-covoiturage : comment ça marche ?

Le conducteur préalablement inscrit sur le site www.itinisere.fr et dont le véhicule possèdera le macaron spécifique sur le pare-brise, se déclare disponible pour prendre un passager sur son trajet via son smartphone muni d’un GPS.

De son côté, le passager envoie par message sa demande de covoiturage aussitôt transmise au conducteur se situant dans la zone le plus proche pour aller le chercher à un arrêt de bus départemental géolocalisé, ou à l’un des points relais d’e-covoiturage installés à Grenoble.

macaron e-covoiturage

Le premier conducteur qui a accepté la demande passe alors au point d’arrêt de rendez-vous et prend en charge son passager jusqu’au lieu demandé par les deux interlocuteurs.

Les petits points faibles de l’e-covoiturage

En considérant que la pratique de l’e-covoiturage se démocratise, elle impliquera très probablement des détours pour le conducteur (tout comme le covoiturage classique). Or, ces détours, même peu exagérés, demeurent une source de pollution inutile.

Par ailleurs, deuxième inconvénient : il faut un smartphone pour profiter de ce service ! Or, dans un contexte où la consommation responsable est sur toutes les lèvres, les technologies de l’information et de la communication sont ici très sollicitées pour favoriser le fonctionnement de l’e-covoiturage.

smartphone

Tandis que l’ordinateur personnel s’est banalisé en France et que le nombre de foyers connectés à Internet s’élève à 12,6 millions, la tendance est encore loin d’être la même pour le smartphone. En effet, 18 % des Français en possèdent un.

>>>Ainsi, pour les biens de l’expérimentation, une centaine de smartphones sont distribués aux covoiturés pour la somme modique de 70.000 euros…

En résumé, à y regarder de plus près, bien que le principal inconvénient du covoiturage soit la difficulté à trouver des personnes ayant les mêmes trajets et horaires, l’e-covoiturage qui réduit significativement ce problème par sa souplesse d’utilisation, pousse à la consommation.

bébé smartphone

En attendant le développement fort potentiel de l’e-covoiturage, à la fois flexible et ultra-pratique, le co-voiturage traditionnel aujourd’hui plus accessible a cependant encore de beaux jours devant lui…

Les chiffres du covoiturage

  • Le site covoiturage.fr (numéro 1 français du secteur) reçoit 60 000 visites par jour. 
  • 26 % des Français pratiquent le covoiturage.

Je réagis

Lire également sur le covoiturage