Conférence environnementale : l’Etat mise sur les Transports et les Mobilités Durables

Conférence environnementale : l'Etat mise sur les Transports et les Mobilités Durables

La rédaction vous propose une synthèse des annonces et des projets à venir portés le Gouvernement. La conférence environnementale signerait-elle enfin l’avènement des véhicules propres ?

Les objectifs de la conférence environnementale, côté transports

Six principaux objectifs ont été fixés lors de la conférence environnementale qui s’est tenue les 27 et 28 novembre derniers :

  • Maîtriser la demande de mobilité et encourager les déplacements écologiques ;
  • Mobiliser les acteurs institutionnels pour promouvoir les nouvelles mobilités et l’inter-modalité ;
  • Stimuler l’innovation technologique et la croissance verte dans les transports ;
  • Promouvoir une logistique durable ;
  • Assurer les moyens de financement des transports durables ;
  • Adapter les normes, les savoirs et les compétences pour une stratégie partagée de mobilité durable.

Véhicules propres et circulation

L’État proposera en 2015 un dispositif d’identification des véhicules propres afin d’encourager leur utilisation et permettre leur circulation lors de la mise en place des mesures répondant aux pics de pollution. Manuel Valls a en effet annoncé la volonté de l’état de mettre en place une “pastille” permettant de mieux identifier les véhicules électriques et hybrides notamment.
controle technique voitures électriques

La Maire de Paris Anne Hidalgo envisage une première utilisation de ces pastilles pour Paris avec la création de zones à circulation restreinte dédiées aux véhicules les moins polluants, voire comme entendu dernièrement un projet d’interdiction d’accès aux véhicules diesels intramuros.

Par ailleurs, Emmanuel Macron, Ministre de l’Économie, avait annoncé le 27 novembre le déploiement de 16.000 bornes de recharges pour véhicules électriques et hybrides en France. Le groupe Bolloré s’est proposé cette semaine pour réaliser cette mission qui est actuellement à l’étude et dont les modalités devront être entièrement validées.

bus-transports-durables-mobilite-electrique-ecomobilite-01

Un besoin d’exemplarité

L’État encouragera également le développement du covoiturage notamment dans les espaces ruraux et périurbains, en particulier pour aider au rabattement vers les transports collectifs et créera un Plan de Déplacement Urbain (PDU) simplifié pour les aires urbaines de moins de 100.000 habitants.

Enfin, la France soutiendra au niveau européen le développement des grandes liaisons de marchandises maritimes et ferroviaires et l’amélioration de la performance des ports français. Il veillera à créer des conditions économiques favorables pour le fret ferroviaire et le transport combiné.

Nul doute qu’avec l’organisation de la conférence internationale sur le climat (COP21) en décembre à Paris, le monde entier aura les yeux rivés sur l’exemplarité de la France en 2015 en matière de développement durable et de mobilité propre.

Plus d’infos sur : http://www.developpement-durable.gouv.fr/Conference-environnementale-2014.html

*

pétrole économie mondiale conséquences dépendance énergie transports

Lisez plus sur le pétrole et les transports :

> Article réalisé pour la lettre “Transport et Mobilité durables” éditée par consoGlobe et Planète-Verte :
Voir la dernière édition