École et écologie : le regard d’institutrices (2)

Suite de notre interview avec 2 institutrices qui nous livrent leurs
témoignages et avis après avoir testé en exclusivité les nouvelles
fournitures écologiques de la rentrée*.

consoGlobe : Les élèves sont-ils assez sensibilisés à l’écologie ?
Martine C. : Dans l’école où je suis, oui, notamment grâce à l’agenda 21.

Véronique B. : Ils ne sont pas
encore assez sensibilisés. Ils sont plus sensibilisés sur leur
environnement proche et notamment relatif à l’école (mettre les papiers
à la poubelle, etc.). Mais cela correspond plus à des règles de vie
commune instaurées par l’école.

consoGlobe : Les fournitures écolo sont elles un bon moyen pour initier les enfants au respect de la planète ?
Martine C. : Oui tout à fait.

Véronique B. : Oui si on prend le temps de leur présenter les produits
et de leur expliquer leurs avantages écologiques. Cela permettrait de
leur faire prendre conscience de l’importance de prendre soin de leurs
affaires.
rentree fourniture

consoGlobe : Avez-vous déjà remarqué des élèves avec des fournitures éco-conçues ?

Martine C. : Non jamais.

Véronique B. :
Non pas en classe ; j’en ai déjà aperçues en grande surface mais on ne connaît pas vraiment leurs avantages.

consoGlobe : Quels sont les freins qui peuvent encore empêcher les élèves de se procurer des fournitures écologiques ?
Martine C. : Le prix, c’est un budget assez conséquent pour les familles nombreuses.

Véronique B. : Ce sont plus les
parents qui choisissent les produits même si un enfant peut faire un
cinéma parce qu’il veut un cartable de marque. Le prix peut être un
frein mais c’est plus un stéréotype : écologie rime souvent avec
produit plus chers.

consoGlobe : Selon vous, pourquoi le gouvernement ne préconise-t-il pas plus de fournitures écologiques ?

Martine C. : Ce n’est pas
encore assez dans l’air du temps et il faudrait mettre cela en place à
l’échelle nationale. On parle plus des entreprises qui doivent réduire
leurs impacts écologiques mais il faudrait le faire à grande échelle et
cela commence par le système éducatif.

Véronique B. : Pour faire marcher les grosses entreprises connues ! Ce n’est pas encore véritablement à l’ordre du jour…
rentree fourniture

consoGlobe : Les fournitures écologiques pourraient-elles être préconisées dans toutes les écoles ?
Martine C. : Ce serait une belle perspective pour l’avenir mais les mentalités doivent tout de même évoluer.

Véronique B. : Oui car les produits sont de très bonne qualité et fonctionnent très bien. De plus ils sont attractifs.

consoGlobe : Ces tests de fournitures écolo vous incitent-ils désormais à en acheter et à consommer plus durable ?
Martine C. : Oui, du fait de la
sensibilisation aux problèmes environnementaux. On se rend plus
facilement compte que l’on peut agir soi-même en faveur du
développement durable
 

Véronique B. : Évidemment ! 
Dans un magasin, on voit seulement des produits avec des labels, nous
indiquant que c’est soi-disant écologique mais on ne sait pas vraiment
pourquoi ! En nous expliquant les avantages de chaque produit et en les
testant, on comprend mieux les choses. Il devrait y avoir des
présentations dans les écoles de ce type de produits pour sensibiliser
les institutrices et les élèves.

*Produits testés : ardoise naturelle, craies écologiques, classeur en carton recyclé, stylos bille rechargeables en carton recyclé, stylos bille Bic écolutions, surligneurs rechargeables, crayons de couleur en bois FSC, règle en hêtre non traité, aquarelle – 12 couleurs végétales, feutres fins à l’eau, stylo roller à encre gel, cahiers et blocs note en papier recyclé, compas en bois non traité, colle Multicoll sans solvant, stylos bille rétractables en hêtre non traité, peinture aux doigts écologique

 Lire la première partie de l’interview

A découvrir également :