Le co-voiturage invente la voiture moins polluante

Une voiture roule moins de 3 % de son temps de vie et n’a souvent qu’un seul conducteur…Selon l’AFP, la croissance du trafic a entraîné une augmentation de 8 % des gaz à effet de serre (GES) depuis 1990.

Le transport routier est la source d’un cinquième des émissions globales de gaz à effet de serre (GES), la moitié du fait des voitures particulières.

L’atteinte des objectifs de Kyoto et de nos engagements anti-réchauffement dépend donc largement du comportement des industriels mais aussi et surtout du choix des conducteurs et des particuliers.

On n’y pense pas spontanément mais le co-voiturage s’est développé et est relativement facile à envisager aujourd’hui. Conducteurs et passagers peuvent désormais se mettre en relation et minimiser le coût de leurs déplacements.

Le covoiturage est né il y a plus de 20 ans au Canada, là-bas il s’appelle le "car-pooling".

En France, on trouve des services de covoiturage dans plusieurs villes : Clermont-Ferrand, Grenoble, Nantes, Paris, Rennes, Toulouse…

Internet et la téléphonie mobile ont aussi considérablement contribué au développement de l’offre : les inscrits se comptent par dizaines de milliers sur les sites les plus fréquentés.
 
En effet, de nombreux sites permettant de trouver (ou d’offrir) un parcours qui convient existent actuellement. Voici quelques exemples de sites qui peuvent vous aider, présents dans le guide co-voiturage :

     
  • www.covoiturage.fr : sans avoir à s’inscrire, ce site permet de trouver un trajet disponible
    en indiquant ville de départ et ville d’arrivée avec la date désirée.
    Le contact avec la personne auteur de l’annonce se fait par email ou par téléphone. Un nouveau
    service de mise en relation permet même de masquer son numéro tout en restant
    joignable. Sobre mais efficace.
  • www.123envoiture.com : permet de vérifier l‘identité et les coordonnées des personnes inscrites. Un site très complet mais avec une ergonomie un peu chargée et un formulaire un peu trop long à notre goût. Certains accès sont payants mais les services de base – suffisants sont gratuits.
  • www.easycovoiturage.com : vraiment simple d’utilisation, ce site propose la liste des trajets programmés dans les prochains jours et dispose d’annonces par département, ce qui est bien pratique, ainsi que les liaisons offertes avec leur fréquence.
  • www.coupdpouce.fr/  : ce site récent se destine particulièrement aux étudiants, anciens des écoles, en reliant les 36 villes françaises où se situent des écoles de commerce. L’abonnement annuel est de 12 euros pour avoir accès aux coordonnées des covoiturants.

Le covoiturage en chiffres

  • 5 % : La part du covoiturage dans les trajets domicile-travail quand il n’y a pas de transport collectif organisé par l’entreprise ou la municipalité.
  • 1,3 : le nombre de passagers par voiture aux heures de pointe autour des villes en France.
  • seuls 3 à 3,5 % des Français ont fréquemment recours au covoiturage.
  • il est recommandé de fixer un prix compris entre 0,04 et 0,10€ le kilomètre.

Pourquoi choisir le covoiturage ?

Tout d’abord il est important de prendre conscience que les covoitureurs polluent moins. On peut en effet diviser la pollution générée par le trajet en voiture par le nombre de covoitureurs par rapport à une personne se déplaçant seul.

Le covoiturage permet de lutter contre les embouteillages et les nuisances automobiles (bruits, …), car 5 personnes dans un voiture au lieu de 5 personnes chacune dans leur voiture= 4 voitures économisées.

De plus, opter pour le covoiturage c’est économiser de l’argent en partageant les frais engendrés par les trajet.

Par ailleurs, outre le fait que les covoitureurs ont de la compagnie (ce qui est toujours agréable), ils peuvent également se relayer pour conduire, ce qui réduit le stress et la dangerosité.

Enfin, grâce à cette initiative, les personnes à mobilité réduite peuvent se déplacer, vers des lieux normalement inaccessibles.

Comment covoiturer ?

Pratiquer le covoiturage c’est très simple. Il faut :

  • son permis de conduire
  • une voiture
  • des personnes à covoiturer

Comment trouver un covoitureur ou des personnes à covoiturer ?

Il existe plusieurs moyens :

  • Demander à ses amis, connaissances, si des personnes sont intéressées pour effectuer tel ou tel trajet.

  • Envoyer un mail sur l’intranet de sa société pour rechercher si un collègue habite près de chez soi. Même pour des petites distances, vous économiserez votre voiture plusieurs fois par semaine.

Les règles à respecter…

Avant le départ, le covoitureur prendra soin d’indiquer les modalités du transport (date, heure, lieu de départ, nombre de bagages autorisés…), il indiquera également son type et la couleur de sa voiture, pour qu’elle soit reconnaissable par le covoituré.

Covoitureur comme covoiturés signaleront également le plus tôt possible une éventuelle annulation, ou changement de programme.

Covoiturage, autopartage : quelle différence ?

Covoiturage et auto-partage ne répondent pas aux mêmes besoins. Le covoiturage correspond plutôt à des trajets connus d’avance, se produisant régulièrement. L’auto-partage, lui, est mieux adapté à des trajets variables, à intervalles irréguliers.

On entend par covoiturage l’utilisation d’un même véhicule par des personnes de foyers différents pour se rendre en un lieu identique ou emprunter un trajet commun.

Le covoiturage permet ainsi d’agir sur le nombre de véhicules en circulation et génère des avantages pour les particuliers, mais également pour la collectivité dans son ensemble.

L’auto-partage consiste, pour une organisation donnée (administration, entreprise, association…) à mettre à la disposition de ses membres une flotte de véhicules.

Cela nécessite un système de réservation efficace, garantissant d’obtenir le véhicule de son choix dans les délais demandés.

Le principe de l’auto-partage ne date pas d’hier : la première expérience officiellement recensée a eu lieu en Suisse en 1948 !

Lire également

Consulter le guide co-voiturage