Climat : le classement des chefs d’Etat !

A moins d’un mois du Sommet de Copenhague, Greenpeace a établi un classement des 11 principaux chefs d’Etat en matière de lutte contre les changements climatiques. Un classement établi en fonction de plusieurs critères, tels que les projets de réduction des émissions de gaz à effet de serre, la lutte contre la déforestation, l’aide aux pays en développement, la politique énergétique menée dans leur pays, etc.

Et les mauvais élèves ne sont pas ceux que l’on croit…

1er : Apisai Ielemia (Tuvalu)

Apisai Ielemia (8,7/10), Premier ministre de l’un des plus petits pays du monde (26 km2), Tuvalu,  est en tête du classement, avec les meilleures notes dans pratiquement toutes les catégories et des positions audacieuses dans le processus des négociations.

Copenhague s’avère en effet un rendez-vous crucial pour cet archipel isolé en plein milieu du Pacifique :

  • Si l’accord de Copenhague n’est pas assez ambitieux, les neuf îles que compte l’archipel seront condamnées du fait de la montée des eaux d’ici à 2050, faisant de leurs 12 000 habitants des réfugiés climatiques.