Les chemtrails : pollution ou solution ?

Vous ne comptez plus le nombre de fois où vous avez pu apercevoir ces fameuses trainées brumeuses au dessus de vos têtes, dans un ciel bleu et dégagé ? Normal, depuis quelques années ces chemtrails, comme on les appelle, se multiplient sans qu’on en connaisse la raison. Le hic, c’est qu’elles n’ont rien de naturel, bien au contraire…

Les chemtrails : des trainées d’avion polluantes

Si certains sillages émis par les avions, normaux car provoqués par la chaleur des moteurs, disparaissent dans les secondes qui suivent., d’autres en revanche, perdurent quelques heures, s’élargissant dans le ciel pour y laisser un voile diffus. Ce sont des chemtrails.

Chemtrails

Les chemtrails : concentrés de produits chimiques

>>>Le terme "chemtrail" est un néologisme construit par la contraction de l’anglais chemical trail, soit « traînée de produits chimiques ».

Les premiers chemtrails ont été vus au Canada et aux Etats-Unis dans les années 80. Il s’agit d’épandages aériens volontaires de produits chimiques. Pourquoi ? On ne le sait pas vraiment ! Selon certaines théories, l’objectif serait de lutter contre le réchauffement climatique, d’effectuer des expériences de guerre biologique, d’établir un moyen de communication pour l’armée ou encore de nous empoisonner !

Les chemtrails apparaissent entre 7 000 et 12 000m d’altitude puis s’estompent très lentement (contrairement aux traces de condensation laissées par les avions à réaction) pour laisser un brouillard dans lequel on découvre la présence de particules et autres filaments de polymères.

Chemtrails réchauffement En effet, des analyses auraient trouvé de l’aluminium, du baryum, du magnésium, du titanium et des fibres de polymères microscopiques dans des zones exposées au chemtrails.

Les chemtrails, solution au réchauffement ?

Or, des études statistiques ont démontrés que le 11 Septembre 2001, tous les avions avaient pour ordre de rester au sol, et ce jour même, la température planétaire a brusquement augmenté. Il y aurait-il donc un lien entre les gaz à effets de serre déversés dans les cieux, et le fait que sans ces gaz la température terrestre augmenterait soudainement ?

En tout cas, si le vol d’avions se révèle nécessaire au maintien des températures, et que les chemtrails représentent donc une sorte de barrière anti-réchauffement, nous devrions faire face à un dilemme des plus surprenants pour remédier au problème du changement climatique !

Lire également sur l’environnement

Article sur les chemtrails rédigé par Elwina, novembre 2009