Changement climatique et C02, les pays coupables

Changement climatique et C02, les pays coupables

Le changement climatique est l’une des plus grosses préoccupations mondiales. Aujourd’hui, beaucoup de pays intègrent dans le politique les notions de consommer mieux, préserver l’environnement, limiter la dégradation de la faune et flore, etc.

Mais si la communauté internationale demande à chacun des efforts pour limiter l’empreinte carbone mondiale, les pays doivent-ils tous être logés à la même enseigne ? D’après les derniers chiffres de l’Agence d’Information sur l’Énergie américaine, certains pays contribuent beaucoup plus au réchauffement du climat que d’autres…

Missions carbone, entre histoire et démographie

The Guardian a révélé des chiffres et des cartes concernant l’impact de plusieurs pays en matière d' »émissions carbone«  basés sur des chiffres de 2009 et divulgués par l’EIA aux États-Unis. On découvre l’impact carbone de chaque nation, selon des points de vues différents.

En 2009, et en ne considérant que les émissions carbone consécutives à l’utilisation des combustibles fossiles, le TOP 10 des pays émetteurs de CO2 est :

1. La Chine avec 7,7111 millions de tonnes de CO2
2. Les Etats-Unis avec 5,425 MT de CO2
3. L’Inde avec 1,602 de MT de CO2
4. Le Russie avec 1,572 MT de CO2
5. Le Japon avec 1,098 MT de CO2
6. L’Allemagne avec 766 MT de CO2
7. Le Canada avec 541 MT de CO2
8. La Corée du Sud avec 528 MT de CO2
9. L’Iran avec 527 MT de CO2
10. Le Royaume-Uni avec 250 MT de CO2

La France, quant à elle, est 18e avec 396,65 MT de CO2.

La responsabilité du changement climatique, une question de perspective

Ce qui est intéressant avec les chiffres du Guardian, c’est de s’apercevoir à l’appréciation de la responsabilité de chaque pays dans le réchauffement climatique varie en fonction du point de vue.

Ainsi, si on classe les pays en fonction de l’ensemble de leurs émissions de gaz à effet de serre, quelques nations font leur entrée dans le TOP 10 comme l’Indonésie ou encore le Brésil, victimes de la déforestation. Le classement donne alors la Chine (7,216 millions de tonnes de CO2) en première place des nations émettrices de CO2, devant les Etats-Unis, le Brésil (2,856 MT de CO2), l’Indonésie, la Russie, l’Inde, le Japon, l’Allemagne, le Canada et le Mexique.

La dure loi des émissions de CO2/personne

Un pays peut être considéré comme un gros pollueur en fonction de la quantité de carburant fossile utilisée, de ses industries polluantes, etc… Mais l’empreinte carbone d’une nation peut aussi être ramenée à sa population et au poids carbone généré par chaque habitant.

Et là surprise, le classement est complètement bousculé. Alors que la Chine était première des deux premiers classements, elle est loin dans le classement par habitant avec 5,83 tonnes de CO2 par personne. Inversement par exemple, les Etats-Unis émettent 17,67 tonnes de CO2 par habitant ; en Australie, c’est 19,6 ; 7,4 en Europe ;  6,30 en France et 79,82 au  Quatar ( !)

Si on considère les émissions historiques, cumulées entre 1850 et 2007, la France se classe 6ème des nations qui ont le plus dégagé de dioxyde de carbone depuis la révolution industrielle avec 32,667 millions de tonnes de CO2, loin derrière les Etats-Unis ( 339,2 MT de CO2).

Ces chiffres soulignent les efforts qui restent à faire, mais également qu’il faut relativiser les données et considérer les émissions de gaz à effet de serre avec différents éclairages.

On comprend mieux le coeur du débat entre nations industrielles occidentales et les BRICs : les économies émergentes telles la Chine, le Brésil, l’Inde, la Russie ou l’Indonésie ont-elles le droit de polluer plus aujourd’hui sous le prétexte que les nations occidentales l’ont fait allègrement pendant un siècle avant elles ? A votre avis ?

*

Je réagis

Sur le réchauffement cimatique  :