Changement climatique et C02, les pays coupables

Changement climatique et C02, les pays coupables
Réagissez :
Donnez votre avis
Partagez :

Le changement climatique est l’une des plus grosses préoccupations mondiales. Aujourd’hui, beaucoup de pays intègrent dans le politique les notions de consommer mieux, préserver l’environnement, limiter la dégradation de la faune et flore, etc.

Mais si la communauté internationale demande à chacun des efforts pour limiter l’empreinte carbone mondiale, les pays doivent-ils tous être logés à la même enseigne ? D’après les derniers chiffres de l’Agence d’Information sur l’Énergie américaine, certains pays contribuent beaucoup plus au réchauffement du climat que d’autres…

Missions carbone, entre histoire et démographie

The Guardian a révélé des chiffres et des cartes concernant l’impact de plusieurs pays en matière d' »émissions carbone«  basés sur des chiffres de 2009 et divulgués par l’EIA aux États-Unis. On découvre l’impact carbone de chaque nation, selon des points de vues différents.

En 2009, et en ne considérant que les émissions carbone consécutives à l’utilisation des combustibles fossiles, le TOP 10 des pays émetteurs de CO2 est :

1. La Chine avec 7,7111 millions de tonnes de CO2
2. Les Etats-Unis avec 5,425 MT de CO2
3. L’Inde avec 1,602 de MT de CO2
4. Le Russie avec 1,572 MT de CO2
5. Le Japon avec 1,098 MT de CO2
6. L’Allemagne avec 766 MT de CO2
7. Le Canada avec 541 MT de CO2
8. La Corée du Sud avec 528 MT de CO2
9. L’Iran avec 527 MT de CO2
10. Le Royaume-Uni avec 250 MT de CO2

La France, quant à elle, est 18e avec 396,65 MT de CO2.

La responsabilité du changement climatique, une question de perspective

Ce qui est intéressant avec les chiffres du Guardian, c’est de s’apercevoir à l’appréciation de la responsabilité de chaque pays dans le réchauffement climatique varie en fonction du point de vue.

Ainsi, si on classe les pays en fonction de l’ensemble de leurs émissions de gaz à effet de serre, quelques nations font leur entrée dans le TOP 10 comme l’Indonésie ou encore le Brésil, victimes de la déforestation. Le classement donne alors la Chine (7,216 millions de tonnes de CO2) en première place des nations émettrices de CO2, devant les Etats-Unis, le Brésil (2,856 MT de CO2), l’Indonésie, la Russie, l’Inde, le Japon, l’Allemagne, le Canada et le Mexique.

La dure loi des émissions de CO2/personne

Un pays peut être considéré comme un gros pollueur en fonction de la quantité de carburant fossile utilisée, de ses industries polluantes, etc… Mais l’empreinte carbone d’une nation peut aussi être ramenée à sa population et au poids carbone généré par chaque habitant.

Et là surprise, le classement est complètement bousculé. Alors que la Chine était première des deux premiers classements, elle est loin dans le classement par habitant avec 5,83 tonnes de CO2 par personne. Inversement par exemple, les Etats-Unis émettent 17,67 tonnes de CO2 par habitant ; en Australie, c’est 19,6 ; 7,4 en Europe ;  6,30 en France et 79,82 au  Quatar (!)

Si on considère les émissions historiques, cumulées entre 1850 et 2007, la France se classe 6ème des nations qui ont le plus dégagé de dioxyde de carbone depuis la révolution industrielle avec 32,667 millions de tonnes de CO2, loin derrière les Etats-Unis ( 339,2 MT de CO2).

Ces chiffres soulignent les efforts qui restent à faire, mais également qu’il faut relativiser les données et considérer les émissions de gaz à effet de serre avec différents éclairages.

On comprend mieux le coeur du débat entre nations industrielles occidentales et les BRICs : les économies émergentes telles la Chine, le Brésil, l’Inde, la Russie ou l’Indonésie ont-elles le droit de polluer plus aujourd’hui sous le prétexte que les nations occidentales l’ont fait allègrement pendant un siècle avant elles ? A votre avis ?

*

Je réagis

Sur le réchauffement cimatique  :

Réagissez :
Donnez votre avis
Envoyer cet article par e-mail


7 commentaires Donnez votre avis
  1. La France est en 18ème place pour les émissions de CO2. Bien
    Quelle est sa place pour les déchets nucléaires ?

  2. Attention de ne pas nous faire encore une fois manipuler par les gouvernements qui détruisent les forêts et proposent une taxe qui n’aura aucun effet sur la production de co2. La manipulation consiste à mettre en avant le nucléaire qui a déjà pollué les océans la terre et l’air que nous respirons.
    Avec le co2 la vie est encore possible sur terre pas avec le nucléaire.
    C’ est pareil avec la consommation d’ électricité qui pourrait être réduite de 50% si les éclairages publiques ne fonctionnaient pas la nuit.

  3. En fait, le titre est incorrect : il eût mieux valu écrire « les pays responsables de la majeure partie du CO2 anthropique ». En effet, la part de CO2 anthropique est marginale par rapport au CO2 d’origine naturelle, et l’action du CO2 sur T est parfaitement négligeable, contrairement à ce que l’équipe dirigeante du GIEC voudrait nous faire croire….

  4. Ne confondons pas CO2 anthropique et CO2 d’origine naturelle. Le CO2 anthropique, même si, par rapport à l’échelle humaine, il peut paraître important, son apport est très marginal par rapport au CO2 naturel. Et, comme il est quasiment certain, quoiqu’en dise le GIEC, parce que cela lui a été imposé dans ses statuts, que le CO2 n’a qu’un impact négligeable sur T, dépenser des sommes folles pour lutter contre une chimère, au détriment du financement de vrais problèmes actuel, est vraiment absurde.

  5. +1 Denis Cheruy

    Il clair que nous consommons beaucoup trop de produits, des produits fabriqués en majorité en Chine … ceci explique cela … elle est belle notre 18e place.

    Quid des quantités de produits que nous importons de tous ces pays en tête de liste … pour ce placer à la 18ème place :(

    Revenez à l’essentiel … tous ces produits ne vous rendrons pas heureux.

  6. On en est toujours à la cour de maternelle :
     » C’est toi qui pollues  »
     » Non, toi c’est plus  » –  » Non, c’est l’autre  »
    Soyons fatalistes, il faudra attendre que 90 % des espèces encore vivantes soient mortes ( dont les humains ) pour que la nouvelle vie reparte, sûrement sans nous. Ca peut venir vite….
    Mais n’hespèrez pas que la bêtise humaine se réduise.

  7. Nous sommes tous coupables. Les Chinois produisent et, ou plutôt, parce que nous consommons. Soyons acteurs dans la lutte contre le réchauffement climatique. A moins d’être sourd et aveugle, nous savons tous comment faire.

Moi aussi je donne mon avis