Les Canadiens créent un désert de sables bitumineux !

Les forêts boréales du Canada sont immenses et splendides. Elles recèlent un trésor de plus en plus convoités : les sables bitumineux. Cette richesse est la cause d’un triple désastre : une déforestation massive, une pollution spectaculaire et menaçante, une explosion des émissions de C02 dans l’atmosphère.

Les sables bitumineux, 3ème réserves mondiales de pétrole

Les sous-sols canadiens ont été le fond d’un océan sur lequel se sont accumulés des déchets organiques qui se sont transformés en un pétrole mélangé aux sables. Avec le prix du pétrole durablement élevé, le pétrole des sables bitumineux devient très attractif.

sables bitumineux

Il y aurait dans les sables bitumineux Canadiens, dans la province de l’Alberta, autant de pétrole qu’en Russie, et réunis. Seule l’Arabie saoudite et le Vénézuela en auraient plus et encore, on en est pas sûr !

  • Cent milliards de dollars seront investis au courant de la prochaine décennie pour continuer l’exploitation des sables bitumineux en Alberta.
  •  La surface d’exploitation des gisements est plus grande que celle de la Floride.Les terrains exploités ressemblent à de la mélasse, un mélange d’hydrocarbures très lourds provenant des fameux « les sables bitumineux de l’Alberta ». Ce bitume est à la base de l’énorme boom économique qui secoue l’industrie pétrolière de cette province et qui ravit certains habitants qui se voient bientôt aussi riches que les arabes du pétrole.
  • De grandes compagnies pétrolières (Shell, Exxon, Suncor,…) exploitent déjà d’immenses surfaces avec des moyens colossaux. Pour accéder aux sables, elles ont du raser   d’énormes superficies de forêt, provoquant une émission massive de gaz à effet de serre et de C02 dans l’atmosphère et en créant un paysage désolé assez démoralisant.
  • Les sables bitumineux ont le grand inconvénient de nécessiter de très gros moyens et quantités d’énergie et d’eau pour en extraire du pétrole exploitable
  • L’exploitation des sables bitumineux nécessite des installations gigantesques, qui relèvent davantage des mines à ciel ouvert que de l’industrie pétrolière traditionnelle. Mais, comme le prix du pétrole s’est considérablement apprécié depuis trois ou quatre ans, l’industrie est devenue rentable avec pour premier client les États-Unis.

L’extraction de 2 barils de pétrole des sables bitumineux consomme l’équivalent d’1 baril de pétrole.