Agir pour la planète

Biodiversité : la nuit porte conseil !

 

La nuit du 30 octobre 2010, n’oubliez pas de changer d’heure mais aussi de participer à la seconde édition du “Jour de la nuit“, manifestation nationale pour sensibiliser la population aux effets désastreux de la pollution lumineuse sur la biodiversité. Au programme : extinction symbolique des éclairages publics, animations astronomiques, balades nocturnes ou encore projections de films…

Pollution lumineuse : ne fermez pas l’oeil de la nuit !

Developpement durable articleInitiée par l’association Agir pour l’environnement, l’opération “Le Jour de la nuit”  avait connu un succès certain en 2009 avec plus de 400 manifestations organisées dans tout l’Hexagone par les collectivités locales, associations, écoles, clubs, etc.

Ouverte à tous, elle mettra l’accent cette année sur la perte de la biodiversité nocturne et du ciel étoilé, conséquence notamment d’une généralisation de l’éclairage artificiel, souvent superflu et source de dépenses municipales inutiles.

La pollution lumineuse sous les feux de la critique

En dix ans, le nombre de points lumineux a augmenté de 30 % en France et s’élève à plus de 8,7 millions de points, avec des systèmes d’éclairage mal conçus qui renvoient 30 à 50 % de la lumière vers le ciel !

    Developpement durable article Insectes, oiseaux migrateurs, ou encore chauves-souris : tous sont victimes de cette pollution lumineuse qui les désoriente, voire entraîne leur mort (collision avec des bâtiments, captures par leurs prédateurs, etc.).

    Sans compter la surconsommation d’énergie qu’engendre cet excès d’éclairage public : chaque kilowattheure supplémentaire consommé pour l’éclairage en période de forte demande électrique aurait un bilan carbone frôlant les 600 à 700 grammes de CO2 !

    Cette pollution se manifeste par un halo lumineux surplombant nos villes et rendant également l’observation des étoiles impossible.

    New-York veut sauver ses oiseaux…

    Près de 90 000 oiseaux meurent chaque année à New-York de… collisions avec les bâtiments ! La nuit, les lumières artificielles et reflets des vitres désorientent en effet totalement ces volatils migrateurs qui volent plus bas, surtout en cas de brouillard.

    Developpement durable article

    Un projet du nom de « Lights Out New-York » invite ainsi les gratte-ciels de la ville à réduire leur éclairage nocturne du 1er septembre au 1er novembre, c’est-à-dire durant la saison de migration. C’est ainsi que les personnes travaillant de nuit dans l”Empire State building devront utiliser une simple lampe d’appoint pour s’éclairer…

    En savoir plus sur “Le Jour de la nuit” (programme, inscriptions, etc.) : le site officiel.

    *

    A lire également sur la pollution lumineuse :